mardi 28 octobre 2014

Si proche de lui de Stéphane Soutoul

Année d'édition : 2014
Edition : rebelle
Nombre de pages : 306
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
« Parfois, il vaudrait mieux réfléchir à deux fois avant d'agir à la légère…
Moi c'est Sonia Moonstar, apprentie sorcière et adepte des galères en tout genre. Suite à une rupture douloureuse, j'ai utilisé la magie pour me transformer en chat. Jolie boulette : une heure sous forme féline aura suffi à faire de moi la victime des pires infortunes ! La bonne nouvelle, c'est qu'un jeune homme est venu m'arracher aux griffes de la rue. La mauvaise, c'est que mon preux chevalier en baskets ne fait qu'un avec le garçon infréquentable que j'ai éconduit au lycée.
Coincée dans la peau d'un chat durant ma convalescence, me voilà contrainte de partager le quotidien de mon hôte qui ignore l'identité réelle de sa nouvelle et malicieuse pensionnaire. Manque de bol, je découvre par la même occasion les dangers qui le guettent…
Et si l'ange gardien de Benjamin avait troqué ses plumes contre une fourrure angora ? »

Mon avis :

Sonya est une adolescente d'apparence normale. Elle se rend en cours comme les jeunes de son âge et a même un petit ami depuis deux ans. Normale donc, si ce n'est qu'elle descend d'une famille de sorcière et qu'elle habite à Salem. Alors forcément, certaines rumeurs ne sont pas pour lui plaire. Lorsque son petit ami, Alex décide de rompre leur relation qui selon lui n'a jamais vraiment démarré, la jeune fille se sent trahie par celui pour qui elle avait des sentiments. Et lorsqu'elle s'isole et que le mec le plus taciturne du bahut lui propose de boire un verre, la jeune fille l'envoie sur les roses. Un problème en amenant un autre, elle finit par user de la magie pour échapper à cette journée qui a mal démarré et finit par se retrouver dans la peau d'un magnifique angora. Seulement, par un concours de circonstances, elle finit par se faire agresser par trois autres chats. Et lorsqu'elle est sauvée in extrémis par un jeune homme, elle comprend que décidément, le destin a bien envie de se jouer d'elle. 

Rha quel roman ! Quelle magie ! Quel bon moment de lecture ! Je ne suis pas très romance, sauf lorsque c'est saupoudré de magie et bien amené. Et là, Stéphane Soutoul réussit son roman de A à Z ! Je suis conquise par l'histoire ensorcelante de Sonya et Benjamin ! Dès le départ, on apprend que notre héroïne est une sorcière et cela ne semble pas la déranger. Ce qui est le plus agaçant pour elle, ce sont les cours que lui donne sa tante afin de la préparer à être une bonne sorcière. Sa relation avec sa tante n'est pas au top comme bien souvent et c'est après une dispute avec celle-ci et une journée désastreuse que Sonya va sur un coup de tête vouloir se métamorphoser en chat. 

La pauvre vit avec son père, son oncle et sa tante, sa mère étant malheureusement morte. Elle vient de se faire jeter par son petit ami comme s'ils n'avaient jamais été en couple ! Alors quand sa meilleure amie, mécontente de savoir que leur voyage à deux est annulé, lui sort des horreurs, Sonya ne cherche pas et se transforme en chat, un animal dont elle croit que la vie est de tout repos. La pauvre ! Si elle savait ! Commencera pour elle une histoire abracadabrante et un peu tragique où les adages « méfiez-vous des apparences » ou « l'habit ne fait pas le moine » prendront tous leurs sens avec Benjamin. Et commence alors une histoire magique et émouvante. 

Stylistiquement, Stéphane s'en sort à merveille. On se retrouve dans la peau de Sonya sous forme humaine ou animale et c'est un plaisir de suivre ses péripéties, elle qui ressemble vraiment à une ado lambda malgré son côté sorcière. Elle a des soucis comme tous les jeunes de son âge, des peines de coeur aussi, mais elle a un moyen d'essayer de passer très vite à autre chose avec la magie, sauf qu'elle ne va pas utiliser un sort anodin et choisir de devenir quelqu'un d'autre. Ce qui nous amuse, c'est qu'elle se prend vraiment pour un chat tout au long du roman avec les mimiques qui l'accompagnent ! Bon heureusement, elle garde sa personnalité humaine et cela va lui servir pour aider son sauveur. 

La magie n'est en fin de compte que légèrement présente puisqu'une fois que Sonya devient princesse, elle n'est plus très utilisée si ce n'est vers la fin. Du coup, on découvre surtout une belle romance entre Sonya et Benjamin, deux adolescents que tout semble opposer, mais qui se ressemblent plus qu'il n'y parait. Très vite d'ailleurs, Sonya va développer une certaine possessivité vis-à-vis du garçon qui va prendre soin d'elle et de bien d'autres personnes encore. Ces moments là du roman sont légers et très mignons, même si la vie de Benjamin n'est pas de tout repos et qu'il devra faire face à un tas d'ennuis qu'il n'a jamais voulu. 

La tolérance est donc un beau message de l'auteur et ce roman en est la preuve. On vibre avec les personnages, on tourne les pages vite, vite, vite, parce qu'on n'en peut plus d'attendre de voir comment tout va se finir ! Sonya et Benjamin sont deux très beaux personnages. Ils sont toujours là pour aider les autres et ne pouvaient que se trouver ! Les autres personnages sont peut-être un peu moins bien présentés, mais comme on vit le roman via Sonya, forcément on ne découvre que ce qu'elle veut bien nous expliquer. La mère de Benjamin m'a fait beaucoup de peine et j'étais soulagée de la voir commencer à s'en sortir, elle se bat contre une maladie difficile à vaincre, un fléau actuel et qui détruit de nombreuses familles : l'alcool.

Je pense que je vais arrêter là parce que sinon je risque de m'éterniser pour vous dire tout le bien que je pense de ce roman magique et magnifique. Une histoire touchante, écrite avec brio, et à aucun moment on ne se dit que c'est un homme qui l'a écrit dans le sens où Stéphane semble connaître la gent féminine, et nous le prouve avec Si proche de lui (ou avec les anges de l'apocalypse !). Une réussite à commander de toute urgence !

Je finirais simplement en ajoutant que la couverture est sublime, colorée, douce et que le clin d'oeil à Elsa de la reine des neiges est parfait. On voit bien le contraste de nos héros et rien que pour ça je voulais dire bravo à Alexandra V.Bach !

D'autres romans de l'auteur :

 http://lesvictimesdelouve.blogspot.fr/2013/10/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.html

1 commentaire:

  1. Je suis en fin de lecture du Tourment des Aurores et j'adore le style de l'auteur <3 Je pense donc que je vais découvrir cette nouveauté assez rapidement vu les éloges que tu en fais. Et puis c'est trop mon style de lecture pour que je passe à coté ;)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!