mardi 11 octobre 2011

Le cercle des loups de Nicholas Evans

Année d'édition : 2000
Edition : Pocket
Nombre de pages : 603
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Hope, petite ville du Montana, est en ébullition. Un loup a dévoré un chien, celui de la fille de Buck Calder, une des personnalités les plus en vue de la localité. La vieille querelle qui oppose les éleveurs, qui se sentent menacés, et les défenseurs des loups, est à son paroxysme. C'est à ce moment qu'arrive Helen Ross, jeune zoologiste de 29 ans, chargée par le service de protection des loups de capturer les animaux pour les munir de colliers émetteurs. Les éleveurs, avec à leur tête Buck Calder, s'opposent à cette mission, sabotent le travail d'Helen et n'hésitent pas à abattre les loups. Helen trouvera en Luke Calder, le fils de Buck, un précieux allié, mais elle devra affronter la haine d'une communauté prête à tout pour chasser les loups de ses terres.

Mon avis :


Voilà un petit roman plutôt agréable à lire. Ecrit par Nicholas Evans, né en 1950 dans le Worcetershire, qui a entreprit une carrière de scénariste et de grand reporter et qui est l'auteur de l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, ce roman nous permet de nous évader et de voyager.

L'histoire en elle-même est assez simple, et nous montre bien la haine que certaines personnes éprouvent envers les loups. On y suit deux personnages principaux, Helen et Luke qui vont s'allier pour protéger les loups que tout le village cherche à tuer.

Le style de l'auteur est agréable à lire et il est, on ne peut que le dire, très doué pour les descriptions de paysages.
J'ai plutôt apprécier le personnage de Luke qui est un jeune homme courageux, et qui n'hésite pas à se rebeller face à un père autoritaire et orgueilleux. Tout ce que souhaite Buck Calder, le père de Luke, c'est tuer les loups pour protéger son bétail, et peu importe que les loups soient protéger par la loi.
L'histoire avance tout doucement, peut-être un peu trop et il y a à mes yeux, un peu trop de personnages secondaires dont on a du mal à apprécier leur personnalité, parce qu'ils sont parfois à peine décrit.
Concernant Hélen j'ai beaucoup apprécié sa personnalité et la blessure qu'elle renferme d'une histoire d'amour qui s'est trop vite fini.
on rapprochement avec Luke ne lui sera d'ailleurs que bénéfique. 

Alors on a une histoire de haine contre les loups, une histoire d'amour, de beaux paysages, un drame mais qui hélas ne survient qu'à la fin et une question que l'on se pose à la fin de la lecture : où est passé LOVELACE? De lui on ne retrouvera que sa motoneige, et j'aurais bien voulu en apprendre davantage sur ce qui lui est arrivé, parce qu'il était le personnage le plus torturé à mes yeux, et celui qui a le plus évolué.

La fin ne comporte aucune surprise et tant mieux.
En bref une lecture plutôt agréable mais qui ne détrônera hélas pas d'autres grand classique du genre comme Croc Blanc ou Danse avec les Loups
.

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé cette lecture longue et parfois insipide, au point de sauter des pages... Mais fort heureusement les personnages sont charismatiques.

    (Et Lovelace est dans la... ah, non, je ne vais pas dévoiler ce point ^^)

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai que c'était assez long, mais un beau voyage tout de même ^^

      Supprimer

Laisser une trace!