dimanche 10 janvier 2016

Wolf Girl and Black Prince tome 7 de Ayuko Hatta

Année d'édition : 2015
Edition : Kurokawa
Nombre de pages : 174
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Erika Shinohara est une vaniteuse élève de seconde. Elle parle fièrement de l'histoire d'amour idyllique qu'elle vit avec son petit ami, cependant celui-ci n'existe pas. D'ailleurs à l'âge de 16 ans, Erika n'a jamais eu de petit ami. Vient le jour où, au pied du mur elle se rend compte qu'elle ne peut plus mentir. Elle prend discrètement en photo un beau jeune homme croisé dans la rue et le présente comme étant son petit ami. Malheureusement ce jeune homme se révèle être Sata, un élève de son lycée. Un garçon dont la sournoiserie n'a d'égale que sa grande beauté. Prise au piège, Erika deviendra t-elle son esclave ?

Mon avis :

Kusakabe change. Lui qui était si timide et renfermé a enfin envie de s'épanouir et d'avouer son amour à une jeune fille qui ignore tout de ses sentiments. Il ira chercher du soutien et de la motivation auprès d'Erika et de Sata qui file toujours le parfait amour, enfin parfait pas tant que cela, mais cela convient à notre jeune fille qui ne se voit plus sans son cher et tendre. Kusakabe va enfin vouloir faire sa déclaration jusqu'à ce que l'ex de celle qu'il convoite fasse son apparition et fasse tomber à l'eau tous ses plans. Mais devrait-il vraiment baisser les bras sans exprimer ses sentiments ? 
 
Wolf Girl and Black Prince reste pour moi un shôjo génial ! Chaque tome est une bouffée de fraîcheur et donne une nouvelle dimension à notre couple si atypique. Dans la première partie du manga, c'est Kusakabe qui est mis en avant. Le jeune homme va être motivé par Erika et Sata à déclarer ses sentiments et à ne plus cacher ce qu'il pense et qui il est réellement. Cela semble lui réussir puisqu'il a de plus en plus d'amis autour de lui grâce au conseil judicieux et parfois assez froid de Sata. L'apparence ne fait donc pas tout dans une romance et nos héros parviennent à bien nous le faire comprendre. 

La seconde partie se recentre sur nos deux héros et leur relation pour le moins particulière (pas d'effusion de baisers, de moments guimauves, non, rien de tout cela). Erika va supplier son cher Sata d'accepter de devenir professeur particulier pour sa jeune cousine, une jeune fille plutôt rebelle et qui aime avoir l'air plus âgée. Rena va d'ailleurs tomber sous le charme de Sata malgré la façon dont il se comporte avec la jeune fille. On sent très vite qu'il va prendre les devants pour lui faire comprendre qu'il n'est pas intéressé, mais malgré cela, j'ai adoré voir Erika se battre pour celui qu'elle aime. Rena n'a pas fini de leur donner du fil à retordre, comme en témoigne la fin de cet opus. 

Une fois encore, on a là un tome réussi. Simple, mais efficace, il nous permet d'apprécier encore plus nos héros. Hâte de lire la suite !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!