mercredi 6 mars 2013

Loup y es-tu? de henri courtade

Année d'édition: 2013
Editions : Folio SF
Nombre de pages : 388
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.

Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.

Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait…


Cindy Vairshoe, Isabelle de Boisjoly, Albe Snösen et Virginia Woolf sont quatre jeunes femmes qui à priori n'ont rien en commun. Pourtant sans qu'elles en le sachent, elles sont en fait les princesses de contes de fées. Cindy est en fait Cendrillon, Isabelle la belle au bois dormant, Albe blanche-neige et Virginia est le petit chaperon rouge. Si elles l'ignorent, c'est parce qu'elles ont toutes trois perdu la mémoire après des centaines d'années sans vivre comme elles le devraient. Mais dans l'ombre, Marilyn Von Sydow tente par tous les moyens de les retrouver afin de les assassiner. Car tant qu'elles vivront, Marilyn ne pourra mener ses projets à terme. Dès lors, la traque commence dans un monde moderne, où tous les coups sont permis pour anéantir les quatre jeunes femmes.

Loup y es-tu est un roman qui étonne et qui dérange. Je ne m'attendais pas à lire davantage un thriller contemporain, mais davantage un conte de fées et force est de constater que le fantastique est très peu présent. Même si j'ai plutôt apprécié ma lecture, je n'ai pas été aussi séduite que je l'aurais tout d'abord pensé.

Henri Courtade nous offre un style fluide et qui lui est propre. Jouant avec plaisir avec le passé et le présent, il nous emmène sur des pistes complexes pour comprendre tout l'enjeu de la quête de la sorcière Marilyn. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à cerner ses réelles motivations qui à mes yeux n'étaient pas seulement dues à la jalousie. Car oui nos princesses sont belles et jeunes, mais Marilyn l'est tout autant d'après sa description et elle jouit d'un pouvoir immense en Amérique. Nos quatre jeunes femmes sont plutôt anonymes, cachées sans le savoir de la vengeance amère de notre méchante sorcière.

Je vais avoir beaucoup de difficultés à coucher ma chronique à l'écrit parce que ce roman est à mes yeux un OVNI. Il joue avec les codes du fantastique, des contes et du thriller avec brio au point de nous embrouiller plus d'une fois. On sera donc surprise de découvrir la belle au bois dormant infirmière à médecin sans frontière, blanche neige en tant que maquilleuse pro, le chaperon rouge styliste et Cendrillon mannequin. C'est étonnant et au fond ça semble presque normal de voir ces femmes avoir un métier si moderne dans une époque qui est loin de celui où elles sont nées. Là où j'ai eu le plus de difficulté, c'est lors des nombreux passages dans le passé où on découvre nos jeunes femmes dans leur véritable univers et comment elles en sont arrivées là, sans se souvenir de qui elles sont. Aussi je vous recommande d'être concentré dans la lecture de ce roman pour ne pas laisser passer un seul détail qui éclaire petit à petit le dénouement, plutôt troublant d'ailleurs et qui a su m'étonner.

J'ai trouvé que les personnages étaient vraiment excellents comme le traqueur et le loup dont le destin étonnera plus d'un lecteur, tout comme j'ai beaucoup aimé les nains et Marilyn la sorcière, qui malgré sa profonde cruauté (elle est par exemple à l'origine de la montée au pouvoir de Hitler) est touchante à sa manière et qu'elle vous fera penser aux stars actuelles qui ont besoin de la lumière des projecteurs pour vivre et se sentir être quelqu'un.

Au fond, ce roman ne m'a pas plu, mais il ne m'a pas déplu non plus. C'est un sentiment étrange parce que j'ai aimé certaines choses et d'autres non. Du coup, par moment je me sentais extérieure à ma lecture et tout ce qui se déroulait sous mes yeux ne m'atteignait pas. Peut-être simplement parce que j'ai toujours apprécié les princesses dans leurs contes et que de les voir si "normales" dérange nos âmes de fillette, qu'on garde toujours au fond de soi ?

Je dirais tout de même bravo à l'auteur pour ces jeux de mots avec les noms modernes de nos princesses qui m'ont beaucoup fait sourire et pour ce final étonnant auquel on ne s'attend vraiment pas !

Ma note :




6 commentaires:

  1. Peut-être que tu as eu du mal parce que tu t'attendais à tout autre chose, cela m'arrive parfois aussi. C'est vrai que ce roman est un OVNI qui mêle les genres, pour moi cela avait été une excellente surprise, et j'ai dégusté depuis chaque roman de l'auteur ;) Bonne prochaine lecture en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça doit être ça. J'attendais vraiment autre chose, mais j'ai quand même passé un bon moment et les qualités sont bien là ^^

      Supprimer
  2. il faudrait que je le sorte de ma PAL, par curiosité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il vaut le coup d'oeil tout de même ne serait-ce que pour l'ingéniosité de l'auteur à envoyer nos princesses dans notre monde ^^

      Supprimer
  3. C'est un livre qui me tente depuis sa sortie. Je pense que je le tenterai un de ses jours :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il me tentait aussi depuis sa sortie et je suis ravie de l'avoir enfin découvert, même si j'attendais plus ^^

      Supprimer

Laisser une trace!