lundi 13 mars 2017

A toute berzingue de Kenneth Cook

Année d'édition : 2017
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 186
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Shaw, paysagiste, traverse en voiture le désert australien lorsque surgit Katie, jeune fille affolée qui vient d'échapper à une effrayante créature, mi-bête mi-homme. Sans eau et sans armes, dans une voiture inadaptée à la piste, poursuivis par l'agresseur de Katie qui a volé son 4x4, ils ont le choix entre fuir dans le désert brûlant et risquer la panne, ou retourner affronter l'assaillant.

Mon avis :

En toute franchise, en voyant cette couverture, j'ignorais totalement dans quoi j'allais m'embarquer. C'est bien parce que j'avais déjà pu lire l'avis d'une blogueuse et la quatrième de couverture que je savais que ce roman était susceptible d'être pour moi. J'ai bien fait de me souvenir donc de ce roman et de sa thématique : une course-poursuite en plein désert d'Australie entre un couple qui ne se connait pas et un homme effrayant et violent dont on ignore l'identité et les raisons de sa folie meurtrière. Malgré son format plutôt court, avec A toute Berzingue, j'ai passé un chouette moment.

On fait la connaissance de Shaw, un homme lambda, sans histoire et qui traverse le désert australien. Il prend plaisir à découvrir les lieux et très vite il fait la connaissance d'une jeune femme, Katie qui est ici pour visiter des grottes. Le courant semble bien passer et Shaw regrette son manque de courage parce que l'air de rien, Katie lui a bien plu. Après avoir repris sa route cependant, il retrouve une Katie affolée sur le bord de la route. Ni une ni deux, elle fonce vers son véhicule et lui demande d'appuyer sur le champignon parce qu'un dangereux psychopathe a tenté de lui faire la peau (entre autre). 

Ce qu'il y a de bien avec ce roman c'est que vu sa taille, on démarre très vite dans le vif du sujet. Ce n'est pas comme si l'auteur ne nous prévenait pas au début, que la traversée était dangereuse et qu'un flic serait prêt à venir le chercher si son absence était remarqué. D'emblée, on se dit que les choses vont forcément mal se passer. L'auteur nous prépare psychologiquement, et il fait bien. Le style est vif et assez imagé. On sent l'inspiration australienne derrière tout le travail d'écriture. On a la sensation de transpirer et de crever de chaud comme nos héros, mais rien à voir avec la survie ou ce psychopathe qui veut les tuer. La chaleur est tellement décrite dans ses moindres détails qu'on se croirait vraiment en train de suer et de chercher de la fraîcheur. 

On est ici dans une véritable course contre la montre. Soit nos héros se font assassinés par un mec complètement fou et qui sent le cadavre en putréfaction, soit ils meurent à cause de la chaleur du désert. Du coup, nos héros vont devoir deux fois plus se surpasser pour survivre alors qu'ils n'ont absolument rien demandé à personne et qu'ils ne se connaissent même pas. Nos deux héros m'ont plu. Ils sont assez charismatique et font preuves d'une certaine intelligence pour s'en sortir. Je ne vous cache pas que par moment Katie perd complètement la boule, traumatisée et en état de choc face à un psychopathe qui ne veut en faire qu'une bouchée. Et puis il y a certaines scènes qui vont froid dans le dos, en particulier celle du motard ou encore du vieux couple de l'hôtel... digne des grands films d'horreur.

Et puis il y a ce psychopathe. Humain ? Monstre ? Mirage ? Franchement ? On l'ignore du début à la fin. Ca donne un côté assez mystérieux au roman parce que du bourreau on ne saura que très peu de chose : il est grand, fort, il sent mauvais, et il est rusé, ne lâchant jamais ses proies, même s'il leur laisse penser le contraire. On ne sait vraiment rien de son passé, de son présent, ni de sa personnalité. Il reste un mystère complet jusqu'au bout.

Finalement, à toute Berzingue est une sacrée surprise. L'auteur évite le cliché de la romance et de la partie de jambe en l'air du désespoir, lorsqu'on pense qu'on va finir par y rester. C'est rapide, intense, bien mené et jusqu'au bout on est là, spectateur d'une course poursuite dévastatrice où le désir de survie prime sur tout le reste. Bouquin vraiment original !

Vous y trouverez
- De la chaleur
- Une course-poursuite
- Un tueur sans pitié aussi mystérieux que silencieux

Vous n'y trouverez pas :
- De romance
- D'explication 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!