samedi 4 janvier 2014

Une aventure de Maître Li et Boeuf Numéro Dix, tome 2 : La légende de la pierre de Barry Hughart

Année d'édition : 2013
Edition : folio sf
Nombre de pages : 416
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Maître Li — un Sherlock Holmes chinois qui regrette sa jeunesse passée, entre autres ses quatre-vingt-dix ans — et Boeuf Numéro Dix, son surpuissant assistant, sont de retour ! Dans la vallée des Chagrins, le redoutable Prince qui Rit, qui mit autrefois les lieux à feu et à sang avec ses Moines de la Liesse, semble être revenu, au bout de sept siècles et demi. Un bibliothécaire a été assassiné, des témoins ont vu les Moines de la Liesse sur les lieux et un son étrange, surnaturel, a résonné. Accompagné par Fils de Lune, le plus grand maître des sons de l'Histoire, et Tourment de l'Aube, la seule fille de joie capable de contrôler les débordements érotiques de Fils de Lune, nos investigateurs partent explorer le tombeau du Prince qui Rit...
Narrée avec beaucoup d'humour, cette enquête ravira autant les amateurs du juge Ti que les lecteurs assidus de Terry Pratchett.




Lorsqu'un bibliothécaire est assassiné dans un monastère, c'est Maître Li et son assistant que l'on appelle à l'aide. En effet, il semblerait que le redoutable Prince qui Rit soit de retour sept siècles plus tard et qu'il recommence à semer la mort sur son passage aidé de ses Moines de la Liesse. Maître Li est cependant déjà sûr de lui. Il y a anguille sous roche et le véritable coupable n'est peut-être pas celui que l'on pense. Ses recherches vont l'amener à rechercher une étrange pierre dont le Prince qui Rit ne se séparait jamais.

Ce second opus de Maître Li et Boeuf Numéro Dix est beaucoup moins drôle que le précédent. On ressent que l'auteur veut se prouver qu'il peut être davantage sérieux, aussi il change un peu registre et on retrouve moins l'humour découvert avec la magnificence des oiseaux et cela m'a beaucoup manqué. L'humour est toujours présent, mais différent avec ce besoin de choquer les lecteurs avec le comportement de certains personnages. Maître Li est une fois de plus mis à l'honneur et je regrette que Boeuf Numéro Dix qui est pourtant le narrateur soit si peu mis en avant. Il a pourtant beaucoup de qualités, mais je pense que son humilité l'empêche de vouloir s'accaparer le beau rôle.

Dans cette enquête, on se retrouve à découvrir l'identité de meurtrier qui utilise la signature d'un Prince mort depuis sept siècles et forcément, on pense nous aussi que le coupable n'est pas qui l'ont croit. Un autre de mes regrets, c'est qu'au fond l'enquête n'est pas tellement abouti puisque de deux meurtres, on en vient à voyager et à rechercher quelque chose qui n'aura peut-être même pas de rapport avec l'enquête. Ainsi, nos deux compères vont rencontrer Tourment de l'Aube qui va très vite partager la couche de Boeuf Numéro Dix sans lui promettre un avenir amoureux. La demoiselle ne cherche qu'à passer du bon temps et comme notre héros est bien fait de sa personne, alors elle en profite. Fils de Lune est d'ailleurs plus troublant puisqu'il adore se mettre nu et courir après les jeunes garçons. J'aime l'humour noir, mais là ça m'a gênée pour je ne sais quelle raison. 

Le plus gros bémol du roman c'est la complexité de l'intrigue. On va par-ci, par-là, on ne sait plus ce que nos héros cherchent, ce qu'ils veulent, on découvre d'autres choses qui n'ont aucun rapport... L'auteur joue avec nos héros comme avec nous et parfois cela m'a agacée de ne pas avoir de réel fil conducteur. Nul doute pourtant que ce second opus ravira les amateurs de la précédente enquête !

J'adore l'univers de Terry Pratchett, mais je ne trouve pas les deux oeuvres comparables.

Ma note : 6,5/10




Commande amazon
Commande Fnac

1 commentaire:

  1. Je suis en train de le lire et comme toi, je le trouve moins bon que le précédent. L'humour me manque vraiment. D'ailleurs, ça fait 1 semaine que je l'ai commencé et je ne l'ai toujours pas terminé !!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!