samedi 13 septembre 2014

Under the skin de Michel Faber

Année d'édition : 2014
Edition : points
Nombre de pages : 303
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Sillonnant, au volant de sa Toyota rouge, les paysages magnifiquement désolés des Highlands d'Ecosse, Isserley, une jeune femme aux épaisses lunettes et à l'aguichante poitrine guette les auto-stoppeurs, jeunes, grands et musclés de préférence. Dans quel but ?
Est-elle une nymphomane en quête d'aventures érotiques ? Une mante religieuse meurtrière à la recherche de victimes ? Ou encore une simple intermédiaire, chargée de livrer sa cargaison de chair dans une ferme étrange... ?






Isserley passe son temps sur les routes d'Écosse. Son but? Y trouver des auto-stoppeurs qu'elle pourra emmener chez elle. Mais il faut pour cela qu'ils soient musclés et forts. S'ils n'ont pas d'enfants, pas de femme et personne qui les attend, cela arrange bien les affaires de la jeune femme. Isserley semble quelconque pour ces jeunes hommes qui ne peuvent qu'admirer sa poitrine plantureuse. Toujours de profil, rares sont les fois où ses passagers pourront admirer son visage. 


Curieuse, elle ne peut s'empêcher de poser bon nombre de questions aux jeunes hommes qu'elle emmène dans sa voiture et pour certains, un sort troublant les attend. 


Under the skin est un roman déroutant. Étrange et unique. J'avoue que même une fois finit, je me pose encore beaucoup de questions, mais la plume de l'auteur m'a dans l'ensemble plu. Le roman ne se lit pas vraiment comme un roman, dans le sens où il n'y a pas forcément de trame. De la science-fiction oui, et on ne le découvre que plus loin dans notre lecture. On s'attache énormément à Isserley qui est une personne calme, discrète et même si l'on craint le pire concernant le sort qu'elle réserve aux jeunes hommes. Elle semble curieuse de connaître leurs vies et de les imaginer dans une vie banale, différente de celle qu'elle connaît.


J'avoue être complètement perdue face à ce roman. Son étrangeté et son mystère sont toujours intacts après lecture et je ne saurais dire si j'ai aimé ou non puisque beaucoup de choses me sont passées à côté. Par contre, j'ai franchement souri lorsqu'on découvre le point de vue d'Isserley typiquement féminin et celui de ses passagers typiquement masculins ! Quel contraste !


En bref, c'est un roman étrange que l'on découvre là ! Je ne sais toujours pas quoi en penser !

Ma note : impossible pour moi de noter cet ouvrage. 

2 commentaires:

  1. Déjà à la couverture on se demande qu'est-ce que ce roman... mais en plus avec ton avis, je suis mitigée face à mes intentions ou non de le lire... J'ai le goût car tu soulèves des mystères, mais en même temps, ton avis me donne le goût de passer mon tour .... IT'S STRANGE !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une chronique qui intrigue.... :P

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!