dimanche 10 janvier 2016

Wolf Girl and Black Prince tome 8 de Ayuko Hatta

Année d'édition : 2015
Edition : Kurokawa
Nombre de pages : 174
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Erika Shinohara est une vaniteuse élève de seconde. Elle parle fièrement de l'histoire d'amour idyllique qu'elle vit avec son petit ami, cependant celui-ci n'existe pas. D'ailleurs à l'âge de 16 ans, Erika n'a jamais eu de petit ami. Vient le jour où, au pied du mur elle se rend compte qu'elle ne peut plus mentir. Elle prend discrètement en photo un beau jeune homme croisé dans la rue et le présente comme étant son petit ami. Malheureusement ce jeune homme se révèle être Sata, un élève de son lycée. Un garçon dont la sournoiserie n'a d'égale que sa grande beauté. Prise au piège, Erika deviendra t-elle son esclave ?

Mon avis :




Erika ne sait plus quoi faire face à sa cousine totalement éprise de Sata. D'un côté, elle souhaite calmer les ardeurs de la jeune fille, mais d'un autre, elle refuse de la blesser. Rena va donc tenter de se rapprocher de Sata, qui semble n'en avoir rien à faire puisqu'il va la remettre à sa place à sa manière, c'est à dire brutalement et sans peser ses mots. Mais surtout, Sata se rend compte qu'il ne veut personne d'autre qu'Erika auprès de lui et c'est avec franchise qu'il le dira à la jeune Rena. Quelques jours plus tard, les voilà qui préparent Noël. Si généralement Erika souhaite passer Noël en compagnie de son petit ami, cette année, elle accepte avec plaisir de le faire en compagnie de leurs amis, ce qui va étonner Sata. 

Wolf Girl and Black Prince est une saga que j'adore. Je trouve les personnages savoureux. Que ce soit le côté un peu brute et cash de Sata ou la douceur d'Erika, ils sont très complémentaires et nous font chaque fois passer un moment délicieux. Cet opus reprend directement avec Rena, la cousine d'Erika, amoureuse de Sata et qui tente de le séduire, mais la pauvre échoue lamentablement, Sata avouant enfin qu'il refuse de se séparer d'Erika. On sait donc enfin à quel point il apprécie la jeune fille et c'est ravi qu'on espère maintenant qu'il le lui dise clairement, chose qu'il ne fera pas comme à son habitude, étant très introverti avec ses sentiments. 

La première partie se termine donc sur cet aveu de Sata et on reprend directement avec les fêtes de Noël. L'année précédente, Erika avait tenue à profiter des fêtes seule avec Sata mais cette fois-ci elle a accepté de le faire entre amis, ce qui va surprendre le jeune homme et un peu l'embêter aussi. Il s'attendait tellement à une demande extravagante de sa petite amie qu'il n'est pas tellement enthousiaste à l'idée de partager cette fête avec d'autres personnes. Heureusement, les autres invités vont leur permettre d'avoir un moment seul à seul pour profiter de Noël comme il se doit. 

Pour terminer ce tome, l'auteur nous offre une petite histoire d'un tout autre registre et très mignonne également, mais qui à mon sens ne vaut pas sa saga. Dans Pardon mais j'ai besoin de ton attention, on suit Maiko, 17 ans et toujours pas de petit ami en vue. La jeune fille déteste l'un de ses collègues de travail, un véritable Don Juan qui ne lui parle pourtant jamais. Très vite, elle va s'apercevoir qu'elle l'apprécie beaucoup et va donc apprendre à le connaître. C'est frais et léger, idéal pour se changer les idées sans avoir à être très concentré dans sa lecture. 

En bref, encore un tome que j'ai adoré et il me tarde de lire la suite !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!