dimanche 16 mars 2014

Hysteresis de Loïc Le borgne

Année d'édition : 2014
Edition : le bélial
Nombre de pages : 360
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
« Allô, c’est un enfant perdu qui vous parle.
Est-ce qu’il y a quelqu’un de l’autre côté ?
Non, vous êtes déjà morts.
Je suis l’enfant de vos enfants, je suis de votre sang.
Il y a une petite bougie allumée près de moi. Il faut économiser les bougies. Autour, c’est le noir de la cave, celle où je vis. »

Le temps a filé depuis la Panique, la grande, l’incommensurable débâcle qui a couru sur le monde, balayant jusqu’au dernier rêve d’une humanité autocentrée... Le temps a passé, oui, et il a fallu reconstruire comme on a pu. Essayer, en tout cas, et au prix fort : celui du savoir, bien sûr, mais aussi celui de l’espérance... Et quand Jason Marieke arrive à Rouperroux, misérable village accroché à sa survie précaire, lui, l’ancien, celui d’avant la Panique, homme en quête doté de connaissances mystérieuses et aux questions qui dérangent, alors semble sonner l’avènement d’une ère nouvelle, celle des réponses et du cortège d’horreurs qui les accompagne...

Romancier bien connu dans le champ des littératures dédiées aux plus jeunes, Loïc Le Borgne signe avec Hysteresis son premier roman « adulte », récit post civilisation très personnel, puissant, lyrique, porté par une langue ciselée et une sensibilité tranchante.


Romain a toujours vécu à Rouperroux, un étrange et misérable village. Rares sont les voyageurs à s'y arrêter et tous ne demandent qu'à vivre en paix. Lorsque Jason Marieke, un conteur s'arrête dans l'auberge de ses parents et décide de rester quelque temps dans le village, les ennuis commencent. Car à Rouperroux, les Anciens, ceux qui sont nés avant la Panique, effrayent les villageois. Pour eux, c'est de la faute de ces hommes d'antan que la Terre s'est révoltée et que la vie est devenue si difficile. Adieu la technologie, l'électricité, désormais l'on vit comme au Moyen-Âge. Mais Jason n'est pas venu ici par hasard et sa quête va réveiller les plus lourds secrets des villageois.

Hysteresis est un roman qui déroute et qui étonne. Sa construction est atypique et nous met presque mal à l'aise. L'on suit l'histoire via Romain un jeune garçon qui vivait comme tout le monde jusqu'à ce qu'il se lie d'amitié avec Jason, ce vieil homme qui a plus d'un tour dans son sac. Déjà, l'ambiance du roman est sombre et fait quelque peu penser au film "le village". A Rouperroux, on croit aux fées, on vénère les arbres, mais surtout, on respecte une certaine croyance, au point de punir ceux qui s'y opposent. C'est ainsi qu'il est strictement interdit de toucher à la végétation sous peine d'être banni du village après avoir été battu par l'un de ses habitants. De même qu'on évite de parler de l'époque d'avant où l'homme possédait une grande technologie. Désormais l'électricité et les outils actuels n'existent plus. Car oui, la vie a changé depuis la grande Panique et la Terre a repris ses droits.

Du coup, l'univers proposé par l'auteur est franchement très sympathique même si très sombre et risque de déstabiliser bon nombre de lecteurs, peu habitué à ce genre de lecture. En plus, j'ai trouvé le style de Loïc Le Borgne très atypique et différent de tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Il a une telle manière d'écrire que si on adhère pas rapidement à son style, alors je pense que cela représentera un frein à la lecture. Pour ma part, ça l'a complètement fait, au point que j'étais captivée par cette histoire de fée et de découverte. Au départ, le roman souffre d'une certaine lenteur. Il s'y passe peu de choses, le temps que l'on s'habitue aux personnages et à leur façon de vivre. Puis soudain, tout s'enchaîne et là, je n'ai pas vu les pages défiler ! J'étais complètement sous le charme de ce conte sombre et qui tente d'apporter une touche d'espoir. L'espoir de retrouver un amour perdu et de le maintenir en vie malgré les années qui nous sépare. Car oui, j'ai lu ce roman comme une belle et grande histoire d'amour entre ces deux êtres vieillis et qui pourtant continuent de s'aimer malgré tout.

C'est triste, sombre, étonnant, déroutant et pourtant si beau et poétique ! Je pense que l'auteur donne une véritable leçon aux romans sentimentaux, parce qu'ici l'histoire n'a rien de mièvre ou pleine de guimauve. Elle est crédible, réaliste, naturelle et tellement belle. Mais Hysteresis c'est bien plus que ça ! C'est aussi la folie d'hommes changés par le pouvoir puisque cela leur est monté à la tête. La folie de personnes qui tentent de garder une certaine influence sur les habitants de leur village. Le pire étant la folie de ces enfants qui sous prétexte d'agir normalement, n'hésitent pas à tuer et blesser autrui sans remords. 

En bref, Hysteresis est un grand roman qu'il faut lire !

Ma note : 9/10

 

Commande Amazon
Commande fnac

7 commentaires:

  1. Cette chronique est très intrigante et fait vraiment envie. Je tenais à te dire que j'apprécie beaucoup ton blog, justement parce que tu nous fais découvrir des lectures qui sortent de l'ordinaire et des "canons" de la mode littéraire. Bref, j'apprécie beaucoup les découvertes que tu me fais vivre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman en lui-même est intrigant ^^ merci pour ce beau compliment, j'essaye de varier mes lectures et d'être le plus objective possible pour vous faire découvrir des livres de tous les genres ^^

      Supprimer
  2. Je trouve la couverture vraiment sublime et ton avis me donne envie d'ajouter cette lecture à ma liste pour les challenges de Mort-Sure =) Il me faut des romans sombres... et celui là pourrait en faire parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est un roman sombre, mais c'est surtout une dystopie adulte très sombre et mâture. Qui n'est pas sans rappeler le film le village =)

      Supprimer
    2. Rolala ce film m'a fait flipper à l'époque ^^ Raison de plus pour lire ce roman!

      Supprimer
  3. je trouve plein de points positifs à ce roman; mais pourtant j'ai l'impression d'être passée à côté! mais il est suffisamment original pour mériter qu'on s'y attarde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Totorosreviews ! Contente de te relire ^^
      en fait faut vraiment le lire dans de bonnes conditions. Pour ma par j'étais hospitalisée à ce moment précis et forcément j'avais le calme nécessaire pour me sentir captivée ^^
      Mais il mérite vraiment d'être lu tu as raison !

      Supprimer

Laisser une trace!