jeudi 28 avril 2016

Un employé modèle de Paul Cleave

Année d'édition: 2010
Editions : Sonatine
Nombre de pages : 423
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler. 

Mon avis :

Joe Middleton est homme de ménage dans un commissariat. Ce même commissariat qui enquête depuis des mois sur un tueur en série surnommé le boucher de Christchurch qui assassine des femmes et les viole. Mais ce que tous ignorent, c'est que le boucher n'est autre que Joe, celui qui passe inaperçu parce qu'ils le pensent simple d'esprit et un peu retardé. Ils le laissent donc se promener dans toutes les pièces du commissariat sans jamais penser que Joe en profite pour voir leur avancé. Lorsqu'il découvre qu'un meurtre lui est attribué alors qu'il n'en ai pas l'auteur, Joe est en colère et décide de trouver l'identité du coupable qui forcément travaille à cette enquête.

Un employé modèle c'est un thriller bien pensé et qui nous glisse dans la peau d'un tueur en série atypique et qui ne pense pas comme les gens normaux. Il semble comprendre qu'il commet des crimes, mais à aucun moment il ne se blâme pas de ses agissements puisqu'il emploie son « humanité » à rendre service. C'est plus ou moins ce qu'il nous dit. La plume de l'auteur nous plonge dans la tête de Joe et à part quelques chapitres où on suit Sally, une jeune femme qui s'intéresse beaucoup à Joe, on découvre avec surprise son esprit si trouble et déconnecté de la réalité.

Ce roman est dans ma pal depuis des années et je n'avais encore jamais sauté le pas de le lire alors qu'il m'a toujours fait très envie ! Voir qu'une suite de paraître me conforte dans l'idée que je l'ai lu au bon moment. Difficile pourtant de passer après un roman comme le Vide et j'avais peur justement de sans cesse les comparer. Chose que je n'ai à aucun moment eu besoin de faire, l'histoire étant totalement différente. Un employé modèle captive dès les premières pages non sans nous rappeler certains tueurs comme Dexter ou encore Norman Bates, héros du très célèbre « Psychose » (par rapport au lien de Joe avec sa propre mère.). Alors oui, c'est captivant, mais surtout, Joe est davantage un mec comme tout le monde à qui il arrivera énormément de pépin dans sa quête de ne plus s'ennuyer. Enfin, si tout le monde se mettait à tuer par ennui, la Terre serait déjà moins peuplée ! En fait, très vite on sent que Joe est dominé par sa mère. Il est complètement à sa merci, mangeant chez elle dès qu'elle le lui demande, l'écoutant sans cesse sans jamais l'interrompre et dès lors qu'il commence à vouloir s'imposer, elle finit par s'émouvoir sur son sort de pauvre veuve et de femme seule que son seul fils ne semble pas aimer. Et comme à chaque fois, Joe court auprès de sa chère maman pour être un bon fils. Il lui cache même son véritable boulot, lui faisant croire qu'il vend des autos, c'est plus gratifiant n'est-ce pas ?

On a donc un personnage qui a une double vie et une double personnalité. Un tueur implacable, sans émotion la nuit, qui cherche avec concentration les victimes les plus intéressantes. Il est méthodique, rapide et intelligent au point de ne laisser aucun indice sur son passage, ou alors des indices pour marquer les meurtres de sa patte. Et la journée, c'est Joe-Le-Lent, un homme de ménage dominé par sa mère, qui se fait passer pour l'idiot de service surtout face aux autres flics et face à Sally, la femme d'entretien du commissariat qui semble beaucoup apprécier Joe. Sally est une jeune femme adorable, toujours prête à aider son prochain, croyante et pratiquante et surtout, on sent très vite qu'elle éprouve des sentiments pour Joe qui lui, forcément, dans son bon rôle d'idiot feint de ne rien voir ! Sally est adorable à suivre, vraiment. Le genre d'héroïne qui agit selon ses principes et qui quand elle comprend qu'elle est témoin malgré elle de quelque chose de grave, sait faire la part des choses et met ses émotions de côtés.

J'ai aussi beaucoup aimé Mélissa, même si je trouvais qu'elle tombe comme un cheveu sur la soupe. Son arrivée est mal introduite, c'est trop radical et même si c'est bien vu pour réorienter le roman, j'aurais aimé qu'elle ne soit pas si sadique et folle dès le début !

Finalement, un employé modèle c'est donc l'histoire d'un tueur qui travaille incognito dans le commissariat en charge de l'enquête sur les meurtres qu'il commet. Oui cela ressemble à Dexter, sans pour autant être similaire. Joe est très différent et surtout surprenant ! Il lui arrive vraiment de drôles de choses : le pauvre ! On ne peut pas s'empêcher de l'apprécier et de compatir à sa vie merdique et ennuyeuse. Mélissa heureusement va l'aider à la pimenter très rapidement !

Un bon thriller, qui m'a énormément plu, mais je regrette juste l'arrivée soudaine de Mélissa qui change toute la donne du roman et fait voir le tueur sous un autre jour. Surprenant !

A lire si :
  • vous aimez les thrillers qui vous glissent dans la peau du tueur
  • vous aimez l'humour noir

A éviter si :
  • vous n'aimez pas les détails sanglants
  • vous ne supportez pas d'être dans la tête d'un tueur
  • les romans qui changent radicalement de cap et vous promène sans que vous sachiez où !



 

2 commentaires:

  1. J'adore ce genre de roman .... Celui où l'on a l'impression d'être dans la tête du tueur. celui qui nous tiens en haleine ! Bref, il risque fortement de me plaire. Je le note c'est certain! Merci pour cette découverte ma belle Louve!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!