vendredi 20 novembre 2015

Red Hill de Jamie McGuire



Année d'édition : 2015
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 378
Public visé : Adulte
Illustration de Getty Images
Quatrième de couverture :
Scarlet est divorcée et mère de deux petites filles. Les élever seule est un combat quotidien qu'elle mène avec ténacité.
Marié depuis plusieurs années à une femme de plus en plus distante, Nathan n'a qu'un vague souvenir de ce qu'est l'amour. En revanche, sa petite Zoe le comble de bonheur tous les jours.
Miranda, elle, n'a qu'une préoccupation : l'organisation d'un week-end à la campagne avec sa soeur Ashley et leurs copains respectifs.
Lorsque leur monde s'effondre, ces personnages ordinaires vont devoir affronter l'extraordinaire. Il leur faudra prendre en main leur destin pour avoir une chance de survie. Mais qu'arrive-t-il quand ceux pour qui vous êtes prêt à mourir sont aussi ceux qui peuvent vous détruire...?

Mon avis : 

Scarlet est infirmière, divorcée et mère de deux filles. Un jour qu'elle se rend au travail, elle est inquiète parce qu'un étrange virus semble avoir franchi leur frontière transformant les malades en fou furieux. Lorsqu'elle est témoin d'un meurtre où un malade mange un homme sous ses yeux, Scarlet fuit pour tenter de retrouver ses filles parties en week-end avec leur père.
Nathan est un homme malheureux. Bien sur, il adore sa petite fille, mais sa femme le repousse et l'ignore et décide même de le quitter un beau matin alors qu'il sent qu'une catastrophe se profile. N'écoutant que son sixième sens, il décide de partir au plus vite avec sa petite fille pour trouver un endroit qui saura les protéger des zombies. 
Miranda et Ashley s'en vont rejoindre la ferme de leur père pour un week-end avec leurs copains respectifs, mais pendant le trajet, elles sont témoins de la folie des gens et décident de faire très attention. Car l'apocalypse a débuté et il ne s'arrêtera pas de sitôt pour nos trois héros qui vont voir leur destin se lier...

Je suis une grande fan de romans zombies, pourtant j'ignorais que Red Hill avait pour thème les morts-vivants. L'auteur étant connue pour des romances, j'avais peur de ne pas apprécier du tout et pourtant, la lecture fut très sympa quoique pas si fabuleuse. Le zombie ici est basique, c'est celui que l'on rencontre dans les séries à succès, l'auteur ayant voulu le garder tel qu'on le connait. C'est vraiment au niveau des personnages et de leur histoire que l'auteur tente de se démarquer et si la lecture est plaisante, je lui ai trouvé quelques défauts en y réfléchissant.

Le style de l'auteur est agréable et permet de se mettre dans la peau de trois personnages : Nathan, Scarlet et Miranda. Chacun est différent et poursuit un but qui lui est cher. Scarlet attend que ses filles la rejoigne, Nathan protège sa petite fille, tandis que Miranda garde un oeil et sur sa soeur et sur son copain. Ils n'ont donc à priori rien en commun, ni l'âge, ni le quotidien, ni la classe sociale, rien et pourtant ils vont se retrouver et tenter de survivre ensemble face à l'apocalypse zombies. De cette apocalypse on n'aura que peu d'informations en fin de compte : il s'agit d'un virus transmis par l'homme à l'homme et qui agit plus rapidement si vous avez fait un vaccin dernièrement. Un fond de départ donc classique et vu et revu pour les amateurs de romans de zombies. Je craignais que l'auteur nous offre un roman mièvre et plus romance qu'horreur, mais ouf, nous échappons au pire et on reste du début à la fin dans une apocalypse violente et sanglante, avec ça et là quelques romances légères et qui même si elles n'apportent rien de concret au roman donne une ambiance mois oppressante. 

Et c'est ça le souci. Ce roman n'est pas oppressant du tout. Voilà le principal défaut d'un roman où les héros ont des enfants ou des soeurs plus jeunes à protéger et pourtant cela ne semble pas toujours être leur priorité. Scarlet attend ses filles, elle ne songe pas à aller les chercher, non c'est mieux de devenir une nana sans coeur qui s'éclate à abattre le plus de zombies possible. Sa romance avec Nathan est parfois agaçante dans le sens où il lui pardonne tout sans poser de questions ou sans se fâcher. Elle devient parfois folle et dangereuse, mais Nathan finit toujours pas l'accueillir bras ouvert. N'a-t-il pas sa fille qui est plus importante ? Oui il le dit, il protège Zoé du mieux qu'il peut, mais parfois on a la sensation qu'ils ne se rendent pas compte de la dangerosité de leur position. Ceci dit, j'avoue avoir beaucoup aimé ces deux personnages même si j'ai du mal à envisager Scarlet passer de simples infirmières (je ne me souviens plus de son rôle exact à l'hôpital) à tueuse émérite de zombies, dézinguant à tout va, maniant les armes à feu comme personne, elle qui était une petite chose fragile encore quelques semaines plus tôt. J'ai d'ailleurs trouvé que sa quête pour que ses filles la rejoigne était étrange et forcément le dénouement la concernant ne m'aura pas spécialement emballé.

Nathan est un mec bien, il protège les autres et se lit vite d'amitié avec les inconnus. La façon dont il tombe sous le charme de Scarlet ne m'aura hélas pas trop convaincu, on a la sensation que cela se fait trop rapidement alors qu'ils sont ensemble à Red Hill depuis des semaines maintenant. On a l'impression que le roman se déroule sur seulement quelques jours alors qu'il se déroule sur plus d'un an, mais là aussi, l'auteur s'est trompé quelque part parce que ce n'est pas du tout évident pour le lecteur. Du coup, on a une sensation de trop précipité, que tout va trop vite sans raison apparente. 

Du coup, la fin est trop rapide, beaucoup trop et même si j'ai compris le choix de nos héros, je trouve dommage que l'auteur laisse autant de personnages se faire tuer sans que cela ne serve réellement l'histoire à part lui apporter une dimension fort dramatique. (avec notamment le sujet sur la pédophilie qui à mon sens a été mal exploité)

Malgré les points soulevés, j'ai passé un bon moment avec cette lecture. Elle nous permet de nous divertir sans souci et de passer un bon moment avec des zombies. Cela peut parfois faire penser à the walking dead surtout dans l'évolution de Scarlet qui m'a rappelé Rick, version féminine, mais l'auteur dont je n'ai jamais lu ses romances est parvenue à changer radicalement de décor.

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/content/edit/45914/1

http://www.jailu.com/



4 commentaires:

  1. je dois normalement le lire ce week end ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un roman sympa et qui se lit bien ^^ bonne lecture =)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je pense que tu peux le découvrir, c'est pas le roman zombies de l'année, mais il est sympa ^^

      Supprimer

Laisser une trace!