dimanche 6 octobre 2013

Erenn, tome 1 : L'éveil de Emily Musso

Année d'édition : 2012
Edition : rebelles
Nombre de pages : 248
Public visé : Adulte & Young Adult
Quatrième de couverture :
Désenchantée et peu confiante en l’être humain, Charline se réfugie dans les livres et la musique. Échapper à une existence sans saveur, tel est le but à atteindre.
Quand elle rencontre Adrian, machiavélique, énigmatique et séduisant, c’est tout son univers qui bascule. Qui est-il ?
Osera-t-elle braver ses principes pour percer les mystères qui l’entourent ?
C’est en Irlande, qu’elle le rejoindra.
L’Île d’Émeraude, terre de légendes et de magie…





Charline est une jeune femme simple. Ayant peu confiance en elle, elle tente de se construire petit à petit. Lorsqu'elle décide de se rendre à un concert avec sa collègue de boulot, Charline rencontre Adrian, le sosie parfait de l'homme dont elle ne cesse de rêver. Mais ce dernier aussi séduisant soit-il et un véritable monstre et très vite, la jeune femme est déçue du comportement de ce dernier. Mais elle n'y peut rien et décide de tenter le tout pour le tout en se rendant en Irlande afin de le retrouver et de lui avouer ses sentiments.
Mais l'Irlande lui réserve bien des surprises...

Erenn est un roman dont la couverture est aguicheuse. Très belle, elle donne envie de se plonger dans ce roman qui semble magique. Cependant, je dois bien avouer que j'ai trouvé peu de choses plaisantes à ce premier tome.

Emily Musso possède une plume agréable à lire et sait créer une atmosphère troublante et ensorcelante. J'ai aimé voyager à travers cet Irlande nocturne, témoin de mille et une légendes. À ceci près que l'auteur ne pousse pas les détails de ces quartiers qui troublent notre héroïne et j'aurais aimé pouvoir davantage les visualiser. De plus, lorsque l'auteur décide de nous donner des détails ou informations sur l'intrigue en elle-même, elle y va trop rapidement au point de nous perdre.

En fait, le premier quart du roman a su me charmer. Charline est une héroïne au départ sympathique et pour qui on se prend vite d'affection. Plutôt banale, c'est ce qui m'a au départ charmée pour ensuite m'ennuyer profondément. Car dès qu'Adrian apparaît, Charline devient une adolescente amoureuse, capable de partir à l'autre bout du monde pour les beaux yeux d'un garçon qui semble-t-il ne veuille pas d'elle. Et vu la manière dont il la maltraite tout au long du roman, de la voir s'accrocher à lui comme une sangsue, ça m'a refroidie. Elle en devient une héroïne lourde et trop naïve qui pourra trop rapidement agacer les lecteurs.

Adrian d'ailleurs est un personnage que j'ai détesté du début à la fin. (Je n'ai d'ailleurs pas compris le désir de l'auteur d'ajouter des allusions sadomasochistes dans ce roman qui au final est très prude). Il semble beau, certes, mais là s'arrêtent ses qualités. Mauvais, égoïste, manipulateur et grossier, il n'y va pas par quatre chemins pour faire comprendre à Charline qu'il ne veut pas d'elle. Aussi, j'ai eu beaucoup de mal à me demander pourquoi l'héroïne s'acharnait ainsi. C'était pitoyable. 

Déjà, donc, les personnages et la « romance » n'ont pas réussi à me convaincre du potentiel de ce premier tome et autant l'avouer, par la suite le tout se gâte. J'ai trouvé le fond de l'intrigue réellement brouillonne et trop complexe. Cette histoire de coquillage n'a pas su me captiver et a manqué de crédibilité. De plus, l'auteur n'a pas su doser ses révélations et nous donne un surplus d'informations en peu de pages, vraiment indigeste.

C'est donc un roman qui n'a, semble-t-il, pas été pour moi. Je suis complètement passée à côté. Je me suis ennuyée et les personnages m'ont paru assez lourds, répétant sans cesse les mêmes erreurs. Dommage !

Ma note :  3/10

3 commentaires:

  1. Malgré une belle couverture, je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est dommage, après bon nombre de lecteurs ont été charmé par ce roman, chez moi, ce n'est pas passé :(

      Supprimer
  2. Tout comme AnneSophie, je passe mon tour!
    Bises.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!