mardi 27 mai 2014

Wolf girl and black prince tome 1 de Ayuko Hatta

Année d'édition : 2014
Edition : Kurokawa
Nombre de pages : 174
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Erika Shinohara est une vaniteuse élève de seconde. Elle parle fièrement de l'histoire d'amour idyllique qu'elle vit avec son petit ami, cependant celui-ci n'existe pas. D'ailleurs à l'âge de 16 ans, Erika n'a jamais eu de petit ami. Vient le jour où, au pied du mur elle se rend compte qu'elle ne peut plus mentir. Elle prend discrètement en photo un beau jeune homme croisé dans la rue et le présente comme étant son petit ami. Malheureusement ce jeune homme se révèle être Sata, un élève de son lycée. Un garçon dont la sournoiserie n'a d'égale que sa grande beauté. Prise au piège, Erika deviendra t-elle son esclave ?





Erika est une élève de seconde qui ne peut s'empêcher de mentir. Depuis quelques mois maintenant, elle fait croire à ses amies qu'elle a un petit ami qui lui demande des choses très particulières. En effet, la jeune fille, dont les amies ont toutes un petit copain, ne peut accepter de se sentir exclue de ce genre de discussion alors qu'en vérité, elle n'y connaît rien aux garçons puisqu'elle n'a jamais eu de petit ami. Lorsqu'elle sent que son mensonge va éclater au grand jour, elle panique et décide de prendre en photo le premier beau garçon qu'elle croise dans la rue. Sa meilleure amie, dans la confidence, trouve ça très drôle, surtout lorsqu'Erika s'aperçoit que le garçon en question s'appelle Sata et qu'il est élève dans le même lycée qu'elle. Très vite, elle va devoir lui rendre des comptes pour expliquer son geste déplacé et le jeune homme va alors accepter de jouer le jeu. Mais Sata est un garçon froid et sadique qui va beaucoup s'amuser de la situation.

Wolf Girl and Black Prince est un excellent premier tome. Fort d'un design très soigné et très girly, j'ai trouvé que les personnages étaient vraiment agréables à regarder, même ceux qui possèdent un côté très obscur. Erika est dite vaniteuse sur la quatrième de couverture, mais en fait c'est juste une jeune fille qui a peur d'être rejetée et qui se vante simplement d'avoir un copain qui n'existe pas. Du coup, je pense qu'on ne peut la qualifier de vaniteuse, à l'inverse de ses deux amies qui elles le sont bien davantage. Le contraste est marquant entre Erika qui est assez gentille et Sata qui donne la sensation de ne pas avoir de cœur et qui est très sadique avec notre héroïne. Il la considère comme son chien, exigeant d'elle qu'elle agisse comme il l'entend et tant pis pour sa fierté. Erika, qui a trop peur de perdre ses amies, obéit donc et se rabaisse à ne devenir qu'une pauvre chose à la merci d'un garçon impitoyable.

J'ai vraiment trouvé ce premier opus génial dans le sens où on ne s'ennuie pas et où l'auteur nous permet de découvrir les personnages petit à petit, apprenant à les connaître et à les apprécier. Comme dans tout bon shôjo, on suit donc l'évolution amoureuse de nos personnages qui pour le moment ne semblent pas du tout ressentir beaucoup de choses positives l'un pour l'autre. Espérons que cela change !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!