samedi 21 mars 2015

Alice au royaume de Joker tome 1 de Quin Rose

Année d'édition : 2015
Edition : Ki-oon
Nombre de pages : 192
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Alice a décidé de s'installer chez Vivaldi, dans le château de Coeur, et y mène un quotidien paisible jusqu'à l'arrivée du Joker et de son mystérieux cirque. Si Alice ne sait trop que penser de ce nouveau venu, les habitants de Wonderland semblent inquiets : le retour du Joker marque le début d'une période de faux-semblants qui pourrait bien être fatale à la jeune fille… Qui est le Joker, et quel est ce mystérieux jeu qu'il compte imposer à Alice ? Choisissez soigneusement vos cartes et suivez Alice dans une partie des plus périlleuses au royaume de Joker !
Mon avis :
Alice s'est installée au château de Coeur chez Vivaldi. La jeune fille qui a décidé de rester vivre au pays des merveilles y passe d'agréables moments et prend plaisir à retrouver tous les habitants de ces lieux enchanteurs. Mais lorsqu'un étrange cirque et Joker arrivent sur place, les habitants se montrent inquiets et refusent de voir la jeune fille approcher cet étrange personnage.

J'avais été séduite par Alice au royaume de Trèfle qui avait des idées très intéressantes. Autant avouer qu'une fois de plus, je ressors séduite de l'univers proposé par l'auteur. Désormais, on connait les personnages qui malgré leurs nombreux côtés bestiales demeurent des hommes avec un coeur. Ainsi, ils vont continuer de surprotéger Alice lui donnant le rôle d'oxygène pour ces habitants qui n'ont pas l'habitude des étranges. 

Je dois bien avouer cependant que je me suis retrouvée complètement perdue pendant ma lecture. J'ai eu du mal à saisir les changements apportés depuis Alice au royaume de Trèfle, et c'est comme si cette nouvelle série se lisait à part. Elle est assez loufoque et lente, n'apportant pour ce premier opus que peu d'innovation et de rebondissements. Le chat est assez absent de ce premier tome et c'est dommage parce qu'il faisait partie des personnages que j'appréciais le plus.
Alice reste fidèle à elle-même : candide, douce et naïve, elle ne veut pas que l'on fasse du mal à quelqu'un sous ses yeux et va toujours vouloir protéger les plus faibles. Sa rencontre avec Joker est intéressante et l'on se demande vraiment où l'auteur veut aller avec cette nouvelle saga très troublante.
Visuellement, j'ai trouvé que c'était toujours aussi beau à regarder, les personnages ayant tous un petit quelque chose d'unique et d'à part. Si cet opus semble un peu décousu avec les nombreux flash back d'Alice, il n'en demeure pas moins drôle et intrigant. 
 

2 commentaires:

Laisser une trace!