dimanche 20 octobre 2013

Anges d'Apocalypse, tome 1 : Le Tourment des Aurores de Stéphane Soutoul

Année d'édition : 2013
Edition : rebelles
Nombre de pages : 425
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ?
C’est pourtant le fardeau que j’endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j’ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l’ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, et ex-meurtrière qui s’est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l’identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires.
Comme si je n’avais pas déjà suffisamment d’ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n’ai pas le droit à l’erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s’enticher d’un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes…
Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !


Syldia est victime d'un sort qui ne l'enchante pas. La journée, elle est Samantha une lycéenne tout ce qu'il y a de plus humaine et la nuit, elle redevient Syldia ou famine l'un des quatre cavaliers de l'apocalypse. Vivant sous le même toit que ses soeurs, la Mort, la Guerre et la Maladie, elle comble ses nuits en tant que garde du corps. Mais lorsqu'on lui confie comme mission de protéger le lord de la Cour des sorciers, Syldia n'imagine pas que ses forces seront mises à rude épreuve.

Anges d'Apocalypse est un excellent premier tome. Même si le coup de coeur ne fut pas au rendez-vous pour une raison que j'évoquerais par la suite, j'ai pris beaucoup de plaisir à enfin découvrir la plume de Stéphane Soutoul. Fluide et très agréable, l'auteur parvient très vite à nous mettre dans la peau de Syldia, un personnage haut en couleur et dont j'ai grandement apprécié le caractère, même si par moment j'ai trouvé ses réactions un peu extrêmes et qu'elle manquait de franchise avec elle-même.

Déjà Syldia a du courage. Elle est forte et connait ses limites, même si celles-ci sont minimes et ne la gênent pas spécialement pendant ses phases nocturnes. Le seul reproche que je lui ferais en tant que Syldia c'est celui de se voiler la face devant Desmond. Pourquoi le repousse-t-elle ou refuse-t-elle de céder à ses pulsions ? Ils ont une affinité certaine et sont faits pour s'entendre, mais ils font chacun semblant de rien. C'en était rageant et j'espère que la suite nous permettra de les voir enfin faire quelque chose de cette tension sexuelle qui existe entre eux !

J'ai été charmée par l'intrigue en elle-même parce qu'à aucun moment elle n'est prévisible, au contraire, et on vogue de rebondissements en surprises pour notre plus grand plaisir.  Même si les vampires n'ont rien d'innovant, je les ai appréciés parce que c'est rare justement qu'un auteur ne cherche pas à trop en faire de ce côté. Ils les gardent tels qu'ils devraient être avec un côté simplement enjôleur et mystérieux.

Mais le plus excellent dans ce roman c'est l'autre côté de l'univers avec Samantha. Une humaine fragile et qui vit une vie tout ce qu'il y a de plus normal excepté qu'elle connait l'existence des créatures de la nuit et qu'elle va sans le vouloir se mettre dans de beaux draps avec ses deux identités.

Le tourment des Aurores est un très bon premier tome, mais je regrette simplement que les hommes de ce roman soit tous parfaits physiquement et très beaux. Bourré d'action et explosif, on ne souhaite pas le lâcher !

D'ailleurs j'ajouterais que j'aime énormément la couverture! 

Ma note : 9/10




4 commentaires:

  1. "Le tourment des Aurores est un très bon premier tome, mais je regrette simplement que les hommes de ce roman soit tous parfaits physiquement et très beaux".

    Visiblement c'est une critique récurrente de ce tome 1 :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et moi à force de voir de la perfection partout, ça me lasse ^_^ . Pourquoi ne pas utiliser des hommes normaux, ni laid, ni beau, mais plus du genre passe-partout ? ^^

      Supprimer
  2. Oh ma belle Louve... tu me donnes qu'une envie !!! Et c'est de le sortir tout de suite de ma PAL ... J'adore ton avis !!! Bonne semaine xox

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que toi aussi tu as aussi été conquise par cet univers ^^ Pour ce qui est des hommes "parfaits" ils ne le sont qu'en apparence, certains des personnages cachent une nature bien plus sombre et j'ai trouvé ce revirement de jugement intéressant, car parfois malgré un joli minois, on est pas mal déçu de ce qui se cache derrière.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!