dimanche 19 octobre 2014

Puella Magi Kazumi Magica, the innocent malice tome 2 de Masaki Hiramatsu

Année d'édition : 2014
Edition : Doki-Doki
Nombre de pages : 192
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Kazumi se réveille dans le noir complet, enfermée dans une malle ! Elle ignore comment elle est arrivée là. D’ailleurs, à part son prénom elle se rend compte qu’elle ne sait plus rien ! Empêtrée dans un mystérieux incident, des fragments de sa mémoire remontent en surface, et Kazumi réalise qu’elle est une puella magi.Umika et Kaoru, ses camarades et colocataires, retrouvent la jeune magicienne. La vie à trois va-t-elle redevenir comme avant ? C’est une nouvelle aventure de puella magi aux destins tourmentés qui débute !

Mon avis :

Kazumi commence à retrouver la mémoire grâce à ses camarades les « Saintes Pléiades ». En leur compagnie, elle chasse les sorcières de la ville et découvre qu'elle a de nombreux ennemis, dont d'autres Puella Magi. C'est ainsi qu'elle va découvrir pourquoi Yûri cherche tant à la tuer sous les yeux des Pléiades...

Ce deuxième volet partait sur une bonne base avec l'histoire tragique et cruelle de Yûri, mais je l'ai trouvé mal agencé et gâché par un design bâclé. Visuellement, cela n'a rien de transcendant, je dirais même que le tout est brouillon, comme pour le premier opus, que ce soit au niveau des personnages ou des combats, j'ai eu beaucoup de mal avec le dessin. Pourtant, mon intérêt s'est éveillé avec Yûri et son but vis-à-vis des Pléiades, mais en toute franchise, le dessin et la manière dont c'est amené m'ont beaucoup gênée.

J'ai espéré que cela s'améliorerait pour les prochains tomes, mais tout au long de ma lecture j'ai ressenti cette même sensation de travail non fini. Certes, c'est beaucoup moins enfantin et mièvre que le premier opus, mais même ce côté obscur n'empêche pas de s'ennuyer.

En bref, on a un second tome décevant et loin d'être réussi, la faute à un dessin plutôt pauvre et qui ne reste pas sur la même constance, rendant les combats confus et ne permettant pas d'accrocher aux personnages dont les traits sont plutôt grossiers.  

Ma note : 4/10


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!