mercredi 21 mai 2014

LZR-1143, tome 1 : Contamination de Bryan James

Année d'édition : 2014
Edition : Panini
Nombre de pages : 400
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Ancienne star du cinéma d’action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu’une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l’hôpital en compagnie de quelques survivants. À l’extérieur, c’est l’apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivants. Tout en essayant d’échapper aux survivants et aux zombies, Mike retrouve progressivement la mémoire et la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d’un projet nommé Lazare, était proche du but… Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu’elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l’épidémie.






Mike est interné dans un hôpital psychiatrique après avoir assassiné sa femme. L'homme qui est un grand acteur reconnu ne se souvient plus des circonstances de ce meurtre et lorsqu'il se réveille un matin et qu'il découvre que l'hôpital est trop silencieux et vide, il comprend que quelque chose ne tourne pas rond. Faisant face à des fous furieux qui semblent avoir envie de le tuer pour le dévorer, Mike parvient non sans peine à trouver d'autres survivants au sein de l'hôpital. Il va alors cacher son identité pour éviter tout ennui en ayant déjà suffisamment à faire avec les zombies.

Les romans de zombies sont un genre que j'affectionne énormément. Déjà je suis passionnée par ces créatures voraces et laides à faire peur. Du coup, je savais que je passerais un très bon moment. Et je dois bien avouer que je n'ai absolument pas été déçue par le contenu même si au départ il partait sur une intrigue classique et déjà-vu, comme dans bon nombre de romans de zombies.

Bryan James ne nous épargne aucun détail dans son roman. Les scènes sont violentes, gores et sanglantes et parfois même nous font nous sentir mal à l'aise devant certaines séquences (cette femme et son bébé par exemple). J'ai eu la sensation de voir un très bon film de zombies défiler sous les yeux, mais en mieux. Parce que d'un schéma classique et qui n'innove pas, Bryan James nous offre une panoplie de personnages tellement bien ficelée qu'ils ajoutent une dimension crédible au roman et nous le rend accrocheur. Je l'ai dévoré en une nuit, ne pouvant m'arrêter parce que je voulais voir comment tout allait évoluer.

La première partie qui se déroule dans l'hôpital psychiatrique m'a un peu fait penser à walking dead par bien des côtés sans pour autant n'être qu'une copie. Mike n'a rien à envier aux héros de films ou romans de zombies. Cet acteur de films d'action va même nous offrir des répliques qui sont de véritables pépites. Il tente d'avoir toujours le mot pour rire et de retrouver la mémoire pour comprendre pourquoi il a tué sa femme, cette scientifique dont il était amoureux. Si j'avoue avoir très tôt compris le rôle de sa femme dans le déroulement des événements, cela ne m'a pas pour autant gênée puisque je me régalais vraiment. Zombies voraces et persévérants, humains fous à lier, trahisons... Bryan James nous offre là son lot de moments forts et qui en fait un roman quasi parfait.

Je disais plus haut que les ficelles de l'intrigue étaient prévisibles et c'est vrai pourtant malgré ce point négatif à mes yeux, j'ai quand même adoré ma lecture du début à la fin parce que c'est addictif comme pas possible ! De toute façon, difficile de faire de l'innovation au niveau du thème des zombies, peu s'y risque et ils ont bien raison. Mieux vaut un livre qui n'a rien de bien nouveau, mais qui se lit d'une traite et où on ne boude pas son plaisir de voir autant de tripes et de chair morte, plutôt qu'un roman qui se voudra différent et qui ne fonctionnera pas. Le final de ce premier opus donne envie de très vite sauter sur le tome 2 à paraître en juillet ! N'hésitez pas, foncez !

2 commentaires:

  1. Aaaah super avis ! J'hésitais un peu mais finalement, il faut le lire :p Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de me l'acheter enfin !!!!! Ah... mon précieux :-)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!