dimanche 4 octobre 2015

Daniel Trokic tome 2 : mauvaises eaux de Inger Wolf



Année d'édition : 2015 
Edition :Folio Policier 
Nombre de pages : 416 
Public visé : Adulte
Illustration de Mark Fearon
Quatrième de couverture : Dans un champ près d'Århus, un paysan découvre deux valises dissimulées sous des pierres ; à l'intérieur les corps brisés de deux jeunes femmes. L'autopsie révèle qu'elles sont mortes d'hémorragie, qu'il leur manque une phalange et que l'une d'entre elles avait une fleur rare dans les cheveux. Forts de ces éléments disparates, le commissaire Trokic et son équipe enquêtent dans toutes les directions pour tenter de comprendre : le passé des victimes, l'élevage de sangsues, des rites tribaux d'Afrique... Lorsqu'une autre femme est enlevée, une course contre la montre s'engage.


Mon avis : 

Deux corps sont découverts dans des valises dans un champ près d'Arhus. Les deux victimes sont deux femmes qui se ressemblent énormément et qui avaient toutes deux disparus quelques semaines plus tôt. La façon dont elles ont été tués va très vite poser problème. En effet, une multitude de marque de sangsue sont apparentes sur les deux corps, même si l'un est en bien plus mauvais état que l'autre du fait qu'elle ai été tué bien avant. Pour Daniel Trokic, l'enquête va s'avérer compliquée et longue. Peu d'indice, rien de concret, pour son équipe les nuits vont être courtes jusqu'à ce qu'enfin ils mettent la main sur le tueur.

Un style toujours aussi efficace.

Une fois de plus j'ai trouvé ce roman très sympathique. On reste dans une enquête classique avec de multiples rebondissements et de nombreuses pistes, mais l'écriture de l'auteur permet de faire que ce roman devient très vite un page-turner, de ceux qu'on a hâte de terminer pour enfin avoir les réponses à nos questions. Le style de l'auteur est toujours aussi vif, imagé, de sorte qu'on parvient très facilement à imaginer les corps de ces pauvres femmes et la torture qu'elles ont subie. L'auteur prend le partie pris de nous présenter quelques courts chapitres avec le tueur, sans jamais nous dévoiler son identité pour garder du suspens jusqu'au bout.

Cela se lit donc bien et j'avoue apprécier que l'auteur ne nous abreuve pas de terme médico-légal ou trop techniques. Tout reste facilement compréhensible, même si la psychologie des personnages est assez développé surtout pour le coupable qui cachera finalement bien son jeu jusqu'au bout. L'auteur maîtrise son effet puisqu'on n'aura les éléments en même temps que nos enquêteurs, impossible donc de deviner la fin et l'identité du coupable devant le peu de preuve qu'elle donne aux lecteurs.
Une enquête angoissante sur fond de rituels 
Africains.

Cette seconde enquête reste dans la veine de la précédente à ceci près qu'on y découvre davantage sur certains rituels Africains qui vont permettre à nos enquêteurs d'avoir le fin mot de l'histoire. Au départ, l'on pensera à un simple tueur en série, mais très vite, on se rend compte qu'il y a autre chose, que c'est un vrai rituel pour le tueur et que sa manière de faire est en lien avec certaines de ses croyances. Ajoutons à cela la passion pour l'Afrique de certaines victimes et on aura vite un lien ou pas. Car l'auteur sème le doute pour notre commissaire qui ne se sent pas du tout à l'aise avec cette affaire. Il se sent perdu, inutile et tente pourtant de suivre la plus infime piste possible. Ici, il est question de femmes qui sont kidnappées, enfermées dans une baignoire avec une centaine de sangsues spécifiques. Il est troublant de se dire que le tueur ne cherche pas à les faire souffrir puisque les sangsues libèrent un liquide semble-t-il anesthésiant qui empêche les victimes de se rendre compte de ce qu'il leur arrive. Maigre réconfort puisqu'elles meurent tout de même et finissent le corps dans des valises.


On se demande à plusieurs reprises le mobile du tueur. Pourquoi ces femmes-là ? Pourquoi cette méthode si étrange et finalement si compliquée à mettre en place ? Très vite, on ne cherche même plus à tenter de comprendre les motivations du tueur, puisqu'il semble agir sous le coup de la folie ou pour une toute autre raison encore. J'ai aimé la façon dont l'enquête avance petit à petit nous permettant de nous aussi nous faire nos idées sur l'identité du tueur et ce qui le pousse à agir de cette manière. Les indices arrivent peu à peu, ils sont donnés intelligemment pour ne pas nous donner toutes les clefs de l'intrigue trop vite. Mais je ne m'attendais pas à une telle révélations, cela m'a surprise et j'ai trouvé cela très sympathique même si cela n'est pas si original que cela, cela reste un dénouement cohérent et crédible.

L'on suppose d'après la fin qu'un ancien ennemi de Daniel va sous peu revenir afin de se venger, j'ai donc hâte de voir comment tout cela va évoluer.
Des personnages complexes dans les deux camps.

Au niveau des personnages, l'auteur nous propose de suivre Daniel, le commissaire et son adjoint Jasper dans une enquête plutôt malsaine et pleine de zone d'ombre. On sent d'ailleurs que Daniel commence a être fatigué par ces deux enquêtes aussi complexes (Nid de guêpes et Mauvaises eaux). Il le dira d'ailleurs à plusieurs reprises, autrefois le coin était calme, mais depuis leur première grosse enquête sur des meurtres, Daniel sent que le coin devient dangereux pour un tas de raison. Il est d'ailleurs assez difficile à déchiffrer. Je ne saurais dire si je l'apprécie ou non tant j'ai eu du mal à le cerner. Par contre, j'ai adoré Lisa, l'assistante geek qui revient de son congé maternité. Elle est tenace, n'abandonne pas et se donnera tous les moyens pour avoir des infos à donner au commissaire.

Les proches des victimes sont intrigants pour certains (petit-ami, colocataire, ami, mère...) et très crédibles pour d'autres. Le coupable a aussi une personnalité assez soigné malgré son problème et son histoire personnelle qui fait froid dans le dos. J'espère avoir d'autres occasions de davantage voir Daniel évoluer et apprendre à mieux le connaître parce qu'il reste un parfait étranger pour moi malgré deux romans en sa compagnie.Nul doute que le prochain opus nous permettra vraiment de nous lier à lui, enfin ! (même sa vie privée reste plutôt bien privée !)
 
Un thriller efficace et simple, mais qui fait passer un bon moment.

Vous l'aurez compris, ce thriller n'a rien d'exceptionnel en soi, mais il est bien écrit et bien dirigé par l'auteur. On le lit en passant un chouette moment et on regrette juste que certains aspects n'aient pas été davantage poussé par l'auteur.

Je croque pleinement dans ce livre : Quelques petits défauts, mais un bon moment de lecture !

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Thriller/Nid-de-guepes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!