mercredi 3 février 2016

Dangereuse attraction de Takako Shigematsu



Année d'édition : 2012
Edition :  Ototo
Nombre de pages : 192
Public visé : Adulte
Illustration de Takako Shigematsu
Quatrième de couverture :
Tamao est une jeune fille qui a été élevée par un homme mystérieux qu’elle nomme son « Bienfaiteur », avant d’être recueillie quelques années plus tard par la famille de Kengo. Elle passe ses journées à fantasmer sur son sauveur en attendant son retour, au grand dam de Kengo, amoureux d’elle. C’est alors que son Bienfaiteur réapparaît brusquement dans sa vie... Mais ce dernier semble bien ne pas être un homme ordinaire...

Mon avis : 

Tamao est une jeune fille timide et qui est sans cesse dans la lune. Enfant, elle a vécu un avec son bienfaiteur qui a finir par s'en aller en la laissant dans la famille de Kengo. Ce dernier est d'ailleurs tombé amoureux de la jeune femme et cherche à le lui avouer. Facile ? Pas si sûre puisque Tamao ne cesse de fantasmer le retour de son bienfaiteur dont elle est folle amoureuse. Et lorsqu'elle avoue à Kengo qu'il reviendra bientôt la chercher, ce dernier ne la croit que lorsque le bienfaiteur en question fait son apparition. Mais qui est cet homme qui ne semble pas avoir vieilli en autant d'année ?

Dangereuse Attraction est particulier. J'ai passé un bon moment, mais je n'ai pas été totalement séduite comme je le pensais. Visuellement, c'est agréable à regarder, les traits des personnages sont fins et beaux. On les différencie facilement et cela ne pose donc aucun problème. Les expressions du visage sont bien rendu, les décors sont présents et on a très peu la sensation de vide.

Là où je suis plus sceptique c'est concernant le triangle amoureux que propose l'auteur. Tamao n'a d'yeux que pour son bienfaiteur, lequel a disparu ya des années et Kengo n'a d'yeux que pour elle, mais elle semble ne pas le voir. J'espérais que le jeune homme fasse le premier pas pour enfin avouer à la jeune fille qu'il était amoureux d'elle, mais ce n'est, semble-t-il pas le but de ce premier opus qui pose les bases de son intrigue. Kyo est donc le fameux bienfaiteur, un homme très beau et charismatique, mais qui semble cacher quelque chose d'autre et c'est Kengo qui va tenter de découvrir quoi.

Tamao m'a semblé être le parfait exemple de la fille naïve et tellement amoureuse qu'elle se voile la face. J'aurais aimé qu'elle ait plus de caractère, on la sent bien trop effacé dans ce premier opus et du coup, j'ai eu du mal à ressentir des émotions positives pour elle. Kengo est un peu plus rentre dedans et n'hésitera pas à s'affirmer face à Kyo qu'il trouve trop étrange et qui ne lui inspire pas du tout confiance. Kyo est quant à lui le prototype parfait du mec beau et super sexy, donc forcément, on comprend que notre héroïne lui voue un culte !

Ce premier opus est donc sympathique, mais j'ai peur qu'il tombe dans le cliché par la suite, aussi je vais tout de même me pencher sur la série pour voir si éventuellement, elle pourrait me surprendre. Une lecture sympathique donc, mais dont j'attends la suite avec curiosité, plus qu'autre chose.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!