mardi 10 février 2015

Psycho killer d'Anonyme

Année d'édition : 2014
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 403  pages
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’énigmatique.

Mon avis :



B Movie Hell est une petite ville d'à peine 3672 habitants. Depuis qu'un ancien cinéate du porno a décidé d'en devenir le bienfaiteur, la vie s'écoule sans aucun problème et chacun y trouve son compte . Mais lorsqu'un policier de la ville se fait décapiter par un inconnu portant un masque de punk à crête rouge et un blouson de cuir rouge, la ville est en colère et bien décidée à mettre la main sur le meurtrier pour régler le problème à sa manière. Mais dès que le FBI s'en mêle, plus rien ne va et les gens deviennent littéralement fous !



Psycho Killer était pile la lecture qu'il me fallait ! Je l'ai dévoré très rapidement, ne voulant absolument pas le lâcher tant l'histoire était digne des meilleurs films du style. Et de toute façon, ce roman est un hommage aux classiques tels que Halloween, Massacre à la tronçonneuse, coyote girl et même dirty dancing dont on ne cesse d'évoquer les noms tout au long du roman. Je serais vraiment curieuse de découvrir qui se cache derrière cet auteur anonyme parce que cette lecture fait du bien pour les amateurs de thriller horrifiques comme moi !



La plume de l'auteur est très vivante et rapide. Parfois trash, il n'y va pas par quatre chemins pour parler de sexe ou décrire une morte lente et très douloureuse. Découpage de têtes, de doigts, de pieds, rapports sexuels des plus dépravés voire parfois très malsains, les ingrédients sont dans le trash et cherchent à choquer le lecteur non habitué à ce genre de descriptions. Pour ma part, cela n'a pu que me rappeler certains des meilleurs films que j'ai vu dans le genre. Je n'avais pas envie de quitter l'iroquois et nos agents du FBI de sitôt, mais il fallut me rendre à l'évidence lorsque j'eus refermé ce roman : je l'avais bel et bien terminé !



Dès l'apparition de L'iriquois, le tueur en série, j'ai compris que j'allais m'amuser comme une folle pendant ma lecture et ce fut le cas ! Ce personnage énigmatique étonne et surprend de par sa façon d'agir et on ne sait pas très bien ce qu'il veut ou cherche à dire en tuant ainsi une vingtaine de personnes sur son passage (voir plus, j'avoue avoir cessé de les compter dès la moitié du roman!). Il a un objectif et ça on s'en rend bien vite compte puisqu'il avance sans jamais s'arrêter, et surtout sans éprouver de pitié pour qui que ce soit. Lorsque la lumière se fait sur son identité et le mobile de tant de carnage, on se rend compte qu'on était loin du compte !



Si seulement il n'y avait que lui qui soit complètement barré ! Même nos deux agents du FBI n'hésitent pas à user de méthodes des plus douteuses pour se faire entendre ! L'un est alcoolique et assez violent et la femme est dans le fond sadique et à cran. Cette mission mettra leurs nerfs à rude épreuve surtout que les habitants de la ville de B Movie Hell ne désirent pas que des agents gouvernementaux s'immiscent dans leurs affaires personnelles ! D'ailleurs, un autre des personnages clef, Silvio Mellencamp n'est qu'un ancien cinéaste de films pornographiques et forcément, il ne vit que pour le sexe, utilisant les filles de son bordel comme des objets pour satisfaire sa libido infatigable.



Le seul personnage un tant soit peu normal, c'est Bébé, une prostituée du joyeux Minou qui semble être le personnage clef. Elle ne cherche qu'à s'échapper et usera de toutes les méthodes possibles pour s'enfuir de sa condition de prostituée, semant malgré elle des morts sur son passage. Un peu naïve et fan de Dirty Dancing, elle m'a beaucoup amusée malgré tout ce qu'elle va subir !

En bref, Psycho Killer se dévore rapidement et pour tout fan de film trash et complètement barré, c'est un livre à lire absolument ! Je n'ai plus qu'une envie, me jeter sur la tétralogie de l'auteur !

 
Je croque dans ce livre à pleine dent : c'était exactement ce qu'il me fallait à ce moment !



6 commentaires:

  1. Merci pour ton commentaire sur mon blog :)
    Premier article que je lis ici, et j'ai envie de me jeter sur le livre ! :)
    Bon mercredi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Salhuna ! Très bon mercredi à toi aussi et merci de ton passage ^^

      Supprimer
  2. Ta chronique me rend vraiment curieuse par rapport à ce livre =) Et je ne sais pas pourquoi mais la description du tueur me fait penser à un motard de notre ville qui a accroché un bonnet de père noël à son casque. Aucun rapport mais j'ai pensé direct à lui quand j'ai lu la description :P Il doit me faire peur sans que j'en ai conscience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu lis ce roman, c'est juste un moment de lecture déjanté. Cerveau sur pause et folie à l'état pur !

      Supprimer
  3. J'ai Le Livre sans Nom qui traîne dans ma biblio depuis quelques temps...
    Il faudrait que je me lance dans ces romans d'Anonyme car ça a l'air vraiment déjanté !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense l'acheter sous peu la saga du boubon kid (le livre sans nom et ses suites) parce que j'ai vraiment passé un chouette moment avec celui-ci !

      Supprimer

Laisser une trace!