jeudi 14 novembre 2013

La meute du phénix tome 1 : Trey Coleman de Suzanne Wright

Année d'édition :  2013
Edition : Milady
Nombre de pages : 576
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Des cendres de la meute renaîtra l’amour.
Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – , Taryn refuse de se soumettre.
C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle…



Taryn est la fille de l'alpha de sa meute. Guérisseuse, la jeune femme a pourtant la particularité d'être une louve latente, c'est-à-dire qu'elle ne s'est encore jamais métamorphosée. Pour son père, c'est une honte et c'est sans vergogne qu'il cherche à utiliser sa fille pour avoir de nouvelle alliance avec d'autres meutes. Mais la jeune femme possède un caractère indomptable et va tout faire pour éviter d'avoir à devenir la compagne de Roscoe, un alpha dont toutes les femelles semblent être éprises, tandis que Taryn le voit comme un homme détestable et repoussant. Lorsque le troublant Trey la kidnappe et lui propose une alliance pour aider sa meute, Taryn n'hésite pas longtemps, car intérieurement, sa louve semble apprécier la compagnie de cet homme renfermé et effrayant.

La meute du phénix est un premier tome tellement particulier, que beaucoup risquent de ne pas y trouver leur compte. Déjà, le style de Suzanne est assez vif, grossier et très familier. Les insultes fusent, les scènes érotiques tout autant. Et c'est ce qui m'a le plus gênée dans ma lecture, c'est qu'au fond tout est prétexte à une histoire entièrement basée sur la relation pimentée de Trey et Taryn qui ne font que s'accoupler comme des animaux toutes les vingt pages. (Sur 559, cela fait donc beaucoup !). Si je devais comparer ce roman à un autre, cela serait à 50 nuances de Grey. Le couple au départ ne ressent qu'une attirance physique qu'ils vont transformer en jeu de soumission par le biais d'un contrat entre eux. (Vous voyez le rapprochement ?). Attention, ce roman n'est pas non plus à jeter ! Il possède de bonnes choses et d'un peu moins bonnes, ce qui fait qu'on le termine tout de même jusqu'au bout.

Le point le plus négatif à mon sens, c'est l'absence d'action ou de rebondissements pendant la totalité de ce premier opus. Les seules choses vraiment déroutantes sont le meurtre d'un corbeau et le vandalisme du véhicule de Taryn, en plus de sa pseudo agression par un camp adverse.  J'ai d'ailleurs trouvé un peu trop excessif de faire que Taryn soit quasi imbattable puisque que ce soit dans les joutes verbales ou dans les combats physiques, elle est toujours la plus forte, elle qui ne se transforme pas en louve. Les trois quarts du roman se basent sur la relation de Taryn et Trey (un peu comme la confrérie de la dague noire, ou d'autres sagas qui mettent en scène différents couples dans chaque nouveau tome). Une relation qui ne se base que sur une attirance physique puisqu'ils semblent ne pas vraiment se supporter. (En témoignent les insultes de la jeune femme, ses refus, ses colères...) Trey a tout du séducteur très agréable à regarder et qui ferait rougir n'importe quelle jeune femme, seulement en tant que mâle alpha, il a ce besoin de soumettre à lui sa compagne, frisant le viol tout de même. (Quand une femme dit non, et qu'on le fait tout de même, cela s'appelle du viol à mon sens). Oui c'est quand même un jeu entre nos deux personnages qui se refusent, mais au fond ne demande pas mieux, mais j'ai trouvé que leurs scènes érotiques étaient répétitives et déjà vues. J'aurais aimé quelque chose de différent et de plus affectueux. Bon, ce qui me gène, c'est que très vite, on se doute que leur relation évoluera et qu'ils ne pourront plus se passer l'un de l'autre, mais j'ai trouvé le tout trop facile et trop prévisible. Leur relation n'a pas su me convaincre, j'ai préféré la douceur des autres personnages qui eux, n'agissent pas comme des bêtes.

Tao par exemple m'a complètement charmée. Doux, affectueux, fidèle et toujours disponible pour les gens qu'il apprécie, il ne cachera pas son attirance pour Taryn et c'est bien dommage que la jeune femme décide de rester avec Trey ! J'espère donc tout de même avoir l'occasion d'en apprendre plus sur certains personnages et de ne pas retomber dans ce schéma trop érotique, surtout que cela dessert le roman.

J'ai pourtant apprécié le fonctionnement de la meute du phénix et c'est dommage qu'on n’en apprenne pas plus sur ses membres parce que certains couples sont juste extra et attendrissants, et j'aurais davantage apprécié que l'auteur joue la carte de la tendresse plutôt que celle de la débauche.

En me relisant, je donne l'impression que ce roman est très mauvais, mais ce n'est pas le cas puisqu'il a tout de même réussi à me divertir, mais je pense qu'il y a matière à faire bien mieux avec cet univers que de simples histoires érotiques. Le côté fantastique n'est pas suffisant à mon sens et j'attends de pied ferme le tome 2 pour confirmer ou non le fait que côté romance paranormal, il y a bien mieux !

Ma note : 5.5/10

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Fantastique/Trey-Coleman

  

1 commentaire:

  1. Je partage totalement ton avis sur ce premier tome! Maintenant il ne reste plus qu'a attendre le tome 2 pour voir si l'auteur continue sur cette lancée insupportable ou si le nouveau couple sera plus tendre et amoureux sans pour autant oublier l'action et le fantastique d'un roman bit-lit.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!