jeudi 2 juin 2016

Inspecteur McLean, tome 1 : De mort naturelle de James Oswald

Année d'édition : 2016
Edition : Milady
Nombre de pages : 576
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Lorsque la police d'Edimbourg découvre l'assassin d'un des citoyens les plus respectés de la ville moins de vingt-quatre heures après le meurtre, tout le monde est logiquement satisfait. Le tueur s'étant suicidé, la cité économise de plus le prix et le temps d'un procès. Un deuxième meurtre se produit quelques jours plus tard et comporte d'étranges similitudes avec le premier. Là encore, l'auteur du meurtre confesse son crime avant de mettre fin à ces jours. L'inspecteur Anthony McLean est quant à lui chargé d'enquêter sur la découverte d'un cadavre d'une jeune fille, emmurée dans la cave d'un ancien manoir d'Edimbourg. Elle a été brutalement assassinée suivant un rituel particulièrement macabre. Aussi lorsqu'un homme d'affaire influent de la ville est à son tour assassiné, McLean commence à suspecter l'existence d'un lien entre les meurtres, les suicides et la découverte de la jeune fille mutilée...


Mon avis :

 
Tony McLean vint tout juste d'être nommé inspecteur. Il s'occupe donc des affaires les plus banales en attendant l'enquête qui lui permettra de montrer tout son potentiel. Et c'est lorsque le cadavre d'une jeune fille éventrée depuis plus de cinquante ans est retrouvé dans une cave qu'il tient enfin son affaire. Mais voilà, au poste, on lui demande sans cesse de seconder sur une autre enquête où les cadavres ne cessent de s'accumuler dans des conditions sanglantes. Courant sans cesse partout pour aider Duguid à résoudre la plus grosse affaire du moment et tentant en même temps de résoudre sa propre affaire, Tony devient vite le pilier de l'enquête et n'hésite pas à travailler de jour comme de nuit pour élucider tous les mystères qui entourent les étranges meurtres rituels.

Lire un bon thriller, c'est plusieurs points qui ne doivent pas être négligé par l'auteur. Il faut avant tout un très bon personnage principal qui ne soit pas parfait de préférence. Ici, on suit Tony McLean un homme solitaire et qui suit son intuition dès le début. Même si on lui demande de changer de route et de piste ou de prendre du recul, Tony vit ses enquêtes à fond et ne songe plus qu'à cela. Il nous plaît, on apprécie sa franchise et on se retrouve vite frustré quand les autres lui mettent des bâtons dans les roues. Le personnage qui vit seul ne semble pas spécialement rechercher de présence féminine à ses côtés, même si elles sont quelques-unes à bien l'apprécier. Tony se contente de leur présence et de ne rien leur promettre. Il vit pour son boulot à cent pour cent. Il ne rabaisse pas ses collègues et au contraire tente au maximum de les intégrer dans son enquête, ravie lorsque ses suggestions se révèlent exactes. D'autres personnages gravitent autour de notre héros qui est en plein deuil puisqu'il vient de perdre sa grand-mère, seule rescapée de sa famille et surtout qui l'a élevé lorsqu'enfant, il a perdu ses parents.

L'enquête palpitante et surprenante de bout en bout à de quoi nous surprendre lors de son élucidation. Les corps se succèdent, des points communs aussi, mais seul Tony semble comprendre qu'un lien relie tous ses meurtres. Certains sont aveugles et si le coupable est trouvé, ils classent aussi vite l'enquête. J'avoue que sur le coup, je ne m'attendais pas à ce que le fantastique prennent tant de place dans l'intrigue. Je pensais juste à certains fous qui pensant devenir quasi immortels n'hésitaient pas à sacrifier des innocents pendant un rituel des plus glauques. Le schéma est toujours le même : un homme d'un certain âge retrouvé assassiné, généralement les triples à l'air, et peu de temps après son assassin finit par se suicider. Entre deux meurtres, l'enquête nous emmène aussi du côté de cambriolage qui semble lier même si personne n'a jamais fait le lien, excepté Tony. Il a du flair, certes, mais parfois j'ai trouvé qu'il en avait un peu trop, comme si on voulait plus rapidement faire avancer notre affaire. Entre meurtres, cambriolages et kidnapping, on ne s'ennuie pas un seul instant et on est très vite pris dans la tornade d'événements qui ne laisseront pas notre héros indemne.

La plume est vive et entraînante. L'auteur prend le parti d'utiliser la troisième personne pour raconter l'enquête de Tony et ça nous permet d'avoir un aperçu plus grand sur les meurtres, les assassins et sur les personnages autour du héros. C'est très addictif, on tourne les pages vraiment très vite, l'histoire étant pleine de surprises et ce, jusqu'à la fin.

J'aurais beaucoup de choses à dire en bien de ce roman. Il a su me captiver et m'entraîner comme je m'y attendais et j'ai vraiment très envie de découvrir la suite des aventures de Tony parce qu'il m'a beaucoup plu. Des thrillers comme ça c'est toujours agréable à lire, l'auteur évitant soigneusement en plus l'ajout de romance et de scènes érotiques qui honnêtement n'apporteraient rien du tout à l'histoire.

Je recommande pour :
  • l'enquête palpitante et très complexe qui se noue sous nos yeux.
  • Le héros qui n'a rien de particulier et qui va se donner corps et âme pour résoudre son enquête.

Je déconseille pour :
  • Peut-être le côté fantastique qui arrive à la fin, un peu comme un cheveu sur la soupe et qui pourrait déstabiliser (moi j'ai adoré ça!)
  • L'absence de romantisme du roman. (ya bien un micro baiser donné au héros, mais rien de plus!)
Livre lu pour lecteur.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!