lundi 1 juillet 2019

Surface d'Olivier Norek

Paru en 2019 chez Michel Lafon.
425 pages, policier.


Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture. Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier... Comment se reconstruire dans de telles conditions ? Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier...






Mon avis : 

Lien de surface sur le site de l'éditeur.

J'avais adoré entre deux mondes du même auteur, aussi j'avais hâte de lire son nouvel ouvrage. Je savais que je me plongerais vite dans un nouvel univers, avec de nouveaux personnages et surtout une intrigue passionnante. Ce fut bien évidemment le cas, parce que Surface propose une histoire qui ne laisse pas indifférent et une héroïne atypique à la gueule cassée.

Surface c'est une femme, Noémie qui se prend un coup de feu en plein visage. Résultat, même quasimodo ne voudrait pas la regarder en face. La pauvre. Tous baissent les yeux, son petit ami l'évite du mieux qu'il peut parce qu'il ne supporte plus ce nouveau visage. Et pour couronner le tout, Noémie est envoyée dans un petit patelin pour ne pas davantage perturber ses anciens collègues... Sympa tout ça.

Avalone, village perdu de France où Noémie va y arriver non par par choix, mais par recommandation dans le seul but de prouver que le commissariat est inutile et qu'il faut le fermer. Mais Noémie ne se sent pas de mener cette nouvelle mission en catimini et comprend plutôt que ses patrons veulent se servir de son histoire pour accomplir les tâches ingrates. Mais voilà qu'une fois sur place, Noémie est appelé sur une scène de crime : un fût est retrouvé avec à l'intérieur le squelette d'un enfant qui aurait disparu des années plus tôt. 

Forcément, on ne pouvait espérer que l'histoire de Noémie ne concerne qu'un commissariat qu'elle doit aider à fermer. Il n'y aurait pas eu beaucoup de suspense et le lectorat se serait vite lassée. Mais voilà, notre héroïne est amenée à trouver qui a pu tuer cet enfant, vingt ans auparavant et pourquoi. un véritable cold case auquel elle ne s'attendait pas et qui lui permettra non seulement de prouver qu'elle est toujours la même enquêtrice, mais qu'en plus le commissariat où elle travaille désormais ne doit surtout pas fermer !

Alors déjà, oui premièrement, non mais je ne peux pas passer à côté de cette information là, on a une héroïne du tonnerre. Du genre qui ne mâche pas ses mots, qui est souvent mal luné et qui physiquement ne s'assume plus depuis qu'une balle lui a arraché la moitié de la tronche. Alors forcément quand No parle, on s'attend à un tir en rafale d'une puissance incroyable. Quand No parle, les autres baissent la tête. Quand No demande quelque chose, les autres exécutent dans la seconde. Elle a un charisme dont elle n'a même pas idée et ça lui donne une force de caractère incroyable. je l'ai adoré ! Sa relation avec un chien (rien de dégueu, je vous rassure) est touchante parce que ses deux blessés de la vie vont finir par former un beau binôme. 

Avec no, on a le droit à d'autres flics tout aussi intéressant. Romain Valant, trop bien pour être clean, fils du maire d'Avalone, mais qui ne semble plus du tout s'entendre avec son paternel et Milk, policier chétif, fils à maman qui lui raconte tous les secrets de flics. Deux policiers bien différents tant dans leur caractère que dans leur relation avec leurs parents. Le troisième, Bousquet m'a semblé un peu trop effacé vis à vis du trio déjà décrit. 

Surface est un excellent roman policier où tous les ingrédients nous propulse dans une enquête infernale vieille de plus de vingt ans et qui pourrait avoir de sacrées conséquences pour la ville si No parvient à la résoudre. J'ai été complètement subjuguée et fascinée par l'avancement et de l'histoire et du relationnel entre les personnages. Encore un très bon roman d'Olivier Norek !





1 commentaire:

  1. Je me retrouve vraiment dans ton avis. après un coup de coeur pour entre deux mondes je me suis régalée avec ce roman fort et cette héroïne du tonnerre!!!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!