samedi 19 juillet 2014

Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu

Année d'édition : 2014
Edition : Mnémos
Nombre de pages : 300
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Le Temple, petit village du Sud-Ouest, ses plages, ses blockhaus, son unique bistro, son école où la violence est le seul remède à l’ennui.
Poil de Carotte y vit seul avec son père handicapé. Gamin perturbé auxpenchants sadiques et souffre-douleur de ses camarades de classe, sa vie bascule lorsqu’il se rend dans une ferme calcinée en lisière de forêt.
Des fantômes y rôdent, paraît-il.
Mais en lieu et place de revenants, il découvre un étrange manuscrit rédigé par des jumeaux, il y a trois cents ans. Leur vie sauvage et heureuse à La Nouvelle-Orléans tourne au cauchemar lorsqu’un sulfureux marquis les prend à son service.
Plus Poil de Carotte avance dans sa lecture, plus des événements étranges surviennent : un chat noir qui parle, une voix qui lui chuchote la nuit à l’oreille, un enfant au teint trop pâle et aux lèvres trop rouges… Et s’il avait réveillé des forces aussi malsaines qu’attirantes ?




Attention pour public averti !


Poil-de-carotte est un enfant solitaire. Son seul ami est un garçon plutôt obèse et juif, David, qui lui fait découvrir les jeux vidéo et les dernières actus en matière de jeux vidéos et autres loisirs. Car Poil-de-carotte ne possède rien de valeur si ce n'est sa jument et son père, un homme infirme et hanté par un lourd passé dont Poil de carotte est à l'origine. Lorsque David et Poil-de-carotte trouvent un blockhaus, ils ne peuvent s'empêcher de l'aménager pour en faire leur repère. Mais Poil-de-carotte est mal dans sa peau et lorsqu'il aperçoit son jumeau pourtant décédé et qu'il trouve un journal vieux de trois cents ans, il comprend que quelque chose l'appelle. Poil-de-carotte cèdera-t-il à l'appel du mal ?

Morgane Caussarieu est un auteur qu'il faut suivre si on a le coeur bien accroché ! Dans les veines m'avaient captivée du début à la fin et une fois de plus j'ai ressenti le même besoin fou de lire ce roman sans interruption ou presque. J'ai été littéralement happée par l'écriture de l'auteur. C'est vif, violent, trash et tellement glauque qu'on se sent parfois coupable de voyeurisme en prenant plaisir à découvrir le roman.

L'histoire est une suite indirecte de dans les veines puisqu'on y retrouve Damien rapidement, mais surtout Gabriel, ce vampire qui a l'apparence d'un enfant de neuf ans. D'ailleurs, le roman nous raconte comment nos vampires sont devenus ceux que l'on a côtoyés dans les veines et j'ai adoré en apprendre davantage sur eux et sur leur passé. Espérons que l'auteur décide d'écrire un roman sur d'autres vampires comme elle le fait si bien ! Poil-de-carotte est un garçon de douze ans qui n'a pas vraiment de bonne étoile, et ce, jusqu'à la fin. Il découvre des choses malsaines au travers de ce journal vieux de trois cents ans qui pourrait concurrencer les écrits de Sade ! Les vampires sont malsains et effrayants! L'on n’aimerait guère qu'ils nous embrassent, je vous le garantis ! Le sexe et la violence vont de pair, une fois de plus et l'on découvre des enfants pervertis dès leur plus jeune âge par un marquis qui n'hésite pas à prendre tout ce qu'il veut par plaisir. Certaines scènes seront insoutenables pour des âmes sensibles, aussi soyez prévenus !

Ce roman mélange habilement le présent et le passé et offre deux héros différents physiquement, mais proche de caractère. Poil-de-carotte est vite influencé par Gabriel et il va oser se comporter comme un monstre, dans un but totalement égoïste. L'enfant va découvrir le sexe, le viol, le meurtre et même son penchant bisexuel au travers des épreuves qu'il va traverser en gardant cette naïveté qui le caractérise. Gabriel était lui aussi un enfant naïf plus jeune et avant de devenir un vampire, mais le marquis lui a pris tous ceux qu'il aimait et surtout son innocence.

Les autres personnages n'ont rien d'inoffensif, que ce soit Timmy, la terreur de la cour de récré de Poil-de-carotte ou le marquis dont les hommes malmènent sans cesse les esclaves. Même le chat noir, qui au final reste un vrai mystère se montre moqueur et cherche sans cesse à provoquer notre jeune héros. Le personnage le moins détestable en plus de la jeune Méli qui va se retrouver aux mains de nos enfants fous, c'est le père de Poil-de-carotte, qui souffre aussi bien physiquement que psychologiquement depuis un événement tragique causé par Poil-de-carotte lui-même.

L'auteur nous offre un tableau effroyable et criant de réalisme dans ce monde sombre et malsain où l'innocence disparaît hélas trop vite. Les vampires ne sont donc pas plus mauvais que les humains qui parviennent à rester sans souci à leur niveau. C'est une lecture dont on se souvient longtemps et qui ne vous laissera pas fermer l'oeil de la nuit ! Encore un bijou de l'auteur que je ne me lasserais jamais de redécouvrir !


D'autres romans de l'auteur :
http://lesvictimesdelouve.blogspot.fr/2012/10/dans-les-veines-de-morgane-caussarieu.html http://lesvictimesdelouve.blogspot.fr/2013/08/vampires-et-bayous-de-morgane-caussarieu.html



3 commentaires:

  1. ce roman me tente beaucoup ainsi que dans les veines....

    Je suis plus portée sur ce genre l'été,
    comme par exemple; j'ai toujours des envies de lire des Stephen King pendant l'été...

    Je suis curieuse de savoir,
    as-tu des envies de lire du Stephen King l'été plus que les autres saisons ???
    ou si c'est seulement moi qui est comme ça ?
    Je sais, c'est une question bizarre, mais en même temps, les histoires des livres de King se passe souvent l'été...
    Je viens de finir Cellullaire de King et j'ai adorée :-)

    Bref, ton livre me tente beaucoup...

    à bientôt, Louve Solitaire (^-^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue adorer aussi lire du fantastique/horreur l'été surtout dès qu'il y a de l'orage ^_^
      Cellulaire m'avait beaucoup plu aussi,contente de voir que tu as aimé :D

      Maintenant du stephen King j'en lis à n'importe quelle saison, cela dépend de mes envies du moment ^^

      Supprimer
  2. Je lis aussi du king à n'importe quel moment...
    j'ai juste plus d'envie d'en lire l'été (^-^)
    c'est vrai que c'est génial avec les orages ^_^

    à bientôt, Louve Solitaire :-)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!