dimanche 9 août 2015

Hors Limites, tome 3 : Pas sans lui de Katie McGarry

Année d'édition : 2015
Edition : Harlequin (Mosaïc)
Nombre de pages : 464 pages
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Je m’appelle Rachel. On a une belle maison, de l’argent, mes parents m’aiment, mes frères aussi. Alors dites-moi pourquoi je souffre ? Pourquoi, si souvent, j’étouffe d’être moi. Dans ces moments-là, je ne connais qu’un moyen de me libérer : la vitesse. Je monte dans ma voiture, je fais rugir le moteur, bondir mon bolide et je roule comme une folle. Je roule toute la nuit. J’aurais dû me douter que, la nuit, on rencontre forcément le garçon qu’il ne faut pas…
Je m’appelle Isaiah. Je fais partie de ces mecs qui n’ont jamais eu de chance. Pas de famille, pas de foyer, pas d’espoir. Même l’amour m’a tourné le dos. Mais une chose de m’a jamais, jamais trahi : ma caisse, même quand je la lance à  200 à l’heure. Alors, je n’aurais jamais imaginé qu’elle m’apporterait un jour les pires ennuis: une fille qui n’aurait jamais dû se trouver sur ma route…

Mon avis :

Rachel est une jeune fille qui a tout ce dont elle peut rêver : de l'argent, une famille et une très belle voiture. Mais voilà, la jeune fille souffre de crises de panique qui la rendent malade et elle essaye tant bien que mal de le cacher à ses proches. Le seul moyen pour elle de les mettre de côté c'est de s'échapper en prenant sa voiture et rouler pendant un long moment sans avoir à se soucier de quoi que ce soit. Jusqu'à ce fameux soir où prenant des risques, elle accepte de participer à une course illégale. Ne voyant pas le danger, elle risque gros en voulant concourir face à d'autres jeunes qui n'ont rien à perdre. Surtout Isaiah, un jeune homme qui n'a ni famille, ni foyer, ni argent et qui sous ses airs de gros durs cache en fait de lourdes blessures qui ont du mal à cicatriser. Mais entre lui et Rachel, quelque chose se crée et ils semblent tous deux attirés l'un par l'autre malgré leur différence.

Je ne suis pas une grande lectrice de romance et pourtant, entre deux lectures plus complexes, j'avoue que c'est très agréable à lire sans toutefois tomber dans l'excès. Pour peur que la plume soit agréable et les personnages attachants, l'histoire ne peut que séduire et c'est l'effet que m'a fait Pas sans lui, qui narre la relation entre Rachel, une fille de bonne famille et Isaiah, un adolescent un peu paumé qui traine dans la rue à la recherche d'une vie meilleure.

D'emblée, j'ai été séduite par nos deux héros. Le roman alterne les points de vue de chacun des deux adolescents et cela nous aide à les découvrir réellement ainsi qu'à comprendre leur vie et donc leur façon d'être. Rachel qui depuis toute petite vit dans l'ombre d'une grande sœur qu'elle n'a pas connu car décédée jeune en a assez de n'être qu'un subtitut pour ses parents. Ils essayent de voir en elle Colleen, mais Rachel en est tout l'opposé. Fan de voiture et de mécanique, elle tente de cacher sa réelle passion incomprise par ses proches, sauf par ses frères qui eux sont un poil trop protecteur. Elle cache même ses crises de panique qui chaque fois la rendent malade au point de vomir du sang. Mais voilà, Rachel doit garder une apparence intacte pour éviter d'inquiéter sa mère qui a déjà assez souffert avec la perte de sa première fille. Et franchement, j'ai eu très envie de gifler à tour de rôle et les parents de Rachel et ses frères !

Isaiah a une vie toute différente. En famille d'accueil, il vit pourtant avec son meilleur ami Noah (héros d'un précédent opus), mais le cache à son assistante sociale qui semble un peu trop collante à ses yeux. Lorsque sa mère demande à reprendre contact avec lui, on sent l'adolescent en colère et haineux envers sa mère sortie de prison deux ans plus tôt et qui ne reprend de ses nouvelles que maintenant. Mais Isaiah veut s'en sortir seul, il est connu dans la rue, en partie à cause de son physique musclé, de ses tatouages et piercings. Pourtant, il a une vraie sensibilité et dès qu'il rencontre Rachel, quelque chose se passe. Pour la première fois, quelqu'un semble enfin se soucier de lui et il apprécie d'être vu tel qu'il est pas tel qu'il semble être.

C'est donc une romance somme toute assez classique, nos deux adolescents se rencontrent par hasard et très vite tombent amoureux. Leur relation évolue plutôt bien, on n'a pas l'impression que c'est trop rapide et j'ai apprécié que cela ne devienne pas trop mièvre. (N'oublions pas que Rachel n'a jamais eu de petit ami! En partie la faute à ses frangins.) Ils vont au départ vivre une relation cachée parce que lui refuse de la mettre en danger à cause de ses relations avec certaines mauvaises personnes et elle parce que sa famille n'acceptera jamais un mec au look punk.

Qui dit romance dit quiproquo et situations tendues pour notre couple, mais l'auteur évite les larmes abondantes et les séquences vues et revues. L'histoire de nos héros étant déjà assez compliqué, il n'en fallait pas davantage ! Le seul petit bémol concernant ma lecture, c'est la façon dont les frères de Rachel se comportent avec elle. Ils sont égoïstes et vont jusqu'à lui voler un bien précieux dont elle avait grandement besoin. Je n'ai pas compris pourquoi elle n'a tout simplement pas dit à ses frères que cet argent était vital pour elle. 

La fin est surprenante, je m'attendais à un gros happy end comme dans toutes les romances, mais l'auteur préfère jouer avec nos nerfs jusqu'au bout et ça fonctionne !

En bref, voilà une romance très sympathique et dont j'ai bien envie de lire les précédents opus. J'ai passé un moment délicieux en compagnie de nos héros, une lecture idéale pour se vider l'esprit et se laisser transporter, sans avoir besoin d'analyser quoi que ce soit. 

Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!