mardi 9 août 2016

Hortense de Jacques Expert

Année d'édition : 2016
Edition : Sonatine
Nombre de pages : 300
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec son ex-mari, Régis, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Régis fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et Emmanuelle est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?

Mon avis :

En 1993, Sophie voit sa vie chamboulée et détruite. Hortense, sa petite fille d'à peine trois ans lui est enlevé sous ses yeux par son père à qui elle a toujours refusé d'approcher leur enfant. Car oui, Sophie a toujours refusé que Sylvain puisse créer un lien avec Hortense alors qu'il les a abandonné pendant la grossesse. Mais voilà, l'homme ne le digère pas et emploie les grands moyens en enlevant sa fille et en disparaissant avec elle. Pendant plus de vingt ans, Sophie lutte envers et contre tous pour retrouver sa fille. Et le jour tant attendue est enfin arrivé, lorsqu'elle croise par hasard une jeune femme qui ressemble énormément à Hortense adulte. Y voyant enfin un signe du destin, Sophie va entrer dans la vie de la jeune femme, certaine qu'il s'agit là de son Hortense...

J'ai mis du temps avant d'entamer Hortense. Pourtant, depuis sa sortie je mourrais d'envie de le lire ! Il est resté là sur ma table de chevet, me lançant de nombreux regards. Mais voilà, je craignais qu'à trop vouloir le lire, j'en ressorte déçue et qu'il ne réponde pas à toutes mes attentes. C'est souvent le cas avec un roman qu'on attend de pieds fermes : on souhaite qu'il soit parfait et qu'il mérite toute l'attention qu'on lui a donné avant même de le lire. Alors voilà, je me suis enfin jetée sur Hortense et en deux soirées de lecture, il était lu et dévoré. C'est un roman intense surtout si on est maman nous-même parce que forcément on ne reste pas insensible à l'histoire de Sophie et j'ai adoré ma lecture jusqu'à la fin qui je l'avoue m'aura laissée perplexe.

Le roman alterne l'histoire du point de vue de Sophia et d'Hortense et propose aussi un tas de déposition de personnages plus ou moins liés à l'intrigue pour comprendre le dénouement. Dénouement auquel je ne m'attendais absolument pas et là je salue le talent de l'auteur ! Les dépositions crédibilisent énormément l'intrigue et on a même la sensation de lire la version romancée d'un fait divers dramatique et terrible. Le kidnapping d'enfants est un sujet sensible auquel tout parent à peur d'être confronté. Mais ici c'est encore plus triste puisque c'est le père d'Hortense qui enlève l'enfant pour l'éloigner de sa mère et la garder auprès de lui. C'est du moins ce que suppose Sophia, tandis que d'autres scénarios sont privilégiés et envisagés par les enquêteurs.

Les dépositions laissent une certaine tension monter crescendo. Peu à peu on comprend qu'un événement inattendu s'est passé concernant Sophia et Hortense et que tous culpabilisent un peu de n'avoir rien pressenti. Parce que oui, qui aurait eu le temps et l'envie d'aider Sophia, cette femme de cinquante ans, solitaire et paraissant bien plus vieille à cause d'une histoire de son passé qu'elle n'a toujours pas accepté ? On fait ensuite la connaissance de Sophia qui nous raconte sa vie monotone et ennuyeuse. Enfermée dans un quotidien destructeur depuis qu'on lui a volé son enfant chéri, Sophia a tout perdu. La joie de vivre, ses amis, sa famille. Seule Isabelle, une amie très proche continue de prendre régulièrement des nouvelles, l'aidant à ne jamais abandonner l'idée de retrouver un jour son enfant. 

Sophia est troublante. Renfermée et taciturne, je dois bien avoué qu'elle semble aussi tourmentée et effrayante. On sent toujours comme une grande colère encore bien vive au fond d'elle et cela la rend dangereuse pour elle comme pour les autres. Alors bien sûr lorsqu'elle pense avoir retrouvé sa fille, on est heureux, on croise les doigts qu'elle ne se trompe pas et que sa fille accepte enfin d'ouvrir les yeux sur son père qui lui aura caché toutes ses années que sa mère était en vie. La rencontre est fortuite, mais on sent Sophia fébrile, impatiente. Elle est certaine d'avoir retrouvé Hortense et rien ne peut le lui enlever de la tête. La voilà qui devient possessive avec la jeune fille qui lui dit s'appeler Emmanuelle. Elle la suit, l'espionne, tente de connaître son histoire pour voir si elle se souvient de son enfance avant d'être enlevée. On trépigne d'impatience, attendant qu'enfin mère et fille se retrouve et savoure le plaisir d'être à nouveau réuni. Mais Sophia ne va-t-elle pas trop vite en besogne comme semble lui faire comprendre Isabelle ? 

Sophia est attachante, mais aussi très effrayante. Et c'est ce qu'Emmanuelle va vite découvrir. Emmanuelle est une jeune femme agréable et gentille. Elle travaille en tant que serveuse et s'en contente pour l'instant. Elevée par un père qui ne cessait jamais de voyager partout dans le monde, Emmanuelle a besoin d'enfin se poser. Et lorsqu'elle rencontre Sophia, elle la prend tout d'abord en pitié, puis s'attache à cette drôle de femme solitaire qui peu à peu se fait une place dans sa vie. Car Emmanuelle souffre aussi de n'avoir jamais pu connaître sa mère. C'est donc un besoin qu'elle comble avec Sophia celui de s'attacher à une femme qui pourrait être sa mère. Les deux femmes tentent alors de combler un vide similaire en passant du temps ensemble. 

Honnêtement, dès l'instant où les deux femmes se rencontrent, on ne veut plus lâcher le roman. Le seul bémol, c'est la fin. Tellement libre à une multitude d'interprétations ! J'avoue avoir encore beaucoup de questions que je me pose et que je ne parviens pas à combler ! C'est frustrant ! En tout cas, je recommande vivement de découvrir Hortense, une histoire bouleversante, intense et triste à souhait. Magnifique ! Encore une excellente lecture parue aux éditions Sonatine qui ne cesse de me surprendre !

A lire pour :
- L'intrigue triste et sombre
- les personnages malheureux et qui tentent de garder la tête hors de l'eau.
- la tension palpable jusqu'au bout !

A éviter si :
- vous aimez tout comprendre de A à Z et ne plus avoir de questions à la fin de votre lecture.

 

4 commentaires:

  1. Un roman qui a l'air chouette, si j'ai l'occasion de le découvrir pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah j'avoue que lire un bouquin dont on attend beaucoup n'est pas évident ! ça m'a fait pareil pour le dernier en date et j'ai été très déçu. Pour Hortense, j'ai beaucoup aimé mais comme toi, la fin m'a frustré. Trop floue, trop rapide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui la fin laisse trop de question en suspense : qu'est-il arrivé à Sylvain finalement ? Comment tant de choses ont pu être caché aux enquêteurs ? fiou j'aimerais bien savoir !

      Supprimer

Laisser une trace!