mercredi 4 septembre 2013

Les seigneurs de guerre, tome 2 : La Reine et le Guerrier de Karen Miller

Année d'édition : 2013
Edition: pocket
Nombre de pages : 858
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Bien loin de Mijak et de sa cruelle Impératrice, le royaume d'Ethrie vient de perdre son roi.
Rhian, sa fille unique est sa seule descendante. Or, jamais une femme n'a été autorisée à monter sur le trône. Le chef de l'Eglise, le prolat Morlan, est bien décidé à lui imposer un mariage forcé avec l'un de ses proches parents, un seigneur fantoche qui sera l'instrument de son ambition démesurée. Seulement, Rhian n'est pas décidée à se laisser faire. Avec l'aide inattendue de Dextérité Jones, le fabricant de jouets officiel de la cour, elle projette de s'enfuir.
Mais qui est l'inquiétant Zandakar qui accompagne Dextérité ? Un homme magnifique à la peau sombre et aux cheveux bleus qui parle une langue inconnue… Pour Rhian, c'est le début d'une aventure incroyable loin de son cocon habituel à la découverte d'autres contrées pour la conquête de son titre de reine.




Rhian, princesse d'Ethrie est en proie à un dilemme. Son père, le roi est mourant et ses deux fils sont tous deux morts, de ce fait c'est sur ses épaules que repose le destin de son royaume. Mais très vite, la jeune femme découvre que ses conseillers se battent pour tenter de lui faire épouser l'un de leurs proches afin qu'il devienne roi. Tentant de les fuir, Rhian fait la connaissance de Dextérité Jones, un fabricant de jouets, qui vient à elle en ami afin de l'aider à s'échapper de son destin. Rhian lui fait confiance et très vite, ils s'organisent avec l'aide d'Ursa une guérisseuse et de Zandakar, un guerrier imposant et très beau qui ne parle pas beaucoup et semble toujours souffrir.
 Le destin d'Ethrie est entre les mains de Rhian.

Ce second opus est meilleur que le premier. Les personnages sont différents et plus agréables que dans le premier tome où l'héroïne Fulie devenait vite détestable.C'est ainsi que très vite, on fait la rencontre de Rhian, une jeune princesse attachante et qui porte trop de responsabilités sur ses frêles épaules. Très vite on comprend que ce n'est pas l'idée du mariage qui l'effraye, mais le fait que le chef de l'église Morlan cherche à faire en sorte qu'elle épouse son pantin pour que ce soit ce dernier qui dirige le royaume. Une fois de plus Karen Miller nous propose un roman où la religion est un point dominant de l'univers et tous vivent et agissent selon le bon vouloir de leur Dieu. 

Ce dieu qui choisit qui seront ses messagers et décide de prouver qu'il est le seul dirigeant des royaumes. Karen Miller prouve une fois de plus à quel point elle maîtrise ses romans. Si certains le trouveront un peu lent et parfois trop détaillé, pour ma part c'est ce qui me plait tant. Les seigneurs de guerre tome 2 reprend quelques mois après la fin du premier tome et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé Zandakar et son histoire triste et particulière. Il a également beaucoup changé et pour cause, la vie et sa mère ne lui ont pas fait de cadeau.

La reine et le guerrier apporte beaucoup plus d'émotions que le premier opus. Maintenant que l'on connait l'univers et son fonctionnement, ses lois, ses obligations, sa religion et surtout certains personnages, on se sent plus vite immergé et on en redemande !

 J'y ai trouvé tout ce que j'attendais. De l'action, de la romance, de la trahison, de la déception... La reine et le guerrier est une excellente lecture et j'espère avoir l'occasion de lire sa suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!