vendredi 20 mars 2015

Dreck Carter tome 1 : Cupidon Mortel de Thomas Andrew

Année d'édition : Février 2015
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 314
Public visé : Adulte 
Quatrième de couverture : J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York. Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter. Tout commence le 14 février. Ironique, non ? Le jour de ma mort. Sérieusement… Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi !


Mon avis :

Drek travaillait au sein de la police. En couple avec la jolie Betty, rien ne le destinait à mourir défenestré par un inconnu après qu'on lui ait tendu un piège. Lui qui travaillait sur d'étranges meurtres où chaque victime se voyait le coeur arraché ne s'attendait pas à mourir le jour de la saint valentin. Si seulement il avait également prévu de se retrouver sous la forme d'un fantôme ! Commence pour lui une vie nouvelle et vaporeuse où il ne cesse de vagabonder espérant trouver enfin la paix. Mais lorsqu'il se rend compte que son meilleur ami peut le voir, Drek va alors comprendre que c'est tout un monde étranger qu'il va découvrir. 

Cupidon mortel me faisait très envie non seulement à cause de sa sublime couverture d'Alexandra V.Bach, mais aussi pour son résumé accrocheur. Bonne pioche puisque j'ai passé un moment fantastique échappant de peu au coup de coeur !

On fait très vite la connaissance de Drek, un homme d'une trentaine d'année et qui a beaucoup de répartie. Il est droit, honnête et très charismatique, bref il a peu de défaut si ce n'est cette façon de toujours comparer les événements à des films, séries télé ou romans et ça ça m'a beaucoup fait rire. En fait, je me rend compte que j'ai du mal à le cerner ce fameux Drek parce que dès qu'il devient fantôme, il devient réellement transparent ! Il perd de son charisme pour n'être plus qu'une âme en peine qui s'ennuie et aimerait enfin avoir le repos éternel. Tout ce qu'il garde de son lui vivant, c'est son humour et les nombreuses allusions qu'il fait (Buffy, twilight, Rebecca kean... il possède une énorme connaissance geek). Malgré qu'il soit donc très en retrait du fait de sa nouvelle nature et qu'il ne peut rien toucher, on vit l'histoire à ses côtés afin de découvrir qui est le tueur en série qui sévit et accessoirement pourquoi on l'a tué. 

Je regrette que le roman soit si court parce qu'il y avait tellement de possibilité pour cette mise en bouche ! Ce premier opus pose de très bonnes bases où l'humour est présent à chaque page et où l'auteur caricature pas mal les créatures de la nuit très exploités en bit-lit (vampires, loups-garous, fantômes, fae...). C'est donc tout un monde fantastique que l'on découvre et Tony, le meilleur ami de Drek, flic lui aussi, va lui faire découvrir un milieu hostile et surnaturel des plus plaisants. Lisant peu de bit-lit pourtant, j'ai remarqué les allusions à d'autres grands classiques littéraires ou cinématographiques et c'est la plus grande force du roman.

Tony, c'est le séducteur de la série. Aucune femme ne lui résiste, mais heureusement, l'auteur a choisi de ne pas décrire dans les moindres détails les parties de jambe en l'air de notre policier amoureux des femmes. Drek tombe donc sur son ami dans des situations compromettantes et lui reproche simplement de mal choisir ses conquêtes. Par la suite de toute façon, Tony va avouer avoir eu certaines relations pour le moins troublantes pour Drek qui ne comprend pas pourquoi son ami a tant besoin de séduire des jeunes femmes qu'il connaît à peine alors qu'il a déjà semble-t-il trouvé chaussure à son pied. 

Les vampires sont un peu exagérés dans cette saga, mais j'ai trouvé ça très amusant de se moquer justement des stéréotypes et d'exploiter cela au maximum. Les vampires ne sont pas sans rappeler ceux dans True Blood où le sexe et le sang font bon ménage. Scarlette est d'ailleurs une vampire très sexy qui ne cache pas apprécier les plaisirs de la chair autant que le sang. Elle m'a beaucoup amusé surtout lorsqu'elle montre à quel point certains événements l'ennuient profondément. Elle se montrera donc assez détachée des événements, ne pensant qu'à son propre plaisir. Au niveau des loups-garous, ils sont aussi très caricaturé. Déjà, l'un d'eux a tout du mec très musclé, très métrosexuel, mais aussi très stupide ! Le chef de meute est un vieux râleur qui n'hésite pas à les propres membres de son clan lorsque quelque chose ne lui convient pas. On a aussi le droit à quelques faes, d'autres fantômes et un vieil homme qui m'a beaucoup fait penser à un farfadet et j'ignore pourquoi, seulement que ce personnage possède une connaissance sur tout quasi millénaire. 

Vivre cette intrigue semi policière et semi fantastique via Drek pourra en déstabiliser plus d'un, mais pour ma part si l'on met de côté le début qui est assez "passif", le héros découvrant sa nouvelle nature et les contraintes de vivre comme un fantôme, on a là une enquête intéressante et bien construite même si forcément de nature surnaturelle et ça, on s'en doute dès le départ. Nos héros vont interroger bon nombres de témoins et peu de suspects pour tenter de savoir qui a pris pour mauvaises habitudes d'arracher le coeur des victimes toutes masculines. La fin étonne de bien des manières concernant la révélation du criminel ou encore sur les changements qui sont apportés concernant la nature de Drek, mais là c'est à vous de le découvrir.

Je suis maintenant impatiente de lire le prochain opus parce que tous les ingrédients sont réunis pour une lecture détente, amusante et pleine de rebondissement. Hâte de voir la tournure des événements pour la suite !


Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.

Une lecture commune réalisée avec Michou !


4 commentaires:

  1. Oh c'est bien de voir vos deux chroniques l'une à la suite de l'autre... On voit que tu as beaucoup aimé! Pour ma part, il me fait bien envie malgré une couverture plutôt ordinaire et le fait qu'il semble avoir beaucoup d'humour, me plait beaucoup aussi ! Très bel avis Miss xox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'ai beaucoup aimé ! c'était très amusant à lire ^^

      Supprimer
  2. C'est vrai que j'ai aimé aussi le côté caricatural, exagéré des créatures surnat :) j'ai oublié d'en parlé ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'était très amusant de jouer sur les facettes tant exploitées en bit-lit ^^

      Supprimer

Laisser une trace!