mercredi 2 décembre 2015

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky



Année d'édition : 2015
Edition : Le livre de poche jeunesse
Nombre de pages : 288
Public visé : Young Adult
Illustration de Motion Pictures Artwork
Quatrième de couverture :
Au lycée,où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas "raccord". Pour son prof de Lettres, c'est sans doute un prodige ; pour les autres c'est juste un "freak". En attendant, il reste en marge, jusqu'au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse... et tout s'accélère.

Mon avis : 

Charlie est une lycéen étrange et différent de ses camarades. Il ne pense pas comme eux et n'agit pas comme on l'attend des jeunes de son âge. L'alcool, la drogue et le sexe ne font pas partie de son monde et son nouveau professeur de français l'a bien compris en lui proposant de découvrir des romans qui devraient lui plaire. Mais lorsque Charlie rencontre Sam et Patrick, une fille dont il tombe amoureux et son frère, Charlie découvre les joies et les peines d'être un ado comme les autres.

Le monde de Charlie m'avait toujours intriguée de par les différents avis élogieux que j'avais pu lire sur le net. Forcément lorsque j'ai eu l'occasion de le découvrir et que l'effet était tombé pour ce roman, je me suis jetée dessus, espérant ressentir les mêmes émotions que les autres lecteurs. Hélas, bien vite, je me suis aperçue que même si l'histoire de Charlie est touchante, elle n'aura pas fait palpiter mon coeur. C'était sympathique, mais ce n'était pas la lecture que j'espérais finalement.

Le roman se présente sous forme épistolaire où on suit la correspondance de Charlie à une personne qui nous reste inconnue. Charlie qui décide d'écrire un résumé de ses journées à quelqu'un qu'il ne connait pas pour extérioriser tout ce qu'il ressent. Charlie semble d'ailleurs être sur son nuage, dans sa bulle et ne pas être à cent pour cent auprès des siens, laissant souvent son esprit vagabonder et analyser ce qu'il se passe autour de lui. Et c'est justement l'un des points qui n'aura pas réussi à faire que j'embarque dans le monde de Charlie. J'ai eu la sensation qu'il n'avait que peu d'émotions et qu'il était perdu. Perdu dans ses émotions, perdu dans la façon dont il devait percevoir les actes de ses amis. Charlie semble ne pas comprendre le fonctionnement humain et on le sent toujours très en retrait vis à vis des autres et forcément ses sentiments pour Sam restent flous et peu exploités, donnant la sensation qu'il n'est même pas sur d'être amoureux de la jeune fille. 
Alors voilà, on suit l'histoire d'un gamin qui semble avoir des soucis psychologiques et qui découvre grâce à ses nouveaux amis la drogue, le sexe, l'alcool, les fêtes, l'amitié, les déceptions et tout un tas de thèmes chers à l'adolescence.  Les personnages qui gravitent autour de Charlie ne m'ont hélas pas charmé. Sam est une jeune fille sympathique, mais j'ai trouvé qu'elle manquait de piquant et ses réactions sur la fin ne m'ont pas convaincu sur sa personnalité. Patrick m'aura un peu plus touché du fait qu'il cache son homosexualité et qu'il en souffre, mais j'aurais aimé qu'il ai plus de piquant dans sa relation amoureuse.

Concernant certaines révélations sur le passé de Charlie je les ai trouvé prévisible dans le sens où le héros sème des indices ici et là concernant un événement de son enfance qui l'aura marqué. Mais j'ai trouvé que cela n'explique pas la sensation qu'on a qu'il est vide à l'extérieur comme un pantin qui vit parce qu'il doit vivre. Alors forcément on le perçoit comme quelqu'un d'un peu faible d'esprit,  ce qui n'est pas le cas du tout ! Son rapport au sexe et à la drogue m'a un peu saoulé puisque le jeune homme devient un voyeur qui semble avoir besoin de voir les gens et ce qu'ils vont faire une fois dans l'intimité. Il semble même fasciné par le sexe sans toutefois apprécier d'en être l'acteur. Son rapport avec la drogue est assez déstabilisant puisqu'il semble laisser entendre que la drogue lui fait du bien. Cela laisse penser que la drogue est une solution et que ce n'est pas dangereux, du moins je l'ai perçu comme ça.

En bref, le monde de Charlie est sympathique à lire, une seule fois. Je ne regarderais pas le film parce que le roman m'a suffit et je suis tout de même contente d'avoir enfin pu découvrir le roman, même si je m'attendais à beaucoup mieux. Dommage !

http://www.livredepochejeunesse.com/

 

2 commentaires:

  1. J'ai vu le film et ça m'a donné envie de lire le roman, mais les avis sont un peu "mitigés" alors je ne vais pas me précipiter. Je le sortirai dans quelques années, quand j'aurai plus ou moins oublié les détails.

    RépondreSupprimer
  2. Le film était génial, et j'ai trouvé les avis sur le roman nettement moins bons, du coup je ne l'ai pas lu .. ton avis confirme que je veux rester sur ma bonne impression !

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!