jeudi 20 août 2015

Legend, tome 1 de Marie Lu

Année d'édition : 2015
Edition : Le livre de poche jeunesse
Nombre de pages : 383
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de l’adolescente est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

Mon avis :

June est une jeune fille intelligente. Elle a eu la note maximale à l'examen que passent tous les adolescents du pays pour savoir quel sera leur avenir. Il est donc tout naturel qu'elle veuille faire partie de l'élite de l'armée avec son frère, Métias déjà haut gradé et seul famille qu'il lui reste. L'armée est sur les traces de Day, le plus jeune criminel du territoire et surtout le plus recherché. Ils ne possèdent aucune information sur le jeune homme, que ce soit sur son identité ou son apparence, rien. Lorsque que Metias est assassiné, très vite l'armée accuse Day d'en être le meurtrier. Pour June, plus rien ne compte, il lui faut retrouver le coupable et le punir.

Voici un roman dystopique qui m'aura fait bien des frayeurs. J'ai aimé le style de l'auteur et les points de vue alternés entre Day et June, deux héros différents, mais dont le chemin va se croiser. L'un est un jeune rebelle qui hait la société dans laquelle il vit, l'autre au contraire cherche à protéger ce nouveau monde qui a été bâti. L'un comme l'autre cherche à accomplir quelque chose de personnel : soigner ses proches pour Day et venger la mort de son frère pour June. 

L'univers utilisé par l'auteur ne m'a pas vraiment paru atypique. Il reste assez classique et similaire aux univers maintenant trop utilisé en dystopie où forcément on sait que le gouvernement de ces histoires cachent beaucoup de choses et lorsque enfin nos héros découvrent la vérité, comme dans tous les romans du genre, ça finit en rébellion. Alors oui, au départ j'étais sceptique et un peu déçue de voir que l'univers ne me semblait pas inconnue, mais les personnages avaient un je ne sais quoi d'intrigant ce qui a fait que la lecture s'est très bien passée et que je me suis prise au jeu de vouloir découvrir le sort réservé à nos héros.

Dans un univers où un étrange virus décime les plus pauvres, mais préserve les plus riches, on suit Day, un Robin des bois des temps modernes qui cache le fait qu'il soit encore en vie à sa propre mère pour la protéger du gouvernement. Day est futé et agile, mais surtout il se refuse à tuer qui que ce soit. Ce n'est pas lui et ce qui l'intéresse réellement c'est de trouver de quoi soigner son plus jeune frère atteint d'une grave maladie. Alors forcément, il fait profil bas et tente de rester dans l'ombre afin de ne pas être dénoncé à qui que ce soit. A l'inverse de lui, il y a June, une jeune fille casse-cou et qui n'a aucun sens du danger. Très intelligente, elle a eu le score le plus élevé à l'examen avec un sans faute. Son destin est donc tout tracé. Orpheline, elle ne vit plus qu'avec Métias et ce dernier semble très protecteur avec elle. Jusqu'au jour fatidique où Métias est assassiné par Day. June est engagé dans l'armée et on la met au défi de trouver Day afin qu'il soit jugé et exécuté pour la sécurité du gouvernement.

Comme pour les dystopies YA, on se doute bien que June et Day vont se rencontrer et qu'une amourette va naître entre eux deux. Et c'est là que j'ai franchement eut peur que l'auteur nous fasse soit un triangle amoureux soit nous offre une romance mièvre et qui finalement n'a pas sa place dans cet univers où j'ai trouvé que beaucoup de personnes perdaient la vie. Mais Marie Lu évite le cliché et même si un début de relation a lieu, très vite ils reprennent leur place et affronter chacun leur propre ennemi. Je n'ai d'ailleurs pas aimé la toute dernière page qui est un peu trop mièvre à mon goût surtout lorsqu'on sait les pertes qu'ils viennent tous deux de subir.

C'est tout de même une bonne dystopie qui me donne envie de poursuivre la trilogie. J'attends beaucoup de June et de Day face à l'intelligence qu'ils possèdent et à leur force de caractère. 


Je croque pleinement dans ce livre : Quelques petits défauts, mais un bon moment de lecture !

6 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi pour la dernière page, je n'avais pas aimé non plus! J'ai adoré le reste du livre, mais j'ai malheureusement abandonné la série après avoir laissé tomber le second tome après une centaine de pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arf, j'espère apprécier la suite plus que toi alors ^^
      merci pour ton commentaire :D

      Supprimer
  2. Contente que le premier tome t'ait plu ! ;)

    Je n'ai qu'un conseil, si tu reste assez mitigé pour le premier tome, n'abandonne pas au second, disons que c'est une malheureuse parenthèse avant le feu d'artifice final que nous livre le tome 3 ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai bien l'intention de poursuivre et clore la trilogie ^^

      Supprimer
  3. C'est vrai que les dystopie sont toutes faites sur le même "frame". C'est dommage, car ce serait intéressant de voir plus souvent des idées innovatrices. Ce premier tome est dans ma PAL et j'espère avoir la chance de découvrir le tout et de me faire ma propre opinion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. certaines dystopies se démarquent pourtant ^^
      et heureusement ! bonne future lecture =)

      Supprimer

Laisser une trace!