jeudi 26 février 2015

La Citadelle des Ombres, Prélude : Le Prince Bâtard de Robin Hobb

Année d'édition : 2014
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 152
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Une des légendes les plus sombres du royaume des Six Duchés raconte l'histoire du prince Pie, doué du Vif, qui fut jeté à bas du trône par les actions de nobles courageux afin que la lignée des Loinvoyant demeure sans tare. Aujourd'hui, la vérité qui se cache derrière le mythe se dévoile grâce au récit de Félicité, compagne roturière de la princesse Prudence de Castelcerf : avec celle-ci à ses côtés, Prudence devient une reine-servante au fort tempérament mais, quand elle donne le jour à un bâtard qui porte sur le corps la robe pie du cheval de son père, c'est Félicité qui se charge de l'élever. Et lorsque le prince Pie arrive au pouvoir, les intrigues politiques propagent de dangereux discours sur le Vif qui changeront à jamais le royaume... 

Mon avis :


Félicité était la compagne-servante de la reine servante Prudence. Elle décide de nous raconter la véritable histoire du prince Pie, de sa naissance à son accession au pouvoir. 

Ce petit prélude a dès le départ su m'enchanter. Retrouver la plume si particulière de Robin Hobb fut un plaisir et je dois bien avouer à quel point lire cet auteur est quelque chose de magique et de très agréable. Elle fait vivre ses personnages d'une manière tellement unique, que chaque fois, je me régale. Cette fois-ci, on fait la connaissance de Félicité et de Prudence la fille de Viril Loinvoyant, un ancêtre de nos héros de l'assassin royal, grand-père du prince Pie.

Cela peut sembler un peu complexe au premier abord de s'y retrouver, mais en fin de compte, absolument pas. L'auteur maîtrise tellement son prélude à la perfection, que très vite les informations données nous semblent acquises de suite. Ainsi, pour les lecteurs de l'assassin royal, l'univers est connu et enfin on va découvrir la légende du prince Pie et pourquoi à l'époque de Fitz avoir le Vif semble une si mauvaise chose. 

J'avoue avoir été totalement convaincue par ce prélude qui colle si bien avec l'univers. Les fils se nouent entre eux et nous expliquent une légende connue de manière cohérente et surtout qui s'emboîte à la perfection avec la suite de cet univers. Le Prince Pie finalement n'a jamais demandé à ce qu'on haïsse le Vif, ce n'est qu'un concours de circonstances qui fait que le pauvre prince a vu son peuple renier la magie du Vif. Félicité nous raconte cette histoire sans l'enjoliver, préférant énoncer la vérité sur ce prince au faciès étrange et au comportement animal.

 Je ne vous en dirais pas plus, parce que je risquerais de vous spoiler ce très court prélude, mais pour tous les fans de l'assassin royal, il est certain que c'est un roman à lire pour comprendre pour le Vif est tant détesté au temps de Fitz !



Je croque dans ce livre à pleine dent : il m'a ensorcelé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!