jeudi 19 septembre 2013

Cosplay Animal tome 11 de Watari Sakô

Année d'édition : 2013
Edition : Kurokawa
Nombre de pages : 192
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Rika est une jeune étudiante frustrée de ne pas avoir pu réaliser ses fantasmes de lycéenne à savoir: faire l'amour avec son uniforme de lycée. Fan inconditionnel d'uniformes en tout genre, elle reste cependant poursuivie par l'ombre des uniformes de lycées. Un jour, elle décide de sauter le pas et de tout mettre en oeuvre pour réaliser son désir inavouable...







Hajime est revenu des États-Unis. Rika est ravie, mais très vite, elle se rend compte que son cher et tendre a changé. Il ne semble plus aussi fou d'elle qu'auparavant. Rika est malheureuse et entend bien comprendre ce qui ne va plus. 

Cosplay Animal, tome 11 tourne toujours autant en rond. À dire vrai, il ne s'y passe vraiment pas grand-chose et je m'étonne de voir qu'autant de tomes sont parus. La première partie est centrée sur Rika et Hajime qui tentent de se retrouver intimement, puisqu'aux yeux de la jeune femme ce dernier a beaucoup changé et ne semble plus la désirer. J'ai eu la sensation que les tomes précédents traitaient du même sujet, aussi je ne vois pas de grand intérêt à ce onzième tome. 

La seconde partie est un peu plus intéressante puisque c'est Arata qui est mis en avant. Le jeune homme semble ne plus vouloir être celui qu'il était et a décidé de changer son comportement et sa façon d'être. On sent que le jeune homme est toujours amoureux de Rika, mais il s'est effacé, pour le moment. 

Cosplay Animal a de bons ingrédients, mais pas suffisamment exploités à mes yeux pour vraiment me plaire. C'est sympa à lire, certes, mais parfois un peu trop brouillon dans l'exploitation des sentiments de chaque personnage et comme certains se ressemblent assez, j'avoue avoir du mal à savoir qui dit quoi dès qu'il y a plus de trois protagonistes par case. J'espère cependant que la suite sera plus pimentée et plus intrigante, car pour le moment, ce manga est un peu ennuyeux. 

 Ma note :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!