samedi 12 décembre 2015

Tokyo ghoul tome 11 de Sui Ishida



Année d'édition : 2015
Edition : Glénat
Nombre de pages : 124
Public visé : Adulte
Illustration de Sui Ishida
Quatrième de couverture :
Le Dr Kano, ancien légiste du CCG, a trahi les humains pour rejoindre les goules. Yomo s est enfui avec Lize, toujours vivante. Le patron Yoshimura serait à l origine d Aogiri...
Face à cette série de révélations aussi choquantes qu incompréhensibles, la raison de Ken finit par basculer et il laisse sa nature de goule le dominer. Sa puissance digne d une goule de feu commence alors à tout écraser autour de lui...
Tout.
Sans distinction.

Mon avis:

Le docteur Kano travaille désormais avec les goules contre les humains. Les inspecteurs du CCG ont fini par trouver le laboratoire souterrain et secret du docteur et tombent face aux goules d'Aogiri et celles qui sont dans le camp de Ken. Les affrontements débutent très vite, surtout que Ken ne parvient pas à se calmer et laisse éclater sa folie. 

Voici un opus complètement centré sur des scènes d'affrontements entre goules et humains du CCG. Peu d'évolution sur l'intrigue dans cet opus puisqu'ici il est question de sauver sa peau et d'affronter l'ennemi sans aucune pitié. Pourtant, on sent que Ken tente de se maîtriser. Sa puissance est bluffante, il est très dangereux et peu à peu il parvient grâce à ses alliés à se maîtriser. Le plus étonnant reste qu'il ne semble pas vouloir faire du mal aux humains, il n'a jamais oublié qu'il n'est une goule que depuis le docteur Kano.

L'affrontement entre Ken et Shinohara est spectaculaire même si on sent que la jeune goule ne cherche pas à tuer l'humain. En même temps, la goule Naki affronte Amon et Mado et très vite il ne fait pas le poids face aux deux inspecteurs. Il ne devra sa survie que grâce à l'intervention de Noro. Le seul qui semble n'en faire qu'à sa tête, c'est Juzo, qui se retrouve face aux jumelles Shiro et Kuro, et autant le dire, il n'a aucune pitié ! Cet enfant reste étrange, il cache quelque chose c'est certain, en témoigne la légèreté avec laquelle il découvre une blessure qui pourrait le tuer. Mais surtout, on revient un peu sur leur passé et on se rend compte qu'ils se connaissaient tous les trois au temps où ils étaient tous humains.

Juzo était déjà un garçon effrayant, fasciné par la douleur et la mort. J'espère sincèrement en apprendre davantage sur lui par la suite ! Finalement, les inspecteurs du CCG semblent prendre le dessus, mettant en fuite le clan Aogiri. Amon va se retrouver face à Ken et des souvenirs de son propre passé peu reluisant refont surface. Autant le dire, ils ont tous un secret ou quelque chose dont ils ne sont pas fiers qui les ronge de l'intérieur, humains comme goules ! Amon a vécu avec une goule et ne comprend toujours pas pourquoi il a été épargné par cet homme qui lui mentait et tuait d'autres enfants, faisant croire qu'ils avaient été adoptés. Amon espère que Ken possède quelques réponses, mais Ken refuse de parler et préfère prendre la fuite puisque sa cible c'est le docteur Kano. 

Bref, une fois que le docteur s'enfuit et que tous décident de cesser les affrontements, le calme revient et c'est un Ken un peu plus apaisé que l'on retrouve. Il tente toujours d'avoir sa part d'humanité en lui afin de ne pas toujours céder à ses pulsions de goule. J'aime beaucoup ce personnage. Il est doux et gentil, mais en même temps parfois très violent et dangereux. Un vrai contraste entre son lui humain et son lui goule. J'ai bien hâte une fois encore de découvrir les prochains événements ! 

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Manga/Manga/Shonen/Tokyo-ghoul9

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!