mercredi 24 juillet 2013

Kamigami tome 1 L'éveil de Florent Da Sylva

Année d'édition : 2013
Edition : amalthée
Nombre de pages : 224
Public visé : Adulte & Young Adult
Quatrième de couverture :
« Être motivé par la vengeance ne t’apportera rien. Tu dois à présent faire un choix : partir avec moi et tenter de sauver l’humanité et ceux qui te sont chers… ou te morfondre sur ton sort en attendant la fin… »

Famine, opulence, ethnocentrisme, technologie avancée, nature bafouée… Une ville lumineuse dans la nuit, lecteurs, n’apparaît-elle pas comme la morsure d’une merveilleuse maladie ? Malgré les illusions, notre civilisation n’a-t-elle pas toujours été sur le déclin… ? Shin, jeune homme né dans un Japon hors du temps, se voit à travers ce récit entraîné dans une guerre dont l’issue déterminera l’avenir de l’humanité. Et alors que des êtres divins se dressent contre lui pour mettre fin à notre folie destructrice, au-delà du bien et du mal… l’humanité mérite-t-elle d’être sauvée ? La bataille ne fait que commencer…


Shin est un jeune homme des plus normal. Habitant au centre de Nihon, l'un des trois derniers continents sur Terre, il occupe ses journées entre les cours, ses amis et sa famille. Amoureux depuis des années de Kaori, l'une de ses amies d'école, le jeune homme est trop timide pour le lui avouer. S'apprêtant à fêter ses dix-huit ans, Shin aperçoit un homme étrange qui lui apparaît dans les moments les plus inattendus. Lorsqu'il est pris à parti par trois élèves et les bat sans une égratignure, Shin comprend que la marque dans son dos le protège. Mais depuis quand est-elle là ? Et surtout que signifie-t-elle ?

Kamigami est un premier tome introductif très sympathique. Jouant beaucoup de son côté manga, il nous offre une certaine vision d'un monde qui a été fort touché par la nature et les Dieux. Son univers est original, apportant une certaine innovation dans le milieu de la fantasy. 

Tout commence au début du roman où on fait la connaissance de Tsume qui se rend compte que la nature cherche à reprendre ses droits sur Terre et pour lui, c'est inévitable. Dès lors, on se retrouve propulsé mille ans plus tard où la Terre ne ressemble plus du tout à ce que l'on connait. Il n'y a par exemple plus que trois continents : Amerika, Nihon et Afrika. Pour Shin et ses amis, il sera question d'apprendre le langage Amerika et Afrika en vue de leur métier futur et c'est là aussi où j'ai apprécié ce roman. Il existe plusieurs castes dont chacune a un seul but : la fabrication de vêtement, de nourriture, la protection des villages... Et j'ai trouvé ça ingénieux d'utiliser de la sorte cette nouvelle Terre. 

Là où j'ai pourtant été plus sceptique, c'est devant le côté un peu niais du roman (un peu comme dans de nombreux shôjos.). Le héros est transi d'amour pour l'une de ses amies et ne parvient pas à le lui avouer. C'est d'ailleurs sa timidité qui va donner lieux à de nombreuses situations assez mignonnes, mais trop mièvres. Eux qui approchent la majorité, j'aurais apprécié de les voir plus mâtures. Maintenant en tant qu'amatrice de manga, j'avoue que trouver ce côté présent dans un roman est bien rare, surtout avec l'ajout de deux illustrations très jolies dans le livre. L'auteur maîtrise son sujet et sa plume avec beaucoup de brio, même si j'ai trouvé parfois très lourds les nombreux mots japonais (comme on en trouve dans les mangas) puisque cela alourdit quelque peu le texte.

Si le roman se lit très vite (il est aussi très court), j'ai néanmoins regretté le peu d'action et lorsqu'on nous en promet, on découvre un rebondissement assez calme et paisible, du coup, je n'ai pas trouvé que le roman soit aussi vivant que ce que je pensais au début de ma lecture. Les passages par exemple où Shin exploite sa marque et ses nouvelles capacités m'ont semblé trop excessifs (se jeter d'une falaise par exemple, bof ^^).

Malgré tout, Kamigami est un roman à découvrir pour son côté manga très prononcé et la jolie plume de l'auteur. Je me demande vraiment ce que donnera la suite !

Ma note :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!