dimanche 11 juin 2017

Les sœurs Carmines, tome 1 : Le complot des corbeaux de Ariel Holzl


Année d'édition : 2017
Edition : Mnémos (Naos)
Nombre de pages : 304 pages
Public visé : Young Adult 
Quatrième de couverture : 
Merryvère Carmine est une monte-en-l'air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues...


Mon avis :

Les sœurs carmines est un roman dont j'ai entendu beaucoup de bien. Alors forcément, je m'y suis jetée avec espoir et un bon sentiment. J'allais, je l'espère passer un bon moment. Ce fut évidemment le cas et j'ai découvert une fratrie de trois sœurs toutes plus différentes et loufoques les unes que les autres. Entre la chapardeuse Merryvère, une jeune fille qui passe son temps sur les toits et à cambrioler avec classe et brio, Tristabelle, l'aînée qui fait en sorte qu'elles s'en sortent toutes les trois et Dolorine, la plus jeune, celle capable de discuter avec de nombreux fantômes, les sœurs carmines est un très bon roman fantasiste dans un univers sombre et malfaisant.

A Grisaille, tout n'est que danger et tristesse. Pour s'en sortir il faut être rusé et ne pas craindre de faire du mal à son voisin. Nos héroïnes usent de leur charme, et abusent de la naïveté des hommes qui l'entourent.

Chacune à sa manière apporte une touche d'action et de féminité dans un monde où le brouillard domine. A Grisaille, il ne faut jamais montrer nos émotions ou notre peur sans quoi cela se retourne contre soi et les trois sœurs l'ont bien compris !

Ca se lit avec délice, on se régale des péripéties de Merryvère et on adore prendre le thé avec Dolorine et ses amis les fantômes dont certains sont à mourir de rire. L'humour est omniprésent et fait un contraste saisissant entre la dureté de l'histoire qui semble légère et nos héroïnes très piquantes. Ne vous y trompez pas, malgré l'humour bien présent, les sœurs carmines est un roman sombre à la Tim Burton où le peu de lumière permet de respirer et non de suffoquer.

En bref, les sœurs carmines est un très bon premier tome et l'on se montre pressé de retrouver nos héroïnes ! Un dernier petit mot sur la couverture renversante ! Ce jeu d'ombre tout au long est du meilleur effet !  

Les plus :
- Les soeurs, super attachantes.
- L'univers
- L'humour

Les moins :
- Un peu de mal à me lancer dans le début du roman pour ensuite totalement le savourer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!