mardi 19 mai 2015

Zodiac Station de Tom Harper

Année d'édition : 2015
Edition : bragelonne
Nombre de pages : 384
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dans la banquise de l'océan Arctique, un brise-glace repère un skieur solitaire, à moitié mort de froid. Tom Anderson est le seul survivant de la catastrophe qui a frappé la Station Zodiac, une base scientifique au nord du cercle polaire. Il raconte une histoire incroyable, mélange de chercheurs et d'espions, de désir et de convoitise, de violence et de meurtres. Mais d'où vient le sang répandu sur ses vêtements, siglés au nom d'un autre ? Peut-être existe-t-il un autre survivant... qui a déjà tué et qui s'apprête à recommencer.

Mon avis :

Tom Anderson arrive sur la base Tera Nova. L'homme, transi de froid et à moitié mort semble annoncer de mauvaises nouvelles. En effet, selon lui, tous les chercheurs de Zodiac Station seraient morts suite à un incendie d'origine inconnue. Très vite, Anderson est soumis a un véritable questionnaire pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé sur la base scientifique.
Tom commence alors à raconter son arrivée sur la station et la découverte du corps de son mentor, Martin Hagger, un biologiste réputé. Dès lors, une véritable psychose s'empare de bons nombres des personnes présentes à Zodiac Station. 

Zodiac Station est un thriller qui se déroule dans le froid. Tout semble paralysé par l'absence de chaleur, que ce soit les lieux ou les personnages. L'ambiance est donc très particulière et non sans rappeler celle présente dans le très bon roman The Thing. Très vite, on est pris dans l'histoire cherchant toujours à découvrir ce qui se cache dans la station Zodiac. Pourquoi Tom Anderson l'a-t-il fui ? Pourquoi y a-t-il tant de morts là-bas ? Qui pourrait se cacher derrière la catastrophe ? Autant de question dont on ne trouvera les réponses qu'à la fin, le suspense étant très bien dosé, surprenant le lecteur lorsque les réponses nous sont données. Je ne m'attendais absolument pas à ce final !

Au niveau du style, on découvre l'histoire via plusieurs témoignages de rescapés qui expliquent ce qu'ils ont découverts au fur et à mesure que les heures passent. Secrets des uns, argents pour les autres, relations discrètes, on a un tas d'ingrédients qui donnent une fabuleuse dimension au roman. Au départ, Tom Anderson raconte son arrivée sur la station et la surprise de ne pas être accueilli par son mentor Martin. En effet, l'homme est parti seul, chose pourtant interdite, pour ses études et lorsqu'il sera retrouvé, toute vie l'aura quitté. Si pour certains, c'est l'oeuvre d'un ours, pour d'autres il s'est suicidé ou mieux, il a été assassiné.

Alors commence une enquête discrète et en interne pour tenter de comprendre comment un biologiste aussi réputé et doué dans la banquise a pu mourir aussi bêtement. Ours ? Peu y croient, parce que justement, aucun ours n'a été aperçu dans les environs. Suicide ? Là aussi, Tom Anderson en doute. Mais lorsque tout laisse supposer que c'est un meurtre, les habitants temporaires de Zodiac Station sont inquiets et effrayés. Ces scientifiques et autres travailleurs qui commencent alors à douter de la sincérité des uns et des autres, pensant voir surgir un meurtrier dans leur dos. On sent la psychose de tout le monde, et j'ai adoré ce côté-ci du roman, où on a très peu d'éléments au départ et un fort côté scientifique.

C'est d'ailleurs le seul bémol de ce roman. L'aspect scientifique est très mis en avant, ce que l'on peu comprendre au vu du lieu où se déroule l'histoire, mais j'ai parfois été un peu perdue devant tous les éléments et informations qui nous sont donnés. Je ne saisissais pas le rapport entre les études de notre héros et les événements qui s'enchaînent alors que fatalement tout est lié. J'ai d'ailleurs trouvé que le roman proposait un petit hommage à Frankenstein, mais ça, seul les lecteurs de Zodiac Station comprendront !

Je n'ai pas été attiré par un personnage en particulier, et pour cause. Ils ne sont pas attachants et très peu décrits. Dans ce froid et ces conditions, on se fiche de se lier d'amitié ou non, et du coup, on a nous-même beaucoup de mal à comprendre les personnages. Avec la possibilité que l'un d'eux soit un meurtrier, forcément, l'auteur préfère nous les faire tous paraître comme des inconnus et de potentiels suspects, même le héros Anderson n'est pas à l'abri de nos suspicions !

J'ai donc passé un chouette moment avec Zodiac Station et j'ai été plus que surprise par le final auquel je ne m'attendais absolument pas ! Un thriller efficace et très sympathique !


Je croque pleinement dans ce livre : Quelques petits défauts, mais un bon moment de lecture !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!