mercredi 29 avril 2020

Juillet de sang de Joe R.Lansdale

Paru en 2007 aux éditions Folio Policier
310 pages, thriller


Parce que Richard Dane a dû se défendre, il a fait un énorme trou dans la tête d'un homme qui se trouvait dans son salon. Le cambrioleur lui a tiré dessus sans une hésitation. Richard a pour lui la légitime défense, la pénombre de la nuit et la protection de son fils qui dormait dans une pièce mitoyenne. Les flics comprennent très bien. Ce que ne sait pas encore Richard c'est que s'ils sont à ce point « sympas », ce n'est pas simplement pour soigner leur image auprès du contribuable. Derrière le fait divers se cache une tout autre histoire totalement invraisemblable. Qui était ce type venu de nulle part ? Que cache la mansuétude des enquêteurs et pourquoi le FBI s'en mêle-t-il ? Richard, bouleversé par sa propre vulnérabilité, sidéré par ses instincts révélés, va devenir à son tour une cible, car s'il a défendu son enfant, le cambrioleur aussi était le fils de quelqu'un...

Mon avis :

Lien de Juillet de sang sur le site de l'éditeur.


Joe R.Lansdale est un auteur de thriller atypique. Ses romans ne font pas l'unanimité, bien au contraire et moi c'est bien quelque chose que j'adore, lire un auteur qui n'est pas forcément adulé ou toujours mis en lumière. Les enfants du rasoir et les enfants de l'eau noire m'avait tous deux bien plu. La raison : des scènes violentes, des personnages loin d'être parfait et manichéen et chaque fois une sombre histoire caché dans une histoire anodine et classique. 

Une fois encore j'ai été complètement séduite par Juillet de sang que je n'imaginais pas ainsi. Après avoir lu la quatrième de couverture, je m'étais attendu à une sombre histoire de vengeance et de traque un peu comme No country for old men, où un mec qui n'a rien demandé à personne est devenu la cible numéro un d'un dangereux psychopathe. Si Juillet de sang débutait comme ça, une fois encore l'auteur surprend et prend un virage carrément inattendu !

Alors on fait la connaissance de Richard, un père de famille lambda qui ne se démarque en rien. Une vie classique, un métier classique, rien qui ne le fasse sortir du lot. Mais une nuit, un cambrioleur s'introduit chez lui et lui tire dessus. Par réflexe, Richard tire à son tour et abat le cambrioleur. Ni une ni deux la police débarque et constate la légitime défense et la chance de Richard d'avoir échappé de peu à la mort. Le cambrioleur est identifié, connu des services de police et l'enquête se clôt. Mais voilà le père de l'homme abattu vient tout juste de sortir de prison et ne compte pas laisser le meurtre de son fils impuni. Entrant par effraction chez Richard, il le malmène avec son épouse avant de menacer de tuer son petit garçon. Après une intervention de son épouse, Richard se voit une fois de plus échapper à une souffrance sans nom.

Juillet de sang (dont je viens de découvrir l'existence d'un film Cold In July) est un putain de bon thriller. Violent, sombre, surprenant, addictif, épatant.... il nous laisse sur le cul et encore je pèse mes mots ! Je ne m'attendais pas à tant de rebondissements, à une histoire aussi incroyable et qui tient la route du début à la fin ! Quand deux personnes qui sont ennemis dès le premier regard finissent par devenir les alliés les plus improbables alors les ennuis commencent.

Je ne vais pas trop vous en dire parce que ça serait vous gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez que le trio de personnages que l'on va suivre est juste excellent. Le roublard sorti de prison qui n'a peur de personne, le père lambda qui n'a jamais fait de mal à une mouche et le détective privé aux méthodes douteuses, à eux trois ils vont découvrir une sordide histoire où ils n'en sortiront pas indemnes. 

A découvrir de toute urgence ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laisser une trace!