lundi 15 septembre 2014

Seven, Snow White and the Seven Dwarfs tome 1 de Kuroko Yabuguchi

Année d'édition : 2014
Edition : tonkam
Nombre de pages : 224
Public visé : Adulte & Young Adult
Quatrième de couverture :
Il y a deux ans, le Japon était frappé par une énorme catastrophe qui l'a isolé du reste du monde. La survie du peuple a été possible grâce au gouverneur Kuroyuki. Mais la sauveuse se révèle rapidement être une dictatrice. Un jour, Takeru, un des soldats de son armée spéciale, se réveille sans souvenir de ces deux dernières années et découvre la cruauté du règne de Kuroyuki. Il jure de libérer son pays...







Le Japon ne ressemble plus à ce qu'il était autrefois. Une énorme catastrophe l'a en effet complètement isolé du reste du monde. Beaucoup sont morts dans ce désastre et ceux qui ont survécu le doivent à la gouverneure Noire-Neige qui utilise la population pour s'enrichir et maintenir un semblant de vie dans le pays. Makoto est un jeune homme qui fait partie des pauvres. Chaque jour sa journée se déroule de la même manière. Il doit travailler et payer des impôts et aller en cours. Mais un jour, il trouve un corps qu'il pense être sans vie. Cela ne l'étonne guère puisque beaucoup finissent par mourir de faim, de maladie ou de fatigue. Seulement, lorsqu'il s'approche pour débarrasser le corps, ce dernier se réveille et explique qu'il ignore où il se trouve et pourquoi le pays a tant changé. Peu à peu, Takeru raconte qu'il recherche son frère et demande à Makoto de l'aider à le retrouver.

Seven Snow White and the Seven Dwarfs est une saga qui se veut prometteuse. Ce premier opus mélange habilement humour et action dans un pays désolé et malheureux qui tente tant bien que mal de se relever. L'on y trouve des gens malades, fatiguées, pauvres et affamés et comme le fait comprendre Makoto, beaucoup de cadavres qui sont trouvés dans les débris de bâtiments que les pauvres doivent déblayer. L'ambiance n'est donc guère joyeuse, pourtant, Takeru arrive et parvient à nous donner le sourire tout comme aux autres personnages. On en apprend un peu sur lui et son passé, mais très peu, de quoi nous donner très envie de davantage le découvrir, car non seulement il est amusant et protecteur, mais en plus il est doté d'une capacité que seule l'armée de la gouverneure possède.

La magie choisie dans ce manga est intéressante et promet de bien beaux combats par la suite. Takeru et sa particularité offrent beaucoup d'humanité à l'univers, mais c'est surtout son amitié avec Makoto qui est touchante. J'ai encore un peu de mal à voir le rapport entre le manga et Blanche-Neige et les sept nains, même si à la fin, l'on découvre enfin Blanche-Neige qui s'avère être une petite fille adorable et très importante pour la gouverneure.

En bref, j'ai adoré ce premier opus. C'est une excellente mise en bouche et j'espère que la suite sera aussi bonne ! Visuellement, j'adore le contraste fait entre les personnages qui ont des particularités et ceux qui sont banals et donc ont un graphisme très peu recherché. Vite, la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!