dimanche 7 août 2016

De cendres et de flamme de Victoria Morgan

Année d'édition : 2016
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 448
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Daniel Bryant a toujours été à couteaux tirés avec son frère jumeau Edmund. Quand celui-ci est devenu duc de Bedford, Daniel est parti aux Amériques dans l'espoir de faire fortune. Aujourd'hui, de retour chez lui à Lakeview Manor, il est bien décidé à reconstruire la propriété et à découvrir quelle main criminelle a allumé l'incendie dans lequel il a failli périr dix ans plus tôt. Il ne sait rien du terrible secret qui pèse sur son destin et qui va l'entraîner dans mille aventures aux côtés de lady Julia, son amie d'enfance, dont le charme et l'audace pourraient bien le subjuguer... si elle n'était pas la fiancée de son frère.

Mon avis :

Lady Julia est promise à Edmund Bryant, le duc de Bedford. Mais voilà, le jeune homme ne semble pas plus intéressé que cela par la jeune femme qui se languit de n'avoir ne serait-ce qu'un baiser. Aussi, lorsqu'elle le croise par hasard, elle n'hésite pas à lui en demander un preuve de bonne foi de la part de ce dernier. Lorsqu'il lui offre enfin un baiser tant désiré, Julia ne se doute pas un seul instant que celui qui en réalité lui fait face est en fait Daniel Bryant, le jumeau de son fiancé !

De cendres et de flamme est une romance qui détend mais ne surprend pas. La romance est vu et revu dans ce style, mais l'intrigue de fond a de quoi nous intéresser suffisamment pour passer outre la prévisibilité de la romance. Ici on suit un trio amoureux avec Julia fiancée à Edmund. Ce dernier est assez effacé dans un premier temps pour ne vraiment apparaître qu'une fois la moitié du roman lu. Un peu tard pour vraiment nous permettre de cerner sa personnalité. il y a aussi Daniel, le jumeau d'Edmund qui craque complètement pour Julia et le lui fera savoir à maintes reprises, sans s'inquiéter de la réputation qu'il donne à la jeune femme. Dès le début, on comprend qu'il est différent de son frère, plus drôle et moins enclin à suivre le protocole. Trois caractères différents, un peu d'humour grâce à Daniel, mais surtout une histoire de fond très sombre et dramatique sur une fraternité déchirante et qui n'aura de cesse de se faire du mal jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un.

Le roman se lit rapidement et le contexte historique est assez peu mis en avant. J'aurais aimé que celui-ci soit davantage développé, mais si mes souvenirs sont bons, cela se passe après la chute de Napoléon. Ainsi Daniel a fuit l'Angleterre pendant dix ans, s'exilant en Amérique où il a su faire carrière. On apprend rapidement qu'il a fui son domaine après un violent incendie volontaire qui aurait pu lui coûter la vie. Se sentant menacé, Daniel a préféré s'enfuir et reconstruire sa vie ailleurs. Mais évidemment, le sort le rattrape et il reçoit une lettre énigmatique qui l'implore de revenir pour reprendre sa place. Daniel qui vit au jour le jour, luttant juste un minimum et pour la forme contre les sentiments qu'il éprouve pour Julia, même s'il ne peut s'empêcher de jouer avec la jeune femme pour la faire succomber. Du moins, c'est ce qu'il semble faire croire, alors que la réalité est tout autre.

Forcément jusqu'au bout on s'attend à ce que Julia ouvre les yeux sur Daniel et Edmund et finisse dans les bras du premier. Seulement, à l'époque, une fois fiancée, la jeune femme ne pouvait revenir en arrière simplement par sa décision. Alors on attend de voir comment elle va s'en sortir face à ce fiancé qui montre si peu d'intérêt pour sa personne, préférant vaquer à ses occupations loin de celle qui finalement ne sert que de faire valoir. Julia qui s'occupe énormément de sa famille surtout depuis la mort de sa mère et du fiancé de sa soeur. On sent qu'elle a toujours un poids sur les épaules et fait passer les autres avant elle. Julia m'a beaucoup plu et j'ai aimé son audace et son tempérament. Elle se rend bien vite compte de la face cachée des autres, évitant de devenir la jouvencelle naïve qu'on aime souvent proposer dans ce genre de roman.

Malgré la prévisibilité de la romance (on se doute bien vite que Julia succombe à Daniel et se rend compte de son rôle auprès d'Edmund) on a là une histoire dramatique sur fonds de pouvoirs et de richesse. Deux frères que tout oppose et qui n'ont jamais su s'entendre, l'un allant jusqu'à maltraiter l'autre sans aucune pitié. Jusqu'au bout on se pose la question de comprendre pourquoi tant de haine entre eux et le final, dramatique, nous prouve que tout le monde ne peut pas changer.

De cendres et de flamme est donc une belle romance quoiqu'un peu lente par moment, mais qui propose une histoire de fond très intéressante sur deux frères que tout oppose et qui n'hésitent pas à s'entre-tuer pour le pouvoir. Idéal à lire au soleil ou au coin du feu !

A lire pour :
- L'histoire de fond. Très sympathique
- Les personnages intrigants et attirant

A éviter pour :
- le manque d'originalité concernant la romance. 


 

1 commentaire:

  1. Il a l'air sympa mais sans plus pour ma part, pas trop mon univers :/

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!