dimanche 14 juillet 2013

Nightrunner, tome 1 : Les Maîtres de l'ombre de Lynn Flewelling

Année d'édition: 2013
Editions : Milady
Nombre de pages : 639
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
Lorsque le jeune Alec est emprisonné pour un crime qu'il n'a pas commis, il croit que sa vie est ruinée. Mais son compagnon de cellule lui fait vite entrevoir un avenir bien différent : devenir son apprenti. Espion, voleur et noble à la fois, Seregil semble être bien plus qu'il n'y paraît... Voilà qu'il entraîne Alec sur des routes inconnues semées d'embûches qui les mènent tout droit vers une guerre. Tous deux devront s'infiltrer en territoire ennemi pour déjouer les terribles complots contre la Couronne dans l'espoir de la sauver. Mais la fortune est aussi imprévisible que Seregil...





Alec est en prison pour un crime qu'il n'a pas commis. Lorsqu'un barde est jeté dans sa cellule, Alec ne sait pas encore qu'il a trouvé là un compagnon qui lui apprendra plus d'un tour. Lorsqu'ils parviennent à s'échapper de leur enfermement, Sérégil propose à Alec de le guider jusque Wolde. Le jeune homme accepte bien vite la proposition du barde qui lui a sauvé la vie. Mais peu à peu, Alec se rend compte que Sérégil n'est pas qui il prétend être et qu'il cache de lourds secrets. Une étrange amitié va se nouer entre les deux hommes qui vont apprendre l'un de l'autre. Alec deviendra peu à peu l'apprenti Veilleur de Sérégil qui prendra beaucoup de plaisir à lui enseigner les arts du cambriolage et du camouflage. Mais lors d'une mission, Sérégil est frappé par un mal étrange qui lui fait perdre la tête et le rend dangereux. C'est donc seul qu'Alec devra assurer leur protection.

Les Maîtres de l'Ombre nous propose un voyage mouvementé. Ici pas de prophétie ou de héros malgré lui, mais un veilleur qui va enseigner à son élève l'art d'entrer par effraction n'importe où afin d'y dérober tout ce que l'on souhaite. Lynn Flewelling possède une plume fluide et qui accroche le lecteur. Le roman se lit avec aisance, nous permettant de faire la connaissance de personnages hauts en couleur. Les descriptions sont soignées et bien présentes pour nous permettre de visualiser au mieux l'environnement de nos protagonistes. 

Si ce premier tome pose adroitement les bases de la saga, il remplit entièrement sa fonction de tome d'introduction, même si l'on regrette quelques longueurs qui peuvent faire perdre pied à certains lecteurs qui recherchent plus d'action. Certes, on ne s'endort pas pendant le périple de nos héros, mais certains chapitres se révèlent beaucoup moins mouvementés que d'autres et nous paraissent moins savoureux. Lynn Flewelling a choisi de créer un environnement très fantaisiste sans pour autant noyer le lecteur sous des flots d'informations propres à l'univers. La magie par exemple est présente, mais de manière assez légère et uniquement via certains personnages qui sont les seuls capables de l'employer. D'autres créatures sont présentes dans ce premier opus et relevant de la fantasy et de la mythologie avec les centaures qui sont discrets et qui apportent une touche d'exotisme. Ainsi même les débutants dans le domaine de la fantasy ne se sentiront pas perdu par cette saga qui démarre lentement, nous laissant le temps d'apprivoiser tout ce petit monde.

Alec et Sérégil sont des personnages qui ne sont pas sans rappeler Fitz et le Fou dans l'assassin royal avec cette relation ambiguë dont on ignore sur quoi elle aboutira. Sérégil semble en effet être attiré par les hommes tandis qu'Alec, encore jeune, ne semble pas particulièrement passionné par l'amour et tout ce qui s'ensuit (pour exemple le passage où une servante tente de le séduire). Du coup, on peut espérer que le roman exploitera cette relation ambiguë pour apporter un peu de changement en fantasy là où l'hétérosexualité est bien trop présente. Certes, aucune romance ne se profile à l'horizon, mais je pense que l'auteur préfère attendre avant de faire aimer ses héros, ce qui est une bonne chose. J'ai d'ailleurs aimé le contraste entre Sérégil et Alec, l'un extraverti et fier de ce qu'il accomplit et le second plus réservé et discret, peu sûr de lui et de ses compétences.

Les personnages secondaires se greffent facilement autour de ce duo pour notre plus grand plaisir afin d'apporter beaucoup d'énergie à l'intrigue. Nysander par exemple est un vieux magicien amusant et qui aura autant son heure de gloire que nos héros puisqu'il est l'investigateur de la mission principale. Micum, le personnage qui semble le plus approcher du guerrier, se montre être quelqu'un de juste et de courageux et sa famille apporte beaucoup de gaieté à ce premier opus.

Lynn Flewelling nous propose donc un premier tome rempli d'aventure et de rebondissements qu'ils soient magique ou non et nous laisse apprécier d'avoir des héros qui ne sont pas nés pour en être, mais qui le sont devenus afin de protéger dans l'ombre leur peuple. Une épopée de fantasy qui trouvera très certainement son lectorat !

Ma note :






1 commentaire:

  1. Ce premier tome est dans ma pal, je devrais peut-être l'en sortir...

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!