lundi 10 août 2015

Haut-Royaume, tome 1 : Le Chevalier de Pierre Pevel

Année d'édition : 2015
Edition : Milady
Nombre de pages : 623
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Un homme, un royaume, un destin.
Il avait nom Lorn Askariàn.
Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé.
Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés.

Mon avis :

Le roi du Haut Royaume est affaibli. Isolé loin du regard de son royaume il sait qu'une guerre risque d'éclater aux frontières. Mais il ne se sent pas d'agir surtout depuis que son épouse, la reine, prépare le terrain pour régner à sa place. Son seul espoir c'est Lorn, un homme qu'il a envoyé dans en prison à Dalroth depuis trois ans pour haute trahison. Un lieu sombre régit par l'Obscure où on ne ressort pas indemne, voire jamais. Mais le roi n'a plus le choix et il décide de sortir Lorn de sa prison afin d'en faire le chevalier du trône d'Onyx afin qu'il agisse en son nom et qu'il tente d'empêcher une autre trahison qui pourrait amener la guerre. Mais Lorn n'est plus le même et le fait d'accepter son nouveau rôle ne l'empêche pas d'en vouloir au monde entier de l'avoir envoyé croupir dans cette prison où il n'en est pas revenu seul.

Haut royaume m'avait déjà fait de l'oeil grâce à sa couverture et à son résumé. L'auteur n'était pas étranger à mon souhait de découvrir cette saga et je dois bien avouer que j'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Lorn. La plume y est pour beaucoup parce que la lecture est facile et agréable. L'auteur parvient à mélanger action et moments plus calme pour notre plus grand plaisir. Si j'ai eu un petit moment d'ennui pendant ma lecture, je dois bien avouer que lorsque je l'ai repris, j'étais subjuguée ! 

Dès le départ on comprend que le roi est faible et qu'il a besoin d'un bras droit solide pour l'aider à empêcher son royaume d'être divisé. Divisé à cause de son épouse et de ses fils dont l'un est plus populaire que le second, la faute à une reine qui aime prendre le pouvoir, ne prenant pas en compte les souhaits du peuple. Lorsque les dragons font comprendre au roi que Lorn est quelqu'un qui a un destin et qui pourrait l'aider, le roi n'hésite plus et décide de sortir l'homme de la prison où il est enfermé depuis trois ans maintenant. Et enfin, on fait la connaissance de notre héros : Lorn qui sera fait Chevalier de la garde d'Onyx. C'est d'ailleurs le prince Alan qui est chargé d'aller le chercher, eux qui étaient les meilleurs amis du monde ayant grandi ensemble. Et très vite, Alan déchante : son ami n'est plus que l'ombre de lui-même, possédé par une partie de l'Obscure. 

Le premier quart du roman m'a beaucoup plu. On fait la connaissance de Lorn et de ce mal qui le ronge, une entité sombre et dangereuse qui rendrait fou n'importe quel sain d'esprit. Il va donc devoir apprendre à revivre comme n'importe qui loin de sa geôle, mais en comptant sur l'Obscure qui peut prendre possession de lui quand elle le souhaite. C'est un peu sa malédiction d'ailleurs et la marque qu'il porte à la main en effrayera plus d'un ! Lorn qui finalement n'est pas tant un héros que cela. Parfois même il agit par lâcheté ou par désintérêt total d'un autre. Nombreuses sont les fois où il laisse un pauvre homme se faire battre par d'autres parce qu'il ne veut pas intervenir (et qu'il ne le peut pas non plus, faible comme il est). J'aurais aimé le voir plus combattif par moment, on pourrait penser qu'il se laisse un peu porter par les événements. Malgré tout, je l'ai beaucoup apprécié et même si j'ai eu un moment d'ennui pendant ma lecture juste avant qu'il ne rebâtisse la tour noire pour sa garde, il a su me plaire tel qu'il était. Ni un homme surpuissant, ni un homme trop sûr de lui. 

Dès lors que Lorn se reprend en main et cherche à recréer la garde d'Onyx pour la faire vivre dans la tour noire, je n'ai plus lâché le roman ! Une multitude de guerriers finissent par le rejoindre et on le voit changer peu à peu. D'homme taciturne et sombre, il devient plus agréable à vivre et plus chaleureux en témoigne sa complicité avec son écuyer Daril, un jeune garçon qu'il va prendre sous son aile très rapidement. De fortes amitiés vont se lier entre lui et ses hommes et Lorn va enfin montrer ses atouts en tant que parole du roi. Il va agir de sorte que tous redeviendront fidèle à ce roi qu'il pense être devenu fou dans sa tour.  

J'ai eu quelque peu du mal pourtant à bien différencier les guerriers d'Onyx. Leurs noms sont approchants et on a peu de personnages qui se démarquent réellement si ce n'est le forgeron royal et Daril. Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé le prince Alan qui semble dépassé par les événements, mais il est malgré tout toujours loyal envers Lorn. Jusqu'à cette bataille finale entre Lorn et ses guerriers face au prince-dragon et à son armée, quel passage délicieux !
Enfin je refermais le roman frustré par les toutes dernières lignes ! Quelle cruauté de la part de l'auteur que de refermer ce premier tome sur un événement aussi tragique ! Nul doute qu'il me tarde donc de découvrir la suite !

En bref, voilà une lecture qui a échappé de peu au coup de coeur, la faute à une centaine de pages plus lentes et moins addictives que le reste du roman. Cependant, c'est un roman de qualité dont je lirais la suite dans hésiter !

Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.


5 commentaires:

  1. Un récit épique que j'adopterai volontier :D complots politiques, batailles, royaume a défendre, paysages, un must ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est un roman qui te plairait beaucoup je pense ^^

      Supprimer
  2. J'avais adoré Pierre Pevel dans Les lames du Cardinal et je n'hésiterai pas à me replonger dans une autre de ses séries!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les lames du cardinal est dans ma wish list depuis un moment, j'aimerais aussi le découvrir ^^

      Supprimer
  3. Je viens de le terminer, j'ai à peu près eu le même ressenti !
    Les combats avec les guerriers ghelts m'ont semblé longs, mais dès que Lorn s'est mis à reconstruire la Tour, tout m'a beaucoup plu !
    Tu as déjà lu le deuxième tome ?
    J'ai bien aimé ton article :)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!