samedi 2 novembre 2013

Hell de Yasutaka Tsutsui

Année d'édition : 2013
Edition : Wombat
Nombre de pages : 156
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Un yakuza présomptueux assassiné par un clan rival, un infirme carriériste et séducteur, un homme marié fou amoureux d’une jeune starlette, un fringant acteur de kabuki qui suscite les jalousies, un couple de sans-abri morts de froid dans un parc : tous ces personnages, qui un jour se sont croisés dans leur vie, se retrouvent en Enfer.

Errant dans une ville indéterminée, les fantômes, désormais détachés de toute émotion, dévident l’écheveau de leurs existences passées dont ils revivent – sans colère ni haine – les mensonges, les trahisons et les erreurs, jusqu’aux circonstances tragicomiques de leurs morts. Au fond, chacun n’avait-il pas créé de son vivant les conditions de son propre enfer ?

Mais, à mesure que des bribes du passé resurgissent, les fantômes reviennent se mêler aux vivants. L’Enfer est-il réel, ou le simple fruit du rêve collectif de ses protagonistes ? Et si cet Enfer-là n’était qu’une sorte de purgatoire, une transition vers un Au-delà encore à découvrir ?




Nobuteru, Takeshi et Yûzô étaient amis lorsqu'ils étaient jeunes. Très vite leur chemin s'est séparé. Yûzô est devenu un yakuza, Takeshi lui qui a été blessé jeune et marche désormais avec une canne est un chef d'entreprise. Seul Nobuteru a choisi la voie de l'amour. Mais lorsqu'ils sont tous trois appelés par la mort, ils finissent par se retrouver en Enfer croisant des gens qui ont fait partie de leur vie à un moment ou à un autre, qu'ils s'en rendent comptes ou non. 
 
Hell est un roman vraiment particulier. Je l'ai lu avec légèreté, ne comprenant pas toujours ce qui se déroulait sous mes yeux. Chose étonnante parce que malgré tout, j'ai pris plaisir à lire ce roman, même si je l'ai trouvé parfois trop décousu. Hell c'est un roman qui ne comporte aucun chapitre et où chaque page vous emmène ailleurs et avec d'autres personnages. Il faut donc véritablement s'accrocher pour saisir toute la symbolique que l'auteur a utilisée. 

C'est avant tout un roman sur la mort et l'enfer que nous propose l'auteur. Un endroit où tout le monde y est logé à la même enseigne et en utilisant ce prétexte, Yasutaka nous dépeint des portraits réalistes et attachants de personnages tous plus différents les uns que les autres. Takeshi qui ne peut s'empêcher de séduire des femmes mariées, pour se venger des hommes qui n'ont pas son handicap et pour tenter de trouver un but à sa vie, jusqu'à ce qu'un mari en colère finisse par l'envoyer dans l'au-delà, ou encore Yûzô qui devient yakuza et fini par mourir à cause d'une confrontation qui tourne mal. Aucun d'entre eux n'a vraiment fait quelque chose de bien dans sa vie. 

Par moment, j'ai trouvé que ce roman était brouillon parce que l'auteur ne suit aucun fil directeur. Il passe du coq à l'âne sans nous y préparer et fait des sauts dans le temps aussi déstabilisant que ses protagonistes. Je sais par avance que ce roman ne trouvera pas facilement son public devant le challenge de compréhension qu'il représente, pourtant, c'est là une idée intéressante que d'imaginer ce qu'il y a après la mort. Les personnages sont attachants, mais en même temps, on les rencontre de manière tellement aléatoire que j'ai trouvée qu'ils manquaient de profondeur. C'est dommage, mais cela n'enlève rien à ce côté « bar fantôme » du roman.

Hell est donc un roman étrange et troublant qui nous propose un voyage dans l'au-delà unique.

Ma note : 7/10

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Fantastique/Hell


1 commentaire:

  1. Intriguant ce roman... Ca doit être bizarre de lire sans chapitres !

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!