jeudi 6 juin 2013

Alex Craft, Tome 2 : Danse Funèbre de Kalayna Price

Année d'édition : 2013
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 509
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Alex reprend du service auprès de la police, du côté des marais de Nekros, pour une affaire de meurtres avec seulement des fragments de cadavres. Mais lorsque les faës sont dans les parages les apparences peuvent être trompeuses et surtout dangereuses.









Alex Craft, nécromancienne réputée, est appelée par la police pour les aider à retrouver des corps dont les pieds gauches ont été aperçus dans un marais. Mais sur place, la jeune femme ne parvient pas à voir avec sa vision spécifique de potentiels corps sans vie. La seule source de magie dont elle parvient à capter la portée c'est un amas de pieds gauches cachés sous terre et protégés par un sort de glamour. La police ne sait comment résoudre cette troublante affaire surtout lorsqu'Alex fait la connaissance d'un Fae qui semble craindre d'être aperçu sur les lieux de la recherche. La jeune femme va peu à peu mener son enquête et découvrir que celle-ci est loin d'être aussi simple. Lorsque même les collecteurs d'âmes et la reine de la cour d'Hiver Fae se mêlent à l'histoire, Alex se rend compte qu'une fois de plus, elle met les pieds dans une aventure qui la dépasse.

Alex Craft est une série qui a la particularité de savoir accrocher son lectorat. Dès le début, l'auteur nous place dans une enquête pour nous empêcher de somnoler. Impossible donc de se reposer pendant que notre héroïne tente de trouver les réponses à ses questions. L'action est donc bien présente qu'elle soit sous forme de scènes musclées ou de scènes magiques, les deux sont aussi bien maîtrisées et permettent au lecteur de vraiment se sentir dans l'aventure avec Alex, utilisant lui aussi la magie si particulière de la nécromancienne. On ne pourra donc pas reprocher une certaine lenteur au roman ou trop de temps morts puisque j'ai justement trouvé que l'auteur avait très bien dosé les phases mouvementées à celles un peu plus calmes, même si moins présentes. Parce qu'Alex n'a pas le droit de se reposer, cela lui est défendu et quand elle ne doit pas aider des policiers à retrouver des corps, c'est un autre monde qui l'appelle, celui, soit des morts, soit de la faërie.

Moi qui ne suis pas forcément friande des triangles amoureux, j'ai pourtant trouvé que celui que formé Alex, Falin et LaMort était vraiment intéressant et troublant. Pas de scènes torrides dans ce roman, juste quelques baisers, et encore on peut les compter sur une main, du coup la romance est très légère et pourtant on ne peut ne pas la voir tant elle possède beaucoup de charme. En même temps, les hommes sont dépeints de manière très sympathique et donneraient envie à n'importe quelle jeune femme célibataire de céder à la tentation, même si je l'avoue, pour ma part c'est LaMort qui l'emporte, qui un peu comme dans un bon Pratchett est un homme, le côté très sexy en plus.

Ce second tome permet également de mieux tisser les liens entre les personnages pour les romans à venir et du coup j'ai trouvé ça plutôt judicieux de vouloir autant travailler le relationnel dans ce deuxième opus, parce que non seulement ça rend notre héroïne encore plus humaine, mais en plus ça permet aux lecteurs de s'attacher davantage aux protagonistes. Même le chien PC aura son heure de gloire et ce fut très amusant de le voir aussi présent.

Alex Craft est donc une excellente série sur la nécromancie et l'univers Faë, bien loin des mondes enchanteurs dont on nous parle enfant. Pour le coup, je pense que c'est à ce jour la meilleure série que j'ai lue aux éditions J'ai lu et je suis certaine qu'elle trouvera très vite son public. 



1 commentaire:

  1. Il faut absolument que je commence cette série! Tu me donnes "l'eau à la bouche" avec ta chronique ^^

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!