lundi 14 octobre 2013

Rock Star Vampire de Yves Bulteau

Année d'édition : 2013
Edition : Le pré aux clercs
Nombre de pages : 384
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
"Tout au fond de moi-même, j'ai toujours su que je n'étais pas comme les autres."
Selma a 17 ans. Ses sensations sont celles d'un fauve, sa force physique est surhumaine. Elle aime le goût du sang et ne supporte pas la lumière du soleil. Ses parents lui cachent-ils quelque chose de grave, comme une maladie incurable ? La nuit lui inspire des chansons étranges qu'elle poste sur le net.
Découverte sur YouTube par un producteur avisé, Selma rejoint un groupe de rock, mené par un jeune guitariste de génie au charme envoûtant. Mais la force sombre qui possède Selma lui interdit d'aimer...


Selma n'a jamais été une jeune fille comme les autres. Elle aime le froid, la viande saignante et crue et surtout possède une force que les autres n'ont pas. Mais son talent, c'est le chant et grâce à ses vidéos sur un site internet, très vite, elle se fait repérer par un agent qui souhaite qu'elle devienne la chanteuse du groupe qu'il a commencé à construire. Selma est aux anges et voit là une façon d'accomplir quelque chose qu'elle aime. Mieux, cela lui permettra de prendre un peu de distance avec ses parents et le lycée où rien ne va plus. Mais dès lors, elle va se rendre compte à quel point elle est différente surtout face à Rik, un membre de son nouveau groupe...

Rock Star Vampire est un roman qui a très bien démarré. Dès le début de ma lecture, j'ai apprécié le style d'Yves Bulteau. Le fait d'utiliser Selma comme narratrice nous permet de percer ses pensées les plus secrètes et de comprendre ses réactions et sa peine. Vampire banale ? Non. Et dès le début, l'on se rend compte que Selma n'est pas juste une vampire. Certes, elle en possède certaines caractéristiques, mais c'est bien plus que cela que l'auteur nous fait découvrir petit à petit. Selma est d'ailleurs attachante, même si parfois j'aurais pu lui reprocher son comportement comme son besoin de toujours en savoir plus, mettant en danger des gens qu'elle aime. D'un côté, on peut comprendre qu'elle désire savoir qui elle est, surtout face aux aveux de certaines personnes, mais j'aurais aimé un peu plus de subtilité de sa part, chose qu'elle fait vers la fin avec la rencontre de Lana par exemple.

Si Selma m'a plu, le début du roman était intéressant. Très accès jeunesse, cependant, on y suit une jeune fille dans sa vie de tous les jours jusqu'au déclencheur qui l'emmène loin de ses proches où elle devra apprendre à se gérer seule et à surmonter ses problèmes. Schéma plutôt classique si ce n'est que pour le coup, la deuxième partie du roman est assez complexe et différente de ce à quoi on s'attend. Et pour le coup, cela ne m'a pas toujours ravie...

Par exemple le personnage de cet homme étrange dans la montagne qui semble vivre en marge de la société et qui apprécie cela. Et bien cet homme, j'ai tout de suite su son rôle dans le roman. C'était beaucoup trop prévisible. Non seulement on sait trop vite qu'il connait la nature de Selma, mais en plus on saisit qu'il en sait plus que cela sur elle. Ce n'est pas vraiment la prévisibilité de ce passage qui m'a déçue, mais l'ajout d'une prophétie dans le roman... Je ne sais pas pourquoi les auteurs ont chaque fois besoin d'en ajouter une dans leur roman pour donner un côté « tu n'y échapperas pas » aux héros alors que dans 99 % des cas, justement ils s'en réchappent. Les explications qui sont données à Selma ont su me convaincre à moitié seulement puisque la fin m'est complètement passée au dessus de la tête lorsqu'un personnage qu'on pensait ne plus revoir, et bien revient justement ! 

Au final, j'ai quand même passé un bon moment avec Selma et j'espère toutefois qu'il y aura une suite pour répondre à mes questions et ne pas laisser une fin aussi ouverte !

Ma note : 7/10



5 commentaires:

  1. J'en ai un peu mare des YA en ce moment, mais jolie chronique !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que souvent une prophétie gâche tout… Merci pour l'article.

    RépondreSupprimer
  3. Un peu trop ressemblant à d'autres livres, j'ai trop du mal avec les vampires. ^^

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!