samedi 3 janvier 2015

Tokyo ghoul tome 8 de Sui Ishida

Année d'édition : 2014
Edition : Glénat
Nombre de pages : 222
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu au jour où il se fait attaquer par l une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur... Remis de son opération, il réalise peu à peu qu il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C est le début d une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

Mon avis :

Le CCG fait face à la chouette, l'un de leurs plus anciens ennemis. Cette goule qu'ils ont combattue il y a dix ans déjà, regrette de ne pas apercevoir le seul humain qui soit parvenu à réellement le blesser. En effet, Arima est bien trop occupé de son côté pour songer à aller aider les autres troupes ! Toka quant à elle tombe sur son frère Ayato qui a rejoint l'organisation Aogiri. Le combat entre les deux est terrible jusqu'à l'intervention de Ken qui sauve alors la jeune femme. Mais Ayato n'a pas dit son dernier mot.

Ce nouvel opus de Tokyo ghoul est encore plus mouvementé que le précédent ! On a le droit dans un premier temps à un fabuleux combat face à la chouette, une goule classée SSS, et qui à ce jour a causé beaucoup de ravages au sein du CCG. Visuellement, je trouve ce manga très attrayant, très dynamique et franchement très sombre et violent, mais je n'y peux rien j'adore ça et j'en redemande. La chouette est une goule particulièrement troublante et qui chaque fois finit par fuir le combat qu'elle pourrait pourtant largement mener. On ignore ses motivations, seulement qu'elle semble intriguée par Arima, le seul humain qui a pu lui couper un bras à ce jour. 

Ken va lui aussi montrer toute sa puissance face à Ayato, même si par compassion ou sadisme il ne tuera pas le jeune garçon. Peut-être davantage pour Toka qu'il semble vraiment beaucoup apprécier et il sait que la jeune femme aime son frère malgré tout. Ken fait preuve d'une excellente maîtrise de lui-même et lorsqu'il se bat, c'est toujours avec classe. 

L'univers de Tokyo ghoul peut paraître complexe à comprendre pour des néophytes, mais pour ma part, j'ai très vite pu prendre mes marques et ce que je peux dire c'est que je trouve le manga passionnant de A à Z. Face à la fin de cet opus, j'ai vraiment hâte de lire le prochain en espérant que les choses seront toujours aussi énigmatiques et troublantes !

Ma note : 9/10
http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Manga/Manga/Shonen
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!