lundi 2 mai 2016

Les larmes rouges, Tome 1.2 : Rémanence de Georgia Caldera

Année d'édition: 2015
Editions : J'ai lu
Nombre de pages : 345
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
Les souvenirs de Cornélia continuent de refaire surface, la plongeant de plus en plus dans un univers sombre et inquiétant. Henri saura-t-il la protéger ? Elle qui ne sait toujours pas si elle peut lui faire confiance...





Mon avis :

Cordelia a été blessée par Avoriel et Henry est arrivé à temps pour la protéger. Dès lors, le vampire se voit dans l'obligation d'amener Cordelia dans son château pour la garder près de lui, prêt à la secourir s'il le faut à nouveau. Pourtant très vite, Cordelia commence à se souvenir de sa vie antérieure et ce qu'elle y découvre n'aura de cesse de la surprendre et d'inquiéter...

Le premier tome avait été sympathique à lire, mais je lui avais trouvé beaucoup de défauts. J'espérais donc que la suite soit meilleure et que l'action soit au rendez-vous. Parce que oui, j'avais eu un énorme coup de coeur pour Victorian Fantasy. Bon il m'a donc fallu me dire à plusieurs reprises que ce n'était pas du tout la même histoire, que les larmes rouges se passent à notre époque (si si !) et qu'on est dans le roman gothique avec du vampirisme comme il se doit. Bon, finalement, j'ai trouvé cette suite ennuyante pour ma part et je préfère cesser cette série même si honnêtement j'aimerais voir comment Cordelia va se sortir de l'influence d'Avoriel et comment elle va enfin pouvoir évoluer en compagnie de Henry. 

Malgré l'intérêt évident qu'on développe pour la relation Cordelia/Henry, je ne terminerais pas la saga pour plusieurs raisons, mais d'un autre côté, ça me donne très envie de me jeter sur Hors de portée dans un registre différent puisque oui j'aime la plume de l'auteur ! C'est vraiment l'histoire et ses personnages qui n'auront pas su me convenir, mais qui trouveront forcément leur public c'est certain et prouvé. C'est d'ailleurs toujours difficile de donner un ressenti négatif pour une lecture, mais il en faut pour tous les goûts.

Le point positif c'est le style. Clairement. J'ai réussi malgré mon ennui à aller jusqu'au bout de ce second tome, c'est dire que le style n'a rien à voir avec mon ressenti. (suffit de voir mon avis pour victorian fantasy! un bijou !). Donc, oui, Georgia Caldera écrit bien et nous invite à pénétrer dans ses univers, mais hélas l'histoire et les personnages ne m'ont pas convaincu et je reste déçue de cet opus qui je l'espérais aurait été plus mouvementé que le précédent.

Tout d'abord Cordelia. Je l'ai détesté. Elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle est capricieuse et chouine pour un rien. Alors oui, elle est malheureuse et blessée par la vie. Mais elle prend quand même plutôt bien cette histoire de vie antérieure et de roi des vampires qui la veut sienne. Cordelia rouspète davantage pour des choses d'aspects pratiques ou esthétique et pour ses sentiments envers Henry. Là aussi, elle ne sait pas ce qu'elle veut et j'ai été profondément agacé de la voir un coup le rejeter, un coup pleurer dans ses bras et lui crier tout son amour. Faudrait peut-être qu'elle sache ce qu'elle veut et où elle en est, parce que une fois je peux comprendre, Henry est un vampire, un prince qui plus est et donc il a une façon de vivre différente, mais quand Cordelia reproduit le même schéma plusieurs fois, c'est assez, je n'en pouvais plus. 

Autre chose qui m'a beaucoup dérangé, c'est l'absence de modernité dans l'histoire et son univers. On est au XXI ème siècle et pourtant, j'avais la sensation d'être dans le passé, tout au long du roman. Pourtant l'héroïne a un téléphone portable, elle travaille comme serveuse, mais on a un aspect de l'histoire qui fait qu'on ne se rend pas compte du tout de l'époque. J'aurais donc vraiment voulu plus voir le vampire à l'ancienne dans notre modernité pour apporter vraiment un contraste énorme au roman.

J'attendais aussi de l'action dans cet opus et ... rien. Au si, on a quelques passages sanglants, un vampire qui s'en mêle vers la fin et qui passera un sale quart d'heure avec Cordelia, mais sinon j'ai trouvé le roman lent, très lent et désolée, mais plat. A aucun moment je n'ai été ravie de la tournure des événements parce que si déjà les héros me semblent fades, forcément c'est compliqué. Oui on veut savoir comment ils vont pouvoir faire face à Avorie, mais ce n'est pas suffisant pour éveiller notre intérêt, enfin du moins, le mien.

En bref, c'est dommage, mais je n'ai pas été séduite par cette suite et je préfère rester sur un avis positif de l'auteur avec d'autres sagas que de sans cesse être déçue par les suites des larmes rouges. Pas d'action, une absence de modernité et des personnages qui tournent en rond jusqu'au bout auront fait que je n'ai pas été séduite. Je dois bien être l'une des seules lectrices pour qui ça ne l'a pas fait ! Dommage !

A lire si :
- vous aimez les romans gothiques qui reprennent le mythe du vampire tel qu'on l'a connu à l'époque d'Anne Rice
- vous aimez les histoires d'amour compliqué entre deux êtres que tout oppose

A éviter si :
- vous n'aimez pas les romans où l'héroïne est changeante et se lamente beaucoup sur son sort. 
- vous cherchez un roman avec beaucoup d'action.



4 commentaires:

  1. Réponses
    1. oui j'ai vu qu'elle était hyper apprécié sur la toile et tant mieux ^^ Le truc c'est que j'ai tellement adoré victorian fantasy que ça m'a semblé bien fade en comparaison ! mais heureusement il en faut pour tous les goûts ^^

      Supprimer
  2. Voilà un retour qui confirme que mes copines me connaissent bien : elles m'ont vraiment déconseillé Les larmes rouges en m'affirmant "pas pour toi" et, au contraire, elles m'ont dit que je devais impérativement lire "Victorian fantasy" (on me l'a offert, il est dans ma PàL !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui victorian fantasy est super *o* je l'ai adoré ! Par contre Hors de portée m'a bien plu ! C'est vraiment l'héroïne des larmes rouges qui ne m'a pas convenu du tout !

      Supprimer

Laisser une trace!