jeudi 1 novembre 2018

Au fond de l'eau de Paula Hawkins

Publié en 2018 aux éditions Pocket et en 2017 chez Sonatine.
504 pages. Thriller pour adulte.


Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.






Lien de au fond de l'eau sur le site de l'éditeur.

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir l'auteur avec son premier roman la Fille du train. Je ressors complètement sous le charme de ce roman qui est bien plus fort et intense que la fille du train. Il est question ici de portraits de femmes toutes plus différentes les unes que les autres et victimes d'une malédiction qui semble ne toucher que les femmes.

Au fond de l'eau permet de faire connaissance avec une galerie de personnages assez nombreux. Des policiers, en passant par les adolescentes ou les femmes du village. Tout débute avec le suicide de Nel une jeune femme mélancolique qui semble complètement obsédée par la rivière et plus particulièrement par le bassin aux noyées. Lieu populaire pour avoir vu mourir de nombreuses jeunes femmes. Et voilà que Julia, la soeur de Nel est appelé a Beckfort pour s'occuper de sa nièce, adolescente rebelle, abandonnée par une mère qui s'est suicidée.

Pourtant, très vite, on va se rentre compte qu'il y a quelque chose d'anxyigène à Beckfort. Comme des secrètes de village qui détruisent tout autour d'eux. Julia en fera l'amer expérience surtout elle qui a déjà si peu de bon souvenir de sa jeunesse ici. Julia qui est une femme blessée, en colère et qui n'a jamais digéré la souffrance que lui a causé Nel. C'est presque comme si elle était soulagée de savoir sa soeur morte, mais complètement désabusé aussi de devoir gérer sa fille adolescente, elle qui n'a jamais eu d'enfant.

Julia est une femme honnête, mais voilà, elle est maladroite et sa rancoeur continue de la ronger des années après. Elle va prendre sur elle et tenter d'apprivoiser sa nièce qui lui donnera du fil à retordre. L'accident de Nel aura pu passer inaperçue si d'autres jeunes femmes n'auraient pas elles aussi fait le grand saut, abandonnant hommes et enfants derrière elles. En parlant de femme, il ne faut pas mettre de côté Lena, la fille de Nel qui se retrouve seule avec une tante qu'elle n'a quasi pas connu et qui avait tiré un trait sur sa mère. La voilà qui se rebelle et qui déprime. Il faut la comprendre, la pauvre a perdu sa mère et sa meilleure amie qui s'est elle aussi suicidée au même endroit quelques mois plus tôt.

Mais si derrière ces suicides se cachaient quelque chose de bien plus grave ? C'est ce que la police, du moins une policière non originaire du coin, va tenter de comprendre et de révéler. Deux suicides en si peu de temps c'est trop pour une petite ville comme Beckfort, mais parfois, il vaut mieux ne pas réveiller de vielles rancoeurs et de vieux souvenirs qui pourraient nous coûter cher.

Au fond de l'eau est un très bon thriller. Les rebondissements sont multiples et le fait de passer d'un personnage à un autre permet une vision très élargie de l'intrigue et des événements. On ne s'ennuie pas et les personnages sont crédibles dans leur façon d'agir. La plume est fluide et la taille des chapitres permet une lecture rapide et facile. Me concernant j'ai adoré découvrir toutes ses femmes qui souffrent d'une manière ou d'une autre.

Une auteur que je continuerais à suivre de près !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!