mercredi 30 septembre 2015

Chroniques du chevalier errant de George R.R. Martin



Année d'édition : 2015 
Edition : Pygmalion
Nombre de pages : 425 
Public visé : Adulte 
Illustration de Grégoire Hénon & Stéphane Desbenoit
Quatrième de couverture : Qu'il joute ou qu'il guerroie, le chevalier errant n'a d'autre code que celui de l'honneur. Il loue ses services aux causes les plus nobles et prend la défense des opprimés. Ser Arlan suit cette ligne de conduite et l'inculque à son écuyer Dunk. La rencontre de ce dernier avec un étrange garçon qui se fait appeler Oeuf va changer à jamais son destin. Recueil comprenant Le Chevalier errant, L'Épée lige et L'Œuf de dragon.  


Mon avis : 


Duncan le Grand est un chevalier errant. Son maître est mort et c'est à lui maintenant de survivre et de gagner sa vie. Il va alors se rendre à un tournoi où il espère remporter un combat pour se faire un peu d'argent. Mais c'était sans compter sur l'Oeuf, un jeune garçon qui veut à tout prix devenir son écuyer !


Un style accessible, mais bourré de descriptions à rallonge. 


Je pensais en découvrant ce recueil trouver le style de l'auteur particulier. Ce ne fut absolument pas le cas et cela m'a beaucoup surprise ! C'est une très bonne manière de mettre un premier pied dans l'univers si populaire de George R.R Martin, puisque ce recueil sera accessible par tous. Le rythme des nouvelles est assez lent, de quoi prendre le temps de comprendre les enjeux et les personnages. Seulement, très vite, j'ai trouvé le style un peu morne et sans punch.
Il me manquait cette petite étincelle propre à certains auteurs qui transforme un roman en page turner tant le style rend honneur à l'histoire et là pour le coup, je m'attendais tellement à un style particulier, à trouver quelque chose de spécifique à l'auteur, que finalement j'ai très vite trouvé le tout moyen et trop lent.


J'ai d'ailleurs parfois eu beaucoup de mal lorsque l'auteur présente la multitude de personnages propres à une seule nouvelle ! Il y en a trop alors dans ces cas-là, on remercie la page qui récapitule les personnages présents dans chaque texte. Ils sont donc trop nombreux et ne sont pas suffisamment détaillés et développés pour nous permettre de tout de suite savoir qui est qui. La dynamique de l'action est intéressante parce qu'elle met tout de même du temps à se placer. L'auteur sait comment nous amener à de belles scènes d'actions et il connait l'astuce pour les décrire, avec cela, je n'ai eu aucun souci, mais j'aurais vraiment voulu une plume qui me transporte, chose que je n'ai pas trouvé ici.
Des histoires qui n'ont pas le même niveau et qui finalement sont assez linéaires au point qu'elles n'ont pas su m'intéresser

Le premier texte nous permet de faire la connaissance du héros du recueil, un chevalier errant qui cherche sa place depuis que son maître est mort. Dunk est quelqu'un de pas vraiment stupide, mais qui ne réfléchit pas trop et qui semble être toujours ailleurs. Fort et imposant, c'est pourtant un ourson dès lors qu'il s'agit de protéger les plus faibles. Je n'ai pas spécialement trouvé le personnage très intéressant dans le sens où j'avais l'impression de suivre les aventures d'un idiot du village imposant. Ainsi Dunk va devenir Ser Duncan le Grand et tenter de prouver sa valeur à de multiples reprises.
Je n'ai cependant pas été convaincu par les trois textes qui déjà ne sont pas au même niveau. Autant le chevalier errant m'a plutôt plu, même si je lui ai trouvé des défauts, autant l'épée lige et l'oeuf du dragon sont carrément ennuyeux !


J'avais tenté le trône de fer plus jeune et je ne trouve pas que ce recueil soit du même niveau. Les nouvelles restent plutôt plates et parfois cela devient limite indigeste parce que l'auteur nous propose beaucoup trop d'informations sur des personnages qui n'ont pas tant d'intérêt que cela pour les nouvelles. Dans l'épée Lige, Oeuf a vieilli et il suit toujours Duncan qui a reçu pour mission d'aller chercher des tonneaux de vin. Cette seconde nouvelle m'a semblé terriblement longue et fade, mon intérêt pour le dénouement s'amenuisant au fil des descriptions à rallonge de l'auteur. L'oeuf du dragon n'aura pas su non plus me passionner puisque c'est une fois de plus un tournoi mis à l'honneur. Le seul gros avantage à lire ces nouvelles, c'est qu'on nous apprend énormément de chose sur les personnages cultes du trône de fer.
Un recueil finalement décevant dont j'attendais bien plus.

Finalement, je dois bien avouer que je n'ai pas du tout été convaincu par ce recueil.  J'ai trouvé les descriptions trop longues et trop informatives dans le sens où on a un tas de noms, d'origine sur les personnages, mais sans pouvoir toutefois les cerner et différencier les uns des autres. Dommage, mais je retenterais l'expérience avec le trône de fer, parce qu'en général je suis toujours déçue des nouvelles.


Je ne croque absolument pas dans ce livre : il aurait pu me plaire, mais m'a beaucoup déçue.


Où le trouver ?

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup ta nouvelle présentation avec ces encadrés, bravo !!!
    Quant à ce roman, il attendra encore un bon moment avant de sortir de ma PAL ^^ Merci :)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!