vendredi 30 mai 2014

Tel Aviv Suspects de Liad Shoham

Année d'édition : 2014
Edition : 10/18
Nombre de pages : 380
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dans un quartier sans histoire de Tel-Aviv, le viol d'une jeune fille met la police en émoi. Pas d'indices, pas de témoins, pas de suspects. Le père de la victime décide de mener sa propre enquête, jusqu'à identifier Ziv Névo comme le coupable. L'affaire serait sur le point d'être classée, sans les doutes du vieil inspecteur Élie Nahoum. Pourquoi Névo refuse-t-il de s'exprimer ? Qui veut-il protéger par son silence ? Le père aurait-il pu forcer sa fille à accuser un innocent ? Entre le policier et le suspect commence un duel sous haute tension, qui va attirer dans son ballet de faux-semblants un jeune avocat idéaliste, le bras droit d'un boss de la mafia et un reporter prêt à tout pour décrocher le scoop de sa vie. Quand un deuxième viol est commis, la quête de la vérité devient une affaire de vie ou de mort...


Adi Réguev était loin de se douter de ce qui l'attendait ce soir-là. Lorsqu'elle est prise pour cible par un violeur, c'est tout un quartier qui ne comprend pas. Pourquoi elle ? Pourquoi ici ? Le père, fou de chagrin, ne peut s'empêcher de la surveiller et de faire le guet auprès du domicile de sa fille pensant croiser l'homme qui a pu faire ça. Quand un soir il découvre un jeune homme qui correspond à la description donnée par sa fille qui semble suivre une jeune femme en pleine nuit, Yaron est persuadé d'avoir trouvé le violeur de son enfant. Il va alors tout mettre en oeuvre pour que Ziv Névo finisse en prison. Mais même si les circonstances jouent en sa défaveur, Ziv se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment et il faudra l'enquête d'un vieil inspecteur pour enfin faire la lumière sur toute l'affaire.


Tel-Aviv Suspects est un polar rudement efficace. Je me suis sentie happée par le destin de Ziv Névo que tout désigne comme le coupable idéal. L'écriture de Liad Shoham a su me convaincre dès le départ. Le fait de suivre de multiples personnages ajoute une touche de suspense à l'intrigue et permet de mieux comprendre les désirs de chacun d'entre eux, parce qu'au fond, ils espèrent tous quelque chose en menant à bien cette enquête. (Gloire, argent, soulagement...). J'attendais pourtant de mieux me sentir à Tel-Aviv et je pense que l'auteur n'a pas suffisamment exploité ce côté de l'univers du roman. J'avais même parfois la sensation que le roman aurait pu se dérouler n'importe où puisque les descriptions de lieux sont assez minimalistes. 


L'histoire prend comme départ une sombre histoire de violeur, mais c'est bien autre chose que l'on découvre au travers du roman : la mafia, le journalisme, les procédures judiciaires... tout un monde habituellement tenu secret et bien caché sur son véritable fonctionnement. Et c'est le gros atout de l'intrigue puisque j'ai trouvé que l'auteur des viols était en fin de compte tout désigné et très prévisible de par son comportement particulier. Après l'auteur a su maintenir du suspense sur d'autres points puisqu'on ignore jusqu'à la fin qui est la cible de la voiture piégée, autre clef de l'histoire. 


Nous ne suivons pas juste une enquête sur des viols, mais aussi le destin d'un homme qui n'a pas fait confiance aux bonnes personnes et très vite, on se prend de compassion pour Ziv qui va tout perdre pour un acte qu'il n'a pas commis et dont tous le croient pourtant coupable. C'est tellement plus simple de rejeter la faute sur ce garçon sans histoire plutôt que de se creuser la tête et de chercher le véritable violeur, surtout lorsqu'on se rend compte que l'enquête est bafouée et n'est pas vraiment poussée à fond. 


Au final, on a là un très bon polar qui sous fond d'enquête cache tout un univers sordide et sans pitié. Une bien belle lecture !

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!