lundi 20 avril 2015

Traqué, tome 3 de Andrew Fukuda

Année d'édition : 2015
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 381
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Projeté de gauche à droite, complètement désorienté, j’ai désormais conscience de m’être menti jusque-là : je ne maîtrise plus rien. Je suis à leur merci… Un hurlement me déchire la gorge.



Mon avis :

Gene, Sissy, Epap et David ont réussi à rejoindre le train qui, ils l'espèrent les emmènera loin de la Mission et des crépusculaires. L'idéal pour eux serait de rejoindre ce lieu paradisiaque où plus aucun mal ne leur sera fait. Pourtant, très vite, ils comprennent que ce train les emmène dans la cité crépusculaire, ce lieux où leur destin sera scellé à jamais...

Que je l'attendais ce tome-ci ! Dernier opus qui clôt la trilogie traqué, j'avais hâte de voir le choix fait par l'auteur pour nous refermer cette série addictive et étonnante. Je lis très peu de YA, il faut vraiment que le sujet, l'écriture et les personnages m'accrochent. Lorsque ce sont des héros masculins, la sauce prend mieux déjà et ce fut le cas avec ce dernier opus de Traqué, qui clôt la série comme je m'y attendais avec brio et style. Une série que je n'oublierais pas de sitôt et qui m'aura fait frémir devant le sort réservé à bon nombre de personnages auxquels on finit par s'attacher.

Déjà Gene est un personnage que j'apprécie. Il est intelligent et il sait se fondre dans la masse. Il a mis de côté son humanité pour survivre dans un monde froid, sans émotion et très dangereux. On s'attend enfin à ce qu'il puisse souffler et vivre heureux, mais c'était mal connaître l'auteur qui décide de lui faire subir des épreuves encore plus violentes que précédemment. Il va devoir protéger les rares personnes qu'il aime tout en tentant de comprendre pourquoi son père a ainsi disparu lui laissant des énigmes à résoudre pour le retrouver. Ce tome nous permet aussi d'en apprendre davantage sur leur enfance à lui, Sissi et Ashley June, son premier amour qui est devenue une crépusculaire. 

Je ne vais pas mentir, on a tout de même un petit triangle amoureux dans cette saga, mais ce n'est pas quelque chose de larmoyant, au contraire. Gene a toujours été amoureux d'Ashley et si celle-ci l'apprécie aussi on ne sait pas forcément ce qu'elle attend de lui jusqu'aux révélations finales. Avec Sissi on sent qu'ils ont finit par s'attacher à cause de leur vie et de leur condition de nourriture pour crépusculaire. Mais même si on sent les sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, ils n'en font pas étalage, préférant d'abord lutter pour leur survie et espérer trouver enfin un endroit où vivre en paix sans avoir peur que des créatures assoiffés de chair fraîche ne viennent les déloger. 

Très mouvementé, ce dernier opus nous donne enfin des réponses et je dois bien avouer que j'ai été surprise par les révélations qui sont faites ! On ne s'attend absolument pas à ce que l'intrigue prenne cette tournure là ! Mon dieu ! Qu'est-ce que c'est atroce finalement de jouer ainsi avec la vie d'autrui ! Gene va devoir affronter une vérité qui blesse, qui brise et qui donne simplement envie de rendre les armes afin de ne plus se battre contre quelque chose face à quoi on est impuissant. Heureusement il pourra compter sur Sissy même si à maintes reprises il va vraiment la décevoir. 

J'ai frémis d'inquiétude pendant ma lecture lisant avec avidité chapitre après chapitre pour voir où nos héros allaient finir. La séquence de l'aquarium m'a bouleversée, c'était trash et vraiment horrible. Je n'ai même pas de mot pour définir ce que j'ai ressenti en découvrant cet outil... 

Je dois bien avouer que j'ai encore beaucoup de choses à dire, mais étant donné qu'il s'agit du dernier tome d'une trilogie je risque fortement de spoiler et de vous gâcher le plaisir de la découverte. Aussi n'hésitez pas à vous pencher sur cette saga géniale qui vous fera passer un excellent moment ! Les créatures qui vivent entre ces pages sont similaires à des vampires (longues dents, même effet avec le soleil, un besoin de dormir comme les chauves-souris) et pourtant elles sont bien plus glauques et affreuses.

En bref, un troisième tome qui clôture la saga de main de maître et qui surprend de A à Z. Une trilogie qui me restera longtemps en esprit ! Très addictif !

Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.

Lecture commune avec Michou

1 commentaire:

  1. Moi aussi je préfère les héros masculins dans les YA, et ta chronique me convainc de tenter cette trilogie au plus vite ! Merci :)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!